AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Halloween 215 ▬ Entrer dans une pièce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

The Game Masteravatar


Ϟ Inscription : 12/04/2015
Ϟ Messages : 883
Ϟ Points : 542



MessageSujet: Halloween 215 ▬ Entrer dans une pièce   Ven 21 Oct - 8:49


Introduction


Puisque la porte s'est ouverte, c'est sûrement parce que quelqu'un se trouve à l'intérieur. C'est peut-être même la personne qui t'a invité et qui ose enfin se montrer, en te révélant la grande supercherie. Tu entres donc et te retrouve dans ce qui ressemble à une chambre, sans lit, éclairée par deux bougies qui trônent sur le haut d'une commode. Il y a un grand miroir contre le mur face à toi, entre deux grandes fenêtres. Les rideaux de celles-ci s'envolent à cause d'un courant d'air. L'une des fenêtres est ouverte. Lorsque tu marches dans la pièce, la porte se referme derrière toi. Tu peux te retourner, tu ne verras personne. Pas une seule trace de cette fameuse personne qui t'a dit de venir dans cette cabane abandonnée. Peut-être qu'elle se trouve dans la grande armoire sur ta gauche, ou derrière une nouvelle porte qui mène à une autre pièce, située sur ta droite.

Soudain, les bougies qui éclairaient la pièce s'éteignent. Tu es de nouveau dans le noir complet. Tu sens une respiration contre ton oreille droite, un courant d'air sur ta gauche. Sûrement le vent qui entre par la fenêtre. Tu te diriges donc vers celle-ci pour la fermer, mais elle s'abaisse seule d'un seul coup. Derrière toi, tu as l'impression d'entendre une respiration. Tu peux te tourner, tu ne verras absolument rien. Dos à la fenêtre, tu cherches à t'habituer à la pénombre. Il te faut essayer de repérer des détails. Ou alors, tu peux essayer de sortir par la porte, mais elle est verrouillée. Il ne te reste plus qu'à essayer de regarder dans l'armoire ou dans la porte sur ta droite. Tu te diriges donc en premier vers la porte, que tu ouvres. Elle donne sur des escaliers qui montent vers ce qui semble être un grenier, sombre et inquiétant.

Là, quelque chose attire ton attention vers l'armoire. Un bruit, qui ressemble à des ongles qui glissent sur le bois. Tu approches, avec l'intention d'enfin mettre la main sur la personne qui te joue un mauvais tour, tend la main... la porte de l'armoire s'ouvre et un bras en sort. La main, très squelettique et très pâle, t'attrape le poignet et te griffe à t'en faire saigner. Il te semble même entendre une sorte de grognement de femme, déchaînée, énervée. Tu as le choix maintenant entre tenter de fuir par la nouvelle porte en te libérant de l'emprise de cette inconnue ou affronter ce qui t'attaque une bonne fois pour toute.


À toi de jouer



Maintenant, c'est à toi de jouer ! Réponds à ce sujet en décrivant la réaction de ton personnage par rapport au résumé d'introduction. N'oublie surtout pas de faire un choix parmi les deux proposées afin que le maître du jeu puisse te donner un lien vers le prochain sujet (les deux choix seront toujours écrits en italique et en vert). Amuse-toi bien !


INVENTAIRE




► Aucun objet trouvé dans cette étape.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org

Anya Blackavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 16/09/2015
Ϟ Messages : 367
Ϟ Points : 1326
Ϟ Avatar : Alycia debnam
Ϟ Crédits : lux reterna(avatar)/
Ϟ Autre(s) compte(s) : Athéna Logan
Ϟ Âge du perso : 23 ans
Ϟ Pouvoir : contrôle de la terre ( et du sable), du métal, Séisme
Ϟ Guide : un coyote nommé Echo
Ϟ Statut Social : Célibataire



MessageSujet: Re: Halloween 215 ▬ Entrer dans une pièce   Sam 12 Nov - 11:05


Anya regarda la porte, si elle bouge c’est sans doute qu’il y a quelqu’un dedans non ? Peut-être la personne qui la fait venir ici, elle avait deux trois mots à lui dire, sur son idée pourrie. Poussant la porte, la jeune femme entra dans la pièce, c’était une chambre, mais il manquait le lit dans celle-ci. La pièce était éclairée par deux bougies sur une grande commode. Deux grandes fenêtres et un grand miroir. La demoiselle prit un petit moment pour observer correctement la pièce, notant que le rideau se soulevait à cause de la fenêtre ouverte. Avançant un peu dans l’espace la porte de referma d’un coup derrière elle. Anya ne prit même pas le temps de se retourner, ça ne servirait à rien de se retourner elle ne verrait personne, c’était comme ça depuis le début. Bon c’était un échec il n’y avait personne. Celle-ci avait-elle poussé le vice à se cacher dans l’armoire, ou alors derrière l’autre porte qui se trouvait dans la pièce.

Soupirant doucement, elle regarda Echo, celui-ci semblait aussi septique qu’elle. Soudain les pauvres bougies qui éclairaient la pièce s’éteignirent. Les deux compagnons se trouvèrent complétement dans le noir. Anya sentit une respiration contre son oreille, raisonnant logiquement, elle se dit que c’était le vent, le même qui avait éteins les bougies. Première étape aller fermer ses fichus fenêtre. S’approchant tranquillement vers celle-ci, elle décida de se refermer brusquement alors que la demoiselle n’était qu’à quelques pas. Instinctivement, Anya se recula d’un bon, fronçant les sourcils, sentant alors quelque chose derrière elle, elle fit volte-face, mais elle ne voyait absolument rien. Restant sans bouger quelques minutes pour s’habituer à l’obscurité. Pas la peine d’aller vers la porte elle avait sans doute été verrouillée quand elle avait claqué quelques minutes plutôt. Plus que deux options l’autre porte ou l’armoire, le choix le plus logique était la porte, se dirigeant vers celle-ci en faisant attention à ne pas tomber, elle l’ouvrit doucement. La jeune femme frissonna, un escalier qui montre, sans doute vers un grenier, cependant elle ne le sentait pas mais alors pas du tout.
Un bruit attira l’attention d’Anya au niveau de l’armoire, on aurait dit des ongles glissant sur le bois. Soupirant, elle s’approcha bien décider à faire sortir celui ou celle qui se cachait dedans, la blague avait assez durée. Approchant sa mains pour ouvrir d’un coup sec la porte, elle fit prit de vitesse par un bras qui sortit de celle-ci. La main qui en sortait était squelettique, très pale, rien qui respire la bonne santé et le bonheur à n’en pas douté. Avant que la demoiselle est pus faire un pas en arrière, elle fut saisit au poignet les ongles telle des serre s’enfoncèrent dans sa chair à l’en faire saigner. Sur le silence de la pièce se détacha se grognement, celui d’une femme énervé était visiblement très en colère.
Relevant la tête, Anya fixa l’armoire, le poignet toujours enserré par cette main

‘’Ok la tu commences à m’énerver sérieusement, alors cesser de grogner derrière ta porte et sorte de battre !’’

Effectivement, tout ça avait franchement agacé. Tout ce petit jeu avait assez durée, elle allait reprendre le contrôle. Ce n’était pas dans son habitude de fuir devant le danger, plutôt l’affronter. Se campant bien sur pieds, soutenus par Echo, Anya se prépara à affronter ce qui se trouvait dans cette armoire, peu importe ce que c’était.

_________________

I won’t give up, no I won’t give in
I messed up tonight!I lost another fight !I still mess up but I’ll just start again! I keep falling down! I keep on hitting the ground! Nobody learns without getting it won
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ember Connollyavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 11/07/2016
Ϟ Messages : 102
Ϟ Points : 370
Ϟ Avatar : Felicia Day
Ϟ Crédits : Avatar: Zazou
Ϟ Autre(s) compte(s) : /
Ϟ Âge du perso : 35 ans
Ϟ Pouvoir : Lévitation
Ϟ Guide : Un Koala nommé Bilbo
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Artiste travaillant aussi dans le cabinet de curiosité de son frère
Ϟ Lieu de résidence : Une maison dans Rowcastle



MessageSujet: Re: Halloween 215 ▬ Entrer dans une pièce   Mar 28 Fév - 22:52



C'est ainsi que j'entrais dans la porte qui s'était ouverte comme par magie (oui... le type de magie blanche et bénéfique ! De préférence quoi...) Je préférais penser que ce n'était que le vent qui avait ouvert la porte, plutôt que faire attention aux ombres que j'avais l'impression de distinguer dans cette pénombre. Et puis si ça se trouve c'était un plaisantin qui s'était planqué avant moi dans la maison.
Il se pouvait même que ce soit mon frangin... C'était sans doute la cause de tout ce boucan hein... il avait du encore faire péter des trucs sans le vouloir. Enfin... ça n'expliquait pas le coup de la cheminée. Je fis monter la pression toute seule comme une grande d'ailleurs, l'angoisse me tenaillant les tripes. Je me retrouve donc dans une chambre avec, dieu merci, un peu de lumière, je pousse un soupir.
Cette lumière est incroyablement rassurante face au reste de cette maison qui se trouve dans le noir complet. Face à moi, j’aperçois un miroir. Je me vois, moi, avec deux grosses poches sous les yeux, la fatigue me ronge. Je me vois pâle... Si pâle. L'angoisse et le stress constant y étant sans doute pour quelque chose... Je fais le tour de la pièce, et j'entends un « clac ». La porte vient de se refermer. Je ne suis pas d'un naturel claustrophobe.... loin de là ? Mais la pièce était petite, bien trop petite pour me mettre à l'aise. C'était sans doute ce foutu vent qui avait encore frappé. J'avais remarqué qu'une des fenêtres étaient ouvertes.

Puis d'un coup, sans prévenir, le noir... A nouveau. Je regardais tout autour de moi, plissant les yeux, mais ces derniers peinaient à s'habituer à la lumière, je serrais contre moi le petit koala qui s'accrochait avec beaucoup de vigueur à moi. Sans doute encore un énième coup de ce foutu vent. Je m'approche de la fenêtre avec l'intention de la fermer, quand soudain je sens plus que je n'entends une respiration dans mon dos... ou alors... C'est cela les bruits que j'entends depuis tout à l'heure ? Je ne saurais le dire. L'angoisse est au plus haut. J'inspire, j'expire, un peu trop fort pour être à l'aise. Je me retourne pour faire face au petit plaisantin mais ne trouve rien d'autre que le vide. Je m'approche de la porte que j'avais remarqué tout à l'heure et l'ouvre à la volée, rien d'autre que des marches menant vers un lieu encore plus inquiétant. Tournant le dos au reste de la pièce, je finis par entendre un grattement contre le bois. J'en cherche la provenance, prêtant l'oreille à tout cela.
Ça vient de l’armoire... J'en approche à pas de loup, c'est alors qu'une main blanche et pâle en sort, m’attrape le poignet. Ses ongles se plantes dans ce dernier, et le sang s'écoule, formant un contraste saisissant entre sa main et l'hémoglobine. Je hurle, cri, attrapant le battant de la porte de l'armoire, le refermant encore et encore avec force sur le bras décharné, tentant de me défendre comme je le peu.
Prête à attaquer telle une vraie tigresse.


_________________



Broke all the rules, played all the fools
(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t789-ember-connolly-le-meilleu http://leatherland.forumactif.org/t807-carnet-de-ember-connolly http://leatherland.forumactif.org/t808-carnet-de-route-de-ember-connolly

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Halloween 215 ▬ Entrer dans une pièce   


Revenir en haut Aller en bas
 

Halloween 215 ▬ Entrer dans une pièce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Leatherland :: Hors Jeu :: ARCHIVES DU FORUM :: MISSIONS SPÉCIALES-