AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Scénarios


News du forum

► Venez découvrir la news n°17 en cliquant ici.
► Pour voir la liste des sujets communs en cours, cliquez ici.

À savoir

► N'oubliez pas que vous pouvez utiliser vos points membres dans la boutique de jeu.



 

Partagez | 
 

 You’ll find it hard to breath But I believe in fantasy ▬ Elyzabeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Casey S. Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1707
Ϟ Points : 3365
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira ▬ Kanoa
Ϟ Âge du perso : 22 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: You’ll find it hard to breath But I believe in fantasy ▬ Elyzabeth   Lun 8 Jan 2018 - 1:39






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [x] Présent
Date du rp : 02 Novembre 2017
Matin, après-midi, soir : Fin de matinée
Météo (approximative) : Froid, humide, brumeux
Statut du sujet : [] libre [x] privé
Le maître du jeu peut débarquer à l'improviste : [x] oui [] non
Commentaire : Free Huuugs





« Flash-Back »
07 Mai 2016 ▬ DIAMOND LAKE

Ce n'était pas encore l'été, mais on sentait la chaleur qui commençait à coller doucement à la peau. C'était agréable, de pouvoir enlever plusieurs couches de vêtements pour ne conserver que le strict nécessaire. Il n'y avait presque plus besoin de veste, mais les matinées et les soirées restaient tout de même fraîches, alors autant être prudent afin de ne pas tomber malade. À mesure que l'été se rapprochait, courir dans la forêt le matin était moins désagréable, l'air glaciale de l'hiver ne brûlant plus les poumons. Il les asséchait, maintenant, et quand l'air se raréfierait les mois suivants, Casey savait qu'elle se remettrait à pester contre le changement des saisons, qui ne la dérangeaient jamais, sauf quand elle allait s'entraîner. Depuis son arrivée au Leatherland, l'endurance de la rousse s'était énormément améliorée, et c'était un fait dont elle n'était pas peu fière. Sa magie aussi, florissante, subissait le même sort. C'était satisfaisant. Épuisant, certes, mais c'était aussi l'une des principales raisons pour laquelle Casey était venue dans ce monde, pour entraîner son pouvoir, le développer pour que ce soit elle qui le contrôle, et pas l'inverse. *T'as quand même réussi à te faire contrôler par une potion.* Le regard noir qu'elle lança à son guide fut suffisant pour faire comprendre ce qu'elle pensait de cette remarque. S'il y avait bien une chose qu'elle souhaitait oublier, c'était bien le désastre de la saint valentin. Merci bien.

La matinée était bien entamée maintenant, et Casey devait commencer à se hâter si elle voulait profiter pleinement de l'après-midi et surtout de la présence de son amie, qu'elle ne voyait que très peu. Elyzabeth était une énigme, une énigme de taille, et Casey adorait ce genre de challenge, mais la blonde, douce et d'une grande gentillesse, bien qu'effacée, ne se livrait pas sur ce qui pourrait compléter les pièces du puzzle qui lui manquaient. Elle savait qu'elle changeait d'habitation fréquemment, mais restait toujours chez les membres du Conseil, et si au départ elle n'avait pas fait le rapprochement, croiser la jeune fille d'un village à un autre, mais toujours avec une autre personne, ça avait suffi à faire tourner ses méninges à plein régime afin de lui venir en aide, parce que, dans son esprit, la demoiselle était retenue prisonnière au sein du conseil. Mais apparemment, pas du tout. Sans en connaître les tenants et les aboutissants, Ely était chez eux pour sa propre protection. S'il s'agissait de la réelle raison, la rouquine voulait bien avoir un tout petit peu plus foi chez eux. Mais ça restait minime, quand même, parce qu'elle était assez paranoïaque, Casey. De toute façon, si jamais elle apprenait que son amie était maltraitée, elle était prête à laisser Cain les manger. *Je dis pas non.* elle renifla. Évidemment, de la bouffe gratuite, qui rechignerait, hein ?

Sur la route pour se rejoindre Elyzabeth au lac du village, Casey saluait d'un signe de tête les quelques personnes qu'elle connaissait sur le chemin. Les deux bras pris, elle se demandait si elle aurait dû prendre une autre sorte de sandwich. Dans un joli panier se trouvait une vieille couverture qui servirait à s'asseoir dessus afin de salir au minimum ses habits, et quelque mets délicats, tels des sandwichs, muffins et cookies – les invendus du salon de thé de sa mère. Elle avait pris suffisamment pour son amie se serve et avec un peu de chance, elle découvrirait de nouvelles saveurs. Dans son sac personnel, en bandoulière, qui pendait sur son autre épaule se trouvaient ses livres, son thermos de thé, et les notes des cours qui avaient déjà eu lieu à l'institut. Elle avait déjà relu le tout de nombreuses fois, mais elle ne voulait pas oublier. *Et t'avais vraiment besoin de prendre deux bouquins ?* l'interrompit la voix blasée de son guide. *Tout à fais, il y en a un que j'ai presque terminé.* Franchement c'était évident, pourquoi. Ils arrivèrent au lieu de rendez-vous, et Casey pouvait déjà voir la silhouette de son amie, occupée à peindre le paysage devant elle. Le caracal et la sorcière se rapprochèrent donc et une fois au niveau de l'autre sorcière, Casey ne racla doucement la gorge afin de pas surprise son amie par un de ses éclats de voix. *Ça doit être terrible, pour toi.* elle lança un regard rapide à son guide *C'est du bon sens, tu devrais essayer, des fois.* Il pouvait l'être outré, non mais.

« Salut Ely ! J'espère que tu vas bien ! J'ai apporté de quoi grignoter si jamais tu as faim. » commença Casey, son visage illuminé par un énorme sourire, les yeux pétillants. Une fois l'intention de la blonde tournée vers elle, ele déposa d'ailleurs ses affaires, afin d'installer la vieille couverture sur l'herbe fraîche et d'un vert profond. Le lac semblait briller de mille feux, le soleil si haut dans le ciel, c'était vraiment magnifique.

« Présent »
03 Novembre 2017

Elle n'aimait pas du tout la situation dans laquelle ils se trouvaient tous, sorciers du Leatherland. Elle ne comprenait pas. Elle n'aimait pas ne pas comprendre, et même la présence de ses amis et famille n'aidait pas à faire disparaître la sourde douleur qu'avait formée la disparition de son guide. Casey n'était pas la seule. Tout le monde, du moins, les sorciers, s'était réveillés amnésique avec des courbatures à n'en plus finir, sans leur guide. Casey avait bien passé plusieurs minutes, à appeler désespérément Cain, mais le caracal était resté silencieux. Pis encore, le lien qui les unissait était comme mort. Comme s'il n'existait pas, et ce froid dans son esprit ne rendait pas son humeur facile. En la croisant, ou rencontrant pour la toute première fois, on imaginait mal qu'elle soit une jeune femme joyeuse, pétillante de vie. Souriant à grand peine, et l'envie de parler envolée, une certaine dureté avait pris place sur les traits de son visage, qui lui, s'était fermé. Les quelques autres sorciers qu'elle avait rencontrés, qu'elle les connaisse personnellement ou non, n'étaient pas non plus enjoués par la situation, quand ils n'étaient pas terrifiés. La seule piste qu'elle avait, sur ce qui avait bien pu se produire, était en rapport avec Halloween, parce qu'il s'agissait bien des vêtements qu'elle avait décidé de porter lors de la soirée, mais au-delà de ça, rien. C'était tout, le reste était un brouillard épais et sans fin. Beaucoup manquaient encore à l'appel. La forêt étant immense, alors il était plus que probable que certains soient égarés, plus loin dans le bois.

Casey faisait en sorte de visiter toujours un endroit nouveau, afin de voir si elle croiserait le chemin d'un ou d'une sorcière égaré-e, même si. Parce qu'il fallait qu'elle s'occupe l'esprit, elle se sente utile. Un bruit avait attiré son attention, plus loin, dans des fougères. Elle ne risquait pas de tomber sur les cocatrix, puisque ces derniers conservaient bien les limites dans l'autre monde. Ce n'était pas comme s'il y avait beaucoup de monde à garder cela dit, pensa-t-elle amèrement. C'était étrange, tout de même, maintenant qu'elle était arrachée à ce monde, elle se rendait compte combien elle s'y était attachée. Combien elle avait grandi, là-bas. Mais c'était surtout l'absence de son guide, vraiment, qui l'inquiétait. Mais également celle de ses amis les plus proches. Elle espérait qu'Anya et Elwyn étaient ensemble, et à la pensée de son ami fouineur – elle préférait le terme enquêteur – il y avait toujours cette espèce d'enclume qui lui pesait sur l'estomac, lui coupant presque la respiration. Et il fallait que sa sœur soit avec lui, Anya le supporterait très mal autrement. Elle se mettait à penser à Lucas, aussi. D'un cœur gros sur la main, mais si timide qui pourtant faisait tellement d'efforts. Il devait aller sur l'île ensemble, après tout ! Elle n'avait pas encore croisé le chemin de son frère, Chadwick, et rien qu'imaginer qu'il lui soit arrivé quelque chose suffisait à la mettre à la fois en colère, et l'emplir d'une immense tristesse. Et qu'en était de sa mère ? Casey ne doutait pas qu'elle puisse s'en sortir, mais elle aurait bien voulu se réfugier dans l'étreinte chaude et rassurante de ces bras. Elle n'aimait pas du tout ça, Casey, et ça se voyait, elle ressemblait à son père, il n'y avait aucun doute, elle avait pris le même masque – sauf qu'elle ignorait qu'il s'agissait d'un masque pour l'homme. En parlant de son père, devait-elle trouver un moyen de le contacter ? Devait-elle lui parler, après ce qu'elle avait réalisé avec la conversation que sa mère et elle avait eu ? Elle soupira et se concentra sur sa mission, elle devait rester concentrer, et n'avait pas le temps de se prêter aux jeux de son esprit.

Ses pas l'amenèrent au plus près de la source des bruits qu'elle avait entendus. Et elle reconnut de suite à qui appartenait cette chevelure blonde, presque blanche, si similaire à la sienne en ce moment. « Elyzabeth ! » s'exclama-t-elle, le soulagement et la joie de retrouver un visage connu. « Ely ! » elle s'approcha vivement, courant presque. « Tu vas bien, tu n'as pas été blessé ? » Casey la serra rapidement de ses bras. Elle venait de trouver une amie à elle, enfin. Un immense soulagement s'était emparé d'elle. Ça lui donnait un tout petit peu d'espoir pour retrouver les autres.

_________________


Cause my head is filled with music ! In my heart there's always asong !
© CODE BY LÚTHIÈN



Dernière édition par Casey S. Bloodworth le Sam 27 Jan 2018 - 10:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Elyzabeth Fitzgeraldavatar

Membre du forum
Natif du Rowcastle



Ϟ Inscription : 28/12/2017
Ϟ Messages : 36
Ϟ Points : 30
Ϟ Avatar : Elle Fanning
Ϟ Autre(s) compte(s) : Sharlston Blackwood
Ϟ Âge du perso : 20 ans
Ϟ Pouvoir : art de la suggestion
Ϟ Guide : un caméléon nommé Léon
Ϟ Statut Social : célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : artiste peintre + enquêtrice occasionnelle pour le Conseil
Ϟ Lieu de résidence : Rowcastle



MessageSujet: Re: You’ll find it hard to breath But I believe in fantasy ▬ Elyzabeth   Ven 12 Jan 2018 - 1:22


« Flash-Back »
07 Mai 2016 ▬ DIAMOND LAKE



Doucement j'émerge de mon sommeil de plomb. Les rideaux ouverts, le jour est à peine levé, le ciel bleu à perte de vue. Quelques étoiles brillent encore, bientôt avalées par l'horizon. C'est une belle journée qui s'annonce. Je m'étire dans mon lit douillé, le sourire aux lèvres face à la journée qui m'attend. Bouge tes fesses si tu veux avoir les premiers rayons. Me dit Léon pour m'activer. C'est vrai. Je regarde l'heure. J'ai une demi-heure d'avance sur mon réveil. Je me lève, énergique et enfile mes vêtements. J'ai préparé toutes mes affaires hier soir. Au cas où, je vérifie le contenu de mon sac à dos et de ma mallette spéciale peinture. Tout y est. Mon caméléon se positionne sur mes épaules et c'est parti.

Depuis peu, je suis dans une famille au Rowcastle. Je les ai prévenu hier de ma petite escapade au Diamond Lake, dans le Meiklam. Pour peindre que j'ai dit. Mais pas que. Casey m'y rejoint, j'y serai assurément avant elle. En général, on se retrouve vers midi, pour déjeuner. Mais cette fois, j'avais eu envie d'y aller au petit matin. Pour mettre sur papier les premiers rayons du soleil levant. Je grimpe sur mon vélo, accroche ma mallette derrière moi et fonce. Autant j'aime dormir jusque très tard, autant je suis en forme en me levant très tôt. Arrivant au lac, je me positionne pile en face du soleil. Je laisse mon vélo de coté, ouvre ma mallette et pose mon plaid sur l'herbe fraiche. A la base noir, il est devenu multicolore au fil du temps… Je remplis un petit bol d'eau du lac, attrape l'acrylique. L'idée est de pouvoir en faire de l'aquarelle si l'envie m'en prend. J'attrape le cahier que j'ai acheté hier, aux pages épaisses et à la couverture en cuire. Je m'assois en tailleur, le pose sur mes genoux et commence à peindre tandis que Léon s'en va se promener.

Je fixe l'horizon. Le soleil qui pointe doucement le bout de son nez, sa lumière projetée sur le lac, réveillant la forêt alentours. C'est magnifique. J'ouvre mon cahier à la première double page. L'idée est d'y faire une peinture toutes les quinze minutes. D'en faire une œuvre vivante, que j'essaierai d'animer avec une peu de magie après. Je me mets un chrono, faisant surtout un croquis, marquant les couleurs et leurs évolutions, sans peindre au complet. Je peindrai le tout plus tard, quand Casey sera là et le soleil au milieu du ciel. Je ne me rends pas compte du temps qui défile, si ce n'est les quinzaines de minutes qui passent au son d'un "dring".

Soudain, j'entends du bruit dans mon dos et une voix qui s'élève. « Salut Ely ! J'espère que tu vas bien ! J'ai apporté de quoi grignoter si jamais tu as faim. » A cette nouvelle je souris. Ses pâtisseries et autres mets sont toujours délicieux. « Coucou ! Je finis dans cinq minutes, juste un dernier croquis. » je lui réponds, le nez dans mon cahier, les mains pleines de peinture. « Si tu veux, je nous ai préparé des smoothies. Ils sont dans mon sac, au milieu des glaçons. Mais ils ont dû fondre depuis. J'espère qu'ils sont bien frais. » Je la laisse installer notre petit pique-nique puis laisse mon cahier de peinture de coté une fois le "dring" retenti. « Quelles sont les nouvelles ? » je lui demande. Casey est l'une des rares personnes avec qui je parle avec un semblant d'aisance. J'ai confiance en elle. Depuis le début, alors que je n'étais qu'une inconnue à ses yeux, elle ne cherche que mon bien.

« Présent »
02 Novembre 2017


Je grelotte. J'ai froid. A moitié endormie, je cherche mécaniquement ma couette pour la remonter par-dessus ma tête. Au lieu de ca, ma main touche de l'herbe, mouillée par la rosée du matin. Et j'ai cette sensation de chute qui me réveille brutalement. J'ouvre les yeux et me redresse d'un seul geste, avec encore ce sentiment de tomber dans le vide. Je réalise où je me trouve. Ou plutôt, je réalise ne pas savoir où je me trouve. Au beau milieu d'une forêt méconnue. Le jour se lève doucement, mais il fait encore sombre. Je ne comprends pas. J'ai beau regarder autour de moi, je ne vois personne. Je recule contre un arbre, recroquevillée sur moi-même, cherchant à me protéger. La panique monte au fur et à mesure que mon incompréhension grandit. Je regarde mes vêtements. Mon pyjama. Je n'aime pas ca. L'inconnu. Ce silence étouffant. Qu'est-ce que je fais là ? Comment j'ai atterri ici ? Chaque seconde est une nouvelle question sans réponse.

Je me réfugie auprès de mon caméléon. Il a toujours réponse à tout. Inquiète, je lui demande : Que se passe-t-il Léon ? Où es-tu passé ? Ne pas l'avoir près de moi est anormal. Il ne s'éloigne jamais sans me prévenir et encore moins durant mon sommeil. Je n'aime pas dormir seule. Son silence laisse la panique gagner un peu plus de terrain. Répond maintenant ! C'est pas drôle ! Je reste dans l'attente, à la fois énervée et au bord des larmes. Je ne réfléchis pas, me lève rapidement et cours droit devant moi, laissant la peur guider mes pas. Plus j'avance, plus je m'enfonce. Cette forêt me semble infinie. Il n'y a rien ni personne ici. Seulement des arbres à perte de vue. Essoufflée, je m'arrête à un ruisseau. De l'eau. Je ne sais pas combien de temps j'ai couru, mais le soleil semble au-dessus de ma tête.

M'a-t-on kidnappé ? Ai-je atteint un stade de somnambulisme ultra poussé ? Le Conseil ne m'avait-il pas dit qu'il me protégerait ? Que je serai toujours en sécurité avec eux ? Et si eux ne peuvent tenir leurs promesses, qui le peut ? La respiration courte, je me roule en boule, assise contre des rochers. Je ressens une profonde solitude. Comme si j'avais perdu une partie de moi. Que j'avais été déconnecté de mon Léon. J'ai un mauvais pressentiment. Je m'imagine le pire, que du mal lui soit arrivé. Comment ne plus détenir ce lien si fort, autrement ? Mes yeux pleurent, sans un bruit, désemparée. Les heures défilent et j'ai tellement faim. J'ai beau chercher, essayer de me souvenir de quoique ce soit. Mais la dernière chose dont je me rappelle est de m'endormir dans mon lit.

Le soleil se couche et je ne bouge pas de mon ruisseau. À défaut d'avoir de la nourriture, je m'hydrate au mieux, au risque que l'eau soit empoisonnée. La nuit tombant, j'ai de plus en plus froid et rien pour me réchauffer. Je casse des branches, essayant de me couvrir avec les feuilles. Puis m'installe à côté d'un buisson. Après quelques heures à lutter, je m'endors sans m'en rendre compte, d'une facilité effrayante. Puis j'entends une voix. Une que je connais. Je sens sa main sur moi et ouvre les yeux. "Casey…" dis-je dans un souffle, affaiblie. Je suis incapable de bouger, comme si je ne pouvais plus contrôler mes gestes, mon corps. Comme si elle avait la solution miracle, Casey s'entête à afficher son joli sourire, mais je vois dans ses yeux que mon tête lui fait peur. Elle retire les branches de mon corps et me serre dans ses bras. "Tu vas bien ? Tu n'as pas été blessé ?" demande elle inquiète. "Je… Mieux avec toi…" Je lui reponds, sans réussir à retenir un sanglot. "J'ai faim Casey… Où je suis ? Comment m'as tu retrouvé ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t1331-elyzabeth#13061 http://leatherland.forumactif.org/t1342-carnet-d-elyzabeth-fitzgerald#13192

Casey S. Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1707
Ϟ Points : 3365
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira ▬ Kanoa
Ϟ Âge du perso : 22 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: You’ll find it hard to breath But I believe in fantasy ▬ Elyzabeth   Jeu 8 Mar 2018 - 11:39


« Flash-Back »
07 Mai 2016 ▬ DIAMOND LAKE

Le paysage était aussi apaisant que magnifique, et Casey n'avait aucun doute à comprendre la raison du choix du Lac comme lieu de rendez-vous. Ely était visiblement parée à y passer la journée, et Casey était persuadée qu'elle était arrivée depuis un moment. Sa présence annoncée, elle déposa sa propre couverture aux côtés de celles de la blonde. « Coucou ! Je finis dans cinq minutes, juste un dernier croquis. » Elle eut un rire, en lançant un regard à son amie qui avait les yeux toujours rivés sur son cahier. « Prends ton temps, ne t'en fais pas. » Lança-t-elle avec un sourire, en enlevant ses chaussures et s'asseyant sur la couverture, pour ensuite sortir ce qu'elle avait apporté à manger. « Si tu veux, je nous ai préparé des smoothies. Ils sont dans mon sac, au milieu des glaçons. Mais ils ont dû fondre depuis. J'espère qu'ils sont bien frais. » En voilà une nouvelle qu'elle était merveilleuse. « Eh bien je te propose que nous en prenions un chacune une fois que tu as terminé ton croquis. » Commença-t-elle avec un sourire.

Elle s'étira les jambes, regarda le ciel où quelques nuages se baladaient au gré du vent. Elle avait terminé de déposer les mets entre les deux couvertures, afin qu'elles puissent toutes les deux se servir facilement et sans hésitation. « Alors, pour ce qui est des nouvelles, écoute, rien de bien exceptionnelle tu sais. La routine, t'sais. Entre les boulots, cette exploration suspecte d'un peu plus tôt, mon petit passage chez le maire, j'ai eu quelques mois très agités. » fit-elle d'un ton badin, se voulant détaché, alors qu'elle chopait un sandwich, puis elle tourna son regard vers son amie « Et pour toi, donc ? Tout se passe bien chez tes nouveaux protecteurs ? » Sa rencontre avec la native lui avait fait accepter que le Conseil n'était peut-être pas qu'une bande de conspirateurs. Cependant, maintenant elle penchait plus pour des membres qui avaient leur propre agende. *Oh, comme le maire, à tout hasard ?* Casey tourna son regard vers son guide, qui s'était étendu de tout son long à ses côtés. *Tu suis, c'est bien chaton.* Le caracal roula sur lui-même, son poil brillant, sous un rayon tiède du soleil. Il pouvait dire ce qu'il voulait, mais Cain était un gros, quoiqu'il n'en dise. Et le fait qu'il ne réagisse pas, témoignait de son accord. Ou il était simplement endormi.


« Présent »
02 Septembre 2017 ▬ IRLANDE


Le tapis humide de la forêt n'avait pas ce côté familier et apaisant de celle qui bordait le village du Meiklam, même l'odeur du bois était différente, et elle était surprise de constater à quel point. Il était possible qu'elle ne se fasse que des idées, mais cette partie du monde avait quelque chose de plus que le Leatherland était loin d'avoir développé : le rejet des pots d'échappement, des usines … Après tout, ça devait avoir un certain impact sur l'air ambiant, qu'importait combien reculés ils se trouvaient. Cain aurait été capable de lui dire avec certitude si différence il y avait. La pensée de son guide lui serra douloureusement le cœur, et elle déglutit sous l'afflux que ses sentiments qu'elle mit de côté, en se concentrant totalement sur sa tâche. Elle se pouvait pas se permettre de laisser son esprit voyager entre les possibilités.

Si d'ordinaire le son d'un ruisseau avait cette touche réconfortant qu'elle était capable d'écouter des heures durant, en la bonne compagnie d'un livre, dans l'immédiat, ça n'était qu'un autre détail à retenir pour plus tard. En revanche, Casey avait belle et bien entendu du bruit venant de cette direction, et comme sa mission consistait à retrouver les sorciers égarés, elle n'avait pas de temps à perdre.
Prudemment – avec l'absence de son guide elle se rendait bien compte à quel point elle était vulnérable ; son expression se ferma encore plus s'il était possible – elle se dirigea vers la source du bruissement de feuilles et elle y découvrir avec stupeur son amie, Ely. Elle ne perdit pas plus de temps pour se précipiter près d'elle, la serrant dans ses bras, s'enquérant immédiatement de son bien-être, même si, pour le coup elle avait l'air extrêmement faible. Un élan de soulagement l'avait envahi quand elle l'entendit murmurer son nom, preuve qu'elle n'était pas entièrement amnésique. « Je... Mieux avec toi... » Elle resserra sa prise sur la blonde, et lui passa une main dans les cheveux, voulant essayer de la détendre. « J'ai faim Casey... Où je suis ? Comment m'as tu retrouvé ? » Elle retint à grand peine son soupir, cette impression de répéter encore et toujours la même chose à chaque sorcier retrouvé, mais les pauvres ne pouvaient pas deviner dans quel pétrin ils étaient tous fourrés.

Casey aida son amie à se relever, lui frictionnant les bras pour la réchauffer. Et Casey avait bien du mal à conserver une expression bienveillante sur son visage, tant cette situation globale l'agaçait. Et c'était peu dire. Elyzabeth, en revanche, n'avait absolument rien fait pour se sentir la cible de sa colère, raison pour laquelle elle prenait sur elle tentait de ne pas avoir l'air trop en colère. Casey soupira, et avec une de ses mains de pinça l'arrête du nez. « Je vais y aller par quatre chemins, Ely. » Elle prit une grande inspiration, « Tu dois avoir un trou dans ta mémoire. Tu dois uniquement te rappeler que de la préparation du bal pour Halloween au Melwall ?  » Elle attendit quelques instants puis repris « C'est le cas pour tout le monde ici, rien sur la soirée en question, sauf les déguisements que certains d'entre nous portent. Et ici, ce n'est pas le Leatherland. » Elle soupira rageusement, « Bienvenue dans mon monde natal ! L'office du tourisme a plutôt merdé niveau organisation de cette visite, pour toute plainte, se référer aux responsables dont on ignore tout de l'identité. » Débordante de sarcasme, elle adressa un pauvre sourire à son amie, en guise d'excuse, « Personne ne sait comment on est arrivé là, seulement que certains d'entre nous étaient blessée en se réveillant dans la forêt. » Elle pensa à sa blessure qui la lançait de temps à autre. Casey serra fortement sa mâchoire, et quand elle reprit la parole, sa voix avec cette tension et tristesse qu'elle n'était pas capable de retenir « Nos guides sont de l'autre côté. Comme tu le sais, ils ne peuvent pas traverser la brèche. » Elle étreint une nouvelle son amie, « Allez, il faut que nous retournions au camp de fortune qu'on a monté, pour que tu reprennes des forces et pour qu'on voit si tu n'es pas blessée. » Elle se rappela de la dernière question de la blonde « Et comme on ne sait pas si nous sommes tous là, on organise des rondes pour à la fois visiter cette forêt et retrouver les copains sorciers. » Elle fronça les sourcils, avisant l'état de fatigue de son amie « Tu penses pouvoir marcher, où je te porte sur mon dos ? » Elle n'allait pas forcer Ely à s'épuiser encore plus si elle pouvait l'éviter.

_________________


Cause my head is filled with music ! In my heart there's always asong !
© CODE BY LÚTHIÈN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Elyzabeth Fitzgeraldavatar

Membre du forum
Natif du Rowcastle



Ϟ Inscription : 28/12/2017
Ϟ Messages : 36
Ϟ Points : 30
Ϟ Avatar : Elle Fanning
Ϟ Autre(s) compte(s) : Sharlston Blackwood
Ϟ Âge du perso : 20 ans
Ϟ Pouvoir : art de la suggestion
Ϟ Guide : un caméléon nommé Léon
Ϟ Statut Social : célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : artiste peintre + enquêtrice occasionnelle pour le Conseil
Ϟ Lieu de résidence : Rowcastle



MessageSujet: Re: You’ll find it hard to breath But I believe in fantasy ▬ Elyzabeth   Mer 18 Avr 2018 - 22:55


« Flash-Back »
07 Mai 2016 ▬ DIAMOND LAKE


Mon carnet de croquis rempli, je me rince les mains avec un peu d'eau que j'avais ramené du lac puis les essuie sur mon plaid, y rajoutant un peu de couleur. Je porte mon attention sur la jeune femme, qui semble avoir une vie bien chargée ces temps-ci. 'Rien d'aussi palpitant de mon côté. La routine habituelle. Ma nouvelle tutrice est sympathique oui.' je lui réponds en attrapant un de ses superbes sandwichs, accompagné d'un de mes smoothies. Léon fait soudainement son apparition à mes pieds… 'Je te vois bien lorgner sur ma bouffe.' lui dis-je en me moquant de son appétit vorace. 'Rêve.' Il vaut mieux qu'il se nourrisse de ses insectes, il commence à devenir trop lourd sur mon épaule… 'Je t'entends.' qu'il me dit en tirant la langue, chopant au passage une feuille de salade.

Secouant doucement la tête, exaspérée par ses enfantillages, je repense à ce qu'à dit Casey. 'La période est un peu compliquée, c'est vrai... En parlant du maire, je vis actuellement chez elle. Diane Reaper. Disons que j'ai eu une mésaventure chez la famille précédente. Elle m'a prise sous son aile, malgré son statut de maire. Comment se fait-il que tu sois allée la voir…?' J'ajoute avec un sourire. Je connais Casey depuis quelques temps maintenant. Et chose est sûre, ce n'était pas pour bavarder autour d'une tasse de thé ! Je me prépare à entendre ses idées complotistes à la noix… A voir son visage crispé, je ne suis pas tombée bien loin. C'est comme si je venais de lui annoncer un décès. Le fait que je sois chez Diane doit lui être un choc. Plus la personne qui me prend en charge est proche du Conseil, plus elle bascule dans sa paranoïa…


« Présent »
02 Novembre 2017


Encore abasourdie, je l'écoute m'expliquer toute la situation. Je ne comprends pas tout, mais retiens le plus important. Trou de mémoire général. Son monde natal. Léon au Leatherland. Camp de fortune. Je reste figée. Je me retiens de pleurer, d'afficher ma peur. Sur le coup de l'émotion, je manque de lui demander pourquoi on ne rentre pas. Mais c'est idiot et ca la saoulerait encore plus. Je n'imagine pas combien de fois elle a fait son speech aux perdus comme moi. Si ils avaient trouvé une solution, si on pouvait seulement rentrer, elle n'aurait pas cette tête, cette sensation d'être désespérée.

'Tu penses pouvoir marcher, où je te porte sur mon dos ?' Je la regarde quelques secondes, le temps de réaliser sa question. 'Non, je.. C'est bon, ca va aller…' Son contact, sa chaleur me fait du bien. J'essaie de tenir sur mes jambes, d'avancer. Je me sens si faible… Par réflexe, j'appelle Léon dans ma tête, puis me pince la lèvre en entendant le silence. Je ne me sens pas reposée, malgré mon sommeil. J'ai plus l'impression d'avoir dans une espèce de coma, glacée par le froid. Je me tiens par son bras en marchant, j'ai besoin de sa chaleur humaine qu'elle me donne naturellement. 'Declan est ici aussi ? Le sheriff. C'est mon tuteur à présent.' Doucement je réalise que nous ne sommes pas seules. C'est difficile à croire, alors que je me suis retrouvée isolée de tous. Je suis depuis peu chez Declan, mais à défaut d'avoir le Conseil, je lui attribue toute ma confiance. Je serai en sécurité avec lui. Même si mon atterrissage dans ce monde m'en fait douter. Comment ca a pu arriver ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t1331-elyzabeth#13061 http://leatherland.forumactif.org/t1342-carnet-d-elyzabeth-fitzgerald#13192

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: You’ll find it hard to breath But I believe in fantasy ▬ Elyzabeth   


Revenir en haut Aller en bas
 

You’ll find it hard to breath But I believe in fantasy ▬ Elyzabeth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Leatherland :: Notre Monde :: L'IRLANDE :: GOUGANE BARRA-