AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Recipe of a wimpy boy [Lucas/Casey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lucas E. de Ravelavatar




Ϟ Inscription : 27/09/2017
Ϟ Messages : 45
Ϟ Points : 69
Ϟ Avatar : Eddie Redmayne
Ϟ Crédits : Bazzart
Ϟ Âge du perso : 32 ans
Ϟ Pouvoir : Terre - Contrôle des végétaux
Ϟ Guide : Hécate - Once
Ϟ Statut Social : Célibataire : croit au prince charmant
Ϟ Métier(s)/autres : Médecin
Ϟ Lieu de résidence : Le Meiklam



MessageSujet: Recipe of a wimpy boy [Lucas/Casey]   Dim 5 Nov - 21:46






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [X] Présent
Date du rp : 04 Septembre 2017
Matin, après-midi, soir : Début de soirée
Météo (approximative) : Nuageux, un peu de vent
Statut du sujet : [] libre [X] privé
Le maître du jeu peut débarquer à l'improviste : [x] oui [] non





Trois jours. Cela ne faisait que trois jours.

Trois jours que cette minuscule petite souris errait désespérément dans la petite maison qui lui avait été attribuée, lui qui avait eu la folie de quitter le cocon rassurant et riche de Paris pour rejoindre celui, inconnu et archaïque, d’une nouvelle société en plein développement. Il se croyait dans ces films fantastiques dont il se gavait sans retenue, collé devant son écran plat ; des chips et des marshmallows plein la bouche, comme ce gamin de plus de trente ans qu’il était et qui rêvait encore d’être assez innocent pour y croire de toutes ses forces. Mais le fantasme et la réalité avaient cela de différent que le fantasme ne représentait qu’un idéal ; et il fallait dire que ce que Lucas avait découvert était loin de l’être. D’abord, la solitude ; elle pesait sur sa poitrine comme un lest jeté contre sa cage thoracique ; plus d’internet, plus de téléphone. Il avait abandonné des amis de longue date sans rien leur dire. Ensuite, l’inconnu. Certains hommes et femmes ici, montraient leurs pouvoirs de façon significative. Ils en avaient tous. L’homme qui lui avait parlé de cet endroit n’avait pas menti. Personne ne s’en cachait, personne ne semblait en avoir honte. Il y avait même une école pour apprendre à apprivoiser ses dons ; et si Lucas s’en était senti exalté comme un élève allant à Poudlard pour son premier jour, la peur du réel avait pris le pas sur le reste. Il était arrivé depuis trois jours, et il n’était pas sorti depuis.

Et puis il y avaient ces animaux. Il en avait vu beaucoup, accompagnant les sorciers un peu partout ; de toute forme, de toute taille, allant du rat au tigre, du poisson chat à l’écureuil. Ce n’étaient pas des animaux de compagnie ; cela se lisait dans leur regard, une intelligence qui n’avait absolument rien d’animal. Comment avaient-ils rencontré ces créatures ? Pourquoi suivaient-ils certaines personnes en particulier ? Son cerveau fourmillait d’interminables questions ; malheureusement, il ne connaissait aucune réponse. La veille au soir, Lucas avait fini par se rendre à l’évidence ; il ne saurait rien s’il ne sortait pas de chez lui. Et de toute manière, il fallait bien qu’il recense son métier non ?

Voilà comment il s’était retrouvé devant les portes de l’école ce matin là. Fou d’angoisse, la tête rentrée dans les épaules et fou de rage contre lui même. Il avait perdu sa feuille de Lorien au matin, sur le chemin de la rentrée. Il avait croisé une paire d’yeux incroyables, et une bousculade avait fait tomber son porte bonheur, l’un de ses biens les plus précieux ; alors lorsqu’il s’installa pour la première fois sur le banc d’une salle de classe, ce ne fut pas sous les bons auspices. Incapable de croiser le regard des autres, seulement de fixer ses feuilles désespérément vierges, il avait senti la panique monter dans son esprit fragile. Quelle erreur avait-il ainsi faite, de quitter tout ce qu’il connaissait, tout ce qu’il chérissait pour le noir total ? Un jeu de roulette russe auquel il avait fini par perdre.

Et elle était arrivée sur ces entrefaites.

Une jeune fille aux cheveux d'argent, presque blancs, un sourire tranquille sur le visage. Elle s’était présentée à voix basse, et son aide salutaire avait permis au Moustique de lever doucement son petit nez pour croiser son regard. Dans le couloir, en fin d’après midi, le jeune homme fronça les sourcils, les mains dans les poches, cherchant la sortie pour rentrer chez lui. Elle n’avait pas passé la journée avec lui, bien sûr ; mais cette main tendue lui avait permis d’appréhender la rentrée de façon beaucoup plus paisible. Elle s’appelait Casey Bloodworth ; un nom qu’il n’était pas prêt d’oublier. Sa venue lui avait évoquée sans aucun mal l’arrivée du Messie.

Alors lorsqu’il sortit et qu’il l’aperçut, marchant un peu plus loin, il décida d’ignorer pour une simple seconde sa timidité maladive. Ses jambes maigres accéllérèrent le pas ; hors de question de se priver de cette source d’informations providentielles. Et puis de toute manière, il lui restait une dernière chose à dire. Il avait totalement oublié. Il rejoignit sa hauteur en quelques foulées maladroites - il trébucha deux fois - et lorsqu’elle tourna la tête pour aviser un bruit derrière elle, ses yeux semblèrent surpris de voir le visage d’un petit Moustique essoufflé. “Excusez moi euh… ” Il passa une main tremblante dans ses cheveux, terriblement nerveux. Le commun des mortels était bien plus abordable derrière un clavier que face à face. “Je… j’ai oublié de vous dire merci pour votre aide, ce matin. Et je… ” Yeux baissés. Joues écarlates. Sa main glissa jusqu’à sa nuque raidie par le stress. “Je me demandais si… vous rentrez par quel côté ? ” et la véritable raison de sa venue vint ensuite, murmurée du bout des lèvres. Ecarlate de honte, Lucas se dandina presque sur place. “En fait je vais me perdre sijerentretoutseul.

_________________

We'll be counting stars
Lately, I've been, I've been losing sleep, dreaming about the things that we could be. But baby, I've been, I've been praying hard, said no more counting dollars, we'll be counting stars
Everything that kills me makes me feel alive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Casey S. Bloodworthavatar

Membre du forum
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1620
Ϟ Points : 2360
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira Morrigan
Ϟ Âge du perso : 22 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: Recipe of a wimpy boy [Lucas/Casey]   Sam 11 Nov - 18:05


À mesure que la saison estivale avançait emportant avec elle les vagues chaudes et agréables de chaleur. Les rayons de soleil se rafraîchissaient au point où quiconque sortait sans une petite laine en soirée prenait le risque d'attraper un bon petit coup de froid. Rien de bien terrible, mais suffisamment désagréable pour éviter ce genre de chose le plus possible. Néanmoins, avec la disparition de la pensante chaleur, cela redevenait plus sympathique de traînasser en après-midi. L'astre solaire faisait plus qu'acte de présence et sa tiédeur, plus supportable que le mois précédent, était la bienvenue pour la fin de saison. Bientôt les couleurs chatoyantes de l'automne habilleraient les feuilles des nombreux arbres de ce monde avant de finir fatalement nus, donnant le sentiment de frissonner sous les assauts des intempéries, toujours un peu plus violentes. C'était un cycle connu de tous, mais on se surprenait toujours à penser qu'il arrivait plus ou moins tôt, avec cette espèce de mélancolie, regrettant déjà l'été, mais paradoxalement excitée de cette saison souvent appréciée, contrairement à sa sœur, froide et monochrome. C'était surtout l'attente des festivités liées à Noël que tous attendaient plus ou moins, ainsi que la venue de la neige.

À l'âge adulte, beaucoup se basent sur le premier mois de l'année comme point de repère d'un renouveau, et peut-être l'est-ce vraiment, mais septembre était bien plus apte à prendre cette place, alliée à la rentrée scolaire. Et cette règle s'établissait également au Leatherland, et au moins, ça ne dépaysait pas trop les nouveaux habitants. Voilà où en était Casey, sorcière de son état et excitée comme une puce d'avoir de nouveau pu assister à de nouveaux cours proposés par l'institut. Sa curiosité n'était un secret pour personne la connaissant, et elle avait soif de savoir autant qu'elle avait soif de vérité. Un mélange parfois dangereux. *Surtout quand tu décides d'aller interroger le maire, en l'accusant de plusieurs choses.* lui rappela son guide, qui avait parfois cette impression d'être observé. À croire que sa paranoïa avait déteint sur lui, et après mûre réflexion, c'était fort probable.

Aujourd'hui ça avait donc été la rentrée à l'institut et Casey, en plus d'avoir suivi les classes données avait pu se rendre utile en aidant un jeune homme tellement perdu qu'elle avait un peu eu l'impression de se revoir à ses débuts, deux années plus tôt. La timidité au moins, ceci dit. Mais voilà, c'était un côté de la personnalité de Casey que Cain n'avait que très rarement vu, la situation étant en général inversée où c'était elle qu'on guidait, et il prenait conscience que sa sorcière était bien plus adorable que ce qu'il avait déjà vu. *Un compliment chaton, tu es si mignoooooon.* fit la voix faussement ronronnante de ladite sorcière dans son esprit de félin. Et c'était dans ses moments-là que le caracal se rappelait aussi que la fausse rousse était aussi extrêmement agaçante quand elle le voulait. Casey eut un rire rapide et sonore, mais ne répondit pas. Le jeune homme en question se prénommait Lucas, elle était parvenue à lui arracher au moins ça, mais n'avait pas pu l'accompagner partout. C'est pourquoi elle fut surprise, en fin d'après-midi, de se retourner et voir ledit Lucas, à bout de souffle. « Excusez-moi euh… » Elle arqua un sourcil, un sourire ourlant ses lèvres, mais laissa le temps au jeune de continuer. « Je… j’ai oublié de vous dire merci pour votre aide, ce matin. Et je… Je me demandais si… vous rentrez par quel côté ? » Sans être une experte dans le comportement humain, il n'était pas difficile de deviner que le gringalet – mais qui était-elle pour juger, vraiment, puisqu'elle devait être aussi épaisse qui lui – était d'une aussi timide qu'il était nerveux. « En fait je vais me perdre sijerentretoutseul. »

Casey eut un léger rire, pas le moins du monde moqueur, mais elle craignait que ce soit interpréter de la sorte, alors elle enchaîna de suite, toujours souriante et les yeux pétillants joyeusement « Alors déjà, mon petit Lucas, on va se tutoyer parce que sinon j'ai l'impression d'être vieille. J'espère que ça t'ennuie pas trop ? Sinon hésite pas à le dire hein, je mords pas et je veux pas que te mette mal à l'aise. » Elle fit une petite pause, ne pensa pas le moins du monde que le jeune homme puisse être plus âgé qu'elle, puis reprit, toujours sur le même ton « Ensuite, y a pas de problème, c'est quand tu veux ! Je te donnerais bien mon numéro, mais... » elle se pencha vers le nouveau venu, comme si elle était sur le point de dire un secret « C'est pas encore aussi civilisé dans le coin. » Puis normalement, elle ajouta « Puis les chouettes ne sont pas entraînées à apporter les courriers. Donc vraiment, hésite pas à venir me voir. » Elle lui attrapa le bras, « Allons-y, Padawan ! Je te montre la voie, j'en profite de te montrer mon chez moi, comme ça si tu a des questions, tu sauras où me trouver ! » Elle doutait qu'il vienne de lui-même la voir, donc elle prit la décision de prendre régulièrement de ses nouvelles, et voir comment son adaptation se faisait. Et si au fin de compte, il se révélait être un tueur en série, Cain serait toujours là pour le manger. *J'allais justement te faire remarquer la dangerosité de ton acte, mais finalement, je ne dirais rien.* La perspective de mordre quelqu'un le réjouissait un peu trop.

_________________


Cause my head is filled with music ! In my heart there's always asong !
© CODE BY FRANKENHOOK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t96-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Lucas E. de Ravelavatar




Ϟ Inscription : 27/09/2017
Ϟ Messages : 45
Ϟ Points : 69
Ϟ Avatar : Eddie Redmayne
Ϟ Crédits : Bazzart
Ϟ Âge du perso : 32 ans
Ϟ Pouvoir : Terre - Contrôle des végétaux
Ϟ Guide : Hécate - Once
Ϟ Statut Social : Célibataire : croit au prince charmant
Ϟ Métier(s)/autres : Médecin
Ϟ Lieu de résidence : Le Meiklam



MessageSujet: Re: Recipe of a wimpy boy [Lucas/Casey]   Mar 14 Nov - 18:07



C'était un peu comme se retrouver dans une fosse pleine de fauves.

La peur des autres chez Lucas ne datait pas d'hier. Fils unique, issu d'une famille riche, l'apparence et l'image n'avaient jamais été que l'appanage de toute sa vie. Bien présenter, parler correctement, se tenir droit, regarder devant soi. Le caractère doux du jeune homme ne lui avait pas donné les épaules nécessaires pour supporter un tel poids ; On ne lui avait pas donné les bonnes armes, remplaçant les encouragements par des critiques sans fin, renfermant un peu plus le garçon qu'il était sur lui-même. La découverte de ses pouvoirs n'avait fait qu'enfoncer un clou déjà bien ancré dans le mur ; il s'était senti différent, anormal, marginal. La technologie était alors devenue sa nouvelle amie, une alliée de poids ; car comment pouvait-on seulement être atteint, sous couvert de pseudonyme derrière un écran ? Il y avait trouvé une liberté nouvelle, et n'avait ensuite plus juré que par cela. C'était réconfortant, quelque part, cette solitude dans laquelle il avait choisi de se reclure. Parfois, le retour de bâton lui rappelait qu'à trente deux ans, il n'avait jamais connu de rapport humain que la main de son père sur son épaule lorsqu'il était enfant ; puis le silence, l'absence d'approche. L'isolement.

Alors se retrouver au milieu d'une foule de sorciers qu'il ne connaissait pas, dans un endroit inconnu, loin de tout et surtout d'un clavier d'ordinateur, ce n'était pas véritablement l'idée qu'il se faisait du paradis.

Pourquoi s'être laissé convaincre, dans ce cas ? Parce qu'il n'avait pas eu le choix. Il fallait qu'il affronte ses peurs, dès lors ; et c'était une tâche bien plus difficile que tout ce qu'il avait entrepris dans sa vie. A ses yeux, même ses études de médecine n'étaient qu'une promenade de santé en comparaison. Cela expliquait son regard fuyant, la rougeur de ses joues, ses mains tremblantes dissimulées dans ses poches et ses jambes flageolantes lorsqu'un inconnu lui adressait la parole. Lucas était doué dans son métier, attentif aux autres, profondément empathique ; mais il avait la certitude que si lui se préoccupait du sort des autres, l'inverse n'était absolument pas exacte.

Et pourtant, le sourire de la jeune fille lui indiquait à cet instant absolument tout le contraire.

Elle se mit à rire et il sentit une rougeur terrifiante lui monter aux joues. Il devait ressembler à une tomate bien mûre, songea-t-il, amer, confiné dans ses rapports humains compliqués et sa timidité maladive. Se moquait-elle de lui ? Non. Il ne voyait ni sarcasme ni cynisme dans ses yeux clairs. Mais à l'évidence, son comportement de chaton égaré paraissait réellement amusant. Il se recroquevilla un peu plus sur lui-même, attendant la sentence. « Alors déjà, mon petit Lucas, on va se tutoyer parce que sinon j'ai l'impression d'être vieille. J'espère que ça t'ennuie pas trop ? Sinon hésite pas à le dire hein, je mords pas et je veux pas que te mette mal à l'aise. » Evidemment. Il suffisait de la regarder, cette jeune fille pétillante de vie, pour que sa réponse fasse sens. Quel âge avait-elle, il n'en savait rien et il ne s'amuserait pas à lui demander ; mais elle était plus jeune que lui, cela ne faisait aucun doute. Plus jeune, plus sûre d'elle. Son assurance lui donna soudainement envie de se terrer dans un trou quand il murmura, le nez au sol. "Non non... pas de problème." Il était capable de vouvoyer un enfant de cinq ans, donc bon. Autant suivre ses règles à elle, quelle différence cela ferait, de toute manière ? « Ensuite, y a pas de problème, c'est quand tu veux ! Je te donnerais bien mon numéro, mais... » Elle se pencha vers lui et il rentra la tête dans les épaules, stressé. Aie aie aie. Qu'est-ce qu'il avait encore fait ? « C'est pas encore aussi civilisé dans le coin. » Et cette fois, il se mit à sourire. Elle ne venait pas de ce monde, elle connaissait les téléphones, les télévisions, les jeux vidéos, les films. Cette pensée le rassura instantanément, lui permettant de sortir les mains de ses poches, et de se redresser. Allez, courage mon petit Lucas. Tu gères. « Puis les chouettes ne sont pas entraînées à apporter les courriers. Donc vraiment, hésite pas à venir me voir. » Il n'eut pas le temps de répliquer, amusé, que déjà elle se saisissait de son bras, déclenchant un violent frisson de répulsion sur son échine. Il lutta pour ne pas se dégager de cette étreinte étrangère et intrusive. Tout le monde n'était pas forcément Monsieur de Ravel, qui ne supportait pas le contact humain, n'est ce pas ? Raidi, il se laissa entraîner vers l'avant. Elle lui donnait confiance. Son action salvatrice au matin avait déjà très bien commencé le travail. Alors, il accepta de relever le nez pour la regarder, et lui sourire. « Allons-y, Padawan ! Je te montre la voie, j'en profite de te montrer mon chez moi, comme ça si tu a des questions, tu sauras où me trouver ! » Il n'irait jamais la voir, c'était un fait. Par peur de la déranger, de l'importuner, d'être de trop. Il se sentait déjà totalement stupide de l'appeler à l'aide pour rentrer chez lui, clairement... alors autant ne pas trop en rajouter. Malgré cela, il fut incapable de se départir de son sourire ; cette jeune fille vibrait d'énergie, et c'était contagieux. Lorsqu'elle lui lâcha le bras, il rejoignit sa hauteur, un peu plus tranquille ; quittant l'enceinte de l'institut, il la laissa le guider sur le chemin jusqu'au village.

"C'est... vraiment gentil de ta part de faire tout ça pour moi. Je suis complètement perdu ici." et pour cause. Il n'était arrivé que depuis quatre jours, et il voyait cela comme un cataclysme. Observant les façades des maisons devant lesquelles ils passaient, il se détendit, un peu. "Tu es là depuis longtemps ? J'ai cru comprendre que tu n'étais pas native du pays, toi non plus." ses références parlaient d'elles-mêmes, après tout. Elle l'avait appelé Padawan. PADAWAN. Un élan de fierté lui arracha un sourire joyeux. "Tu as quelques tuyaux à me filer pour l'intégration ? Je sais pas si tu as remarqué, mais je ne suis pas un expert en la matière." et de pouffer, mettant la main devant sa bouche. Comme un glorieux imbécile.

_________________

We'll be counting stars
Lately, I've been, I've been losing sleep, dreaming about the things that we could be. But baby, I've been, I've been praying hard, said no more counting dollars, we'll be counting stars
Everything that kills me makes me feel alive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Casey S. Bloodworthavatar

Membre du forum
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1620
Ϟ Points : 2360
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira Morrigan
Ϟ Âge du perso : 22 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: Recipe of a wimpy boy [Lucas/Casey]   Dim 19 Nov - 17:09


Casey, elle avait rarement rencontré qu'elle d'aussi timide, c'était donc quelque part une grande première pour elle, et elle ignorait si elle devait rester elle-même, ou bien se montrer moins énergique. Sauf que ne plus être complètement elle-même, après avoir quitté son comportement lunaire adopté dans l'autre monde dans un masque protecteur, l'ennuyait. Après tout, elle avait parcouru beaucoup de chemin depuis son arrivée, avait finalement laissé tomber cette carapace, et ne voulait pas retomber là-dedans. Mais elle ne voulait pas mettre le jeune homme mal-à-l'aise. *Tu ne veux mettre personne, mal-à-l'aise.* gronda la voix de son guide, ne statant qu'un simple fait. *Hm, je proteste. J'ai voulu mettre le maire devant le fait accompli.* Et ça avait été un bel échec, une réalité qui l'ennuyait encore énormément. Cain aussi d'ailleurs, et à ça, il ne pouvait pas ajouter grand-chose, puisqu'il avait assisté à la scène entière, en plus de suivre les pensées de sa sorcière. Un point pour Casey, zéro pour le gros matou *Hey, je croyais qu'on ne comptait plus les points !* s'indigna le caracal, en poussant un léger grognement. Enfin, elle en vint à la conclusion de rester elle-même. Voilà.

Quand Lucas l'accosta, elle lui expliqua rapidement que le vouvoiement, très peu pour elle, le tout avec un sourire, qui fut précédé d'un rire, ce qui déclencha une vague de rougeur chez le jeune homme. Elle tenta d'ignorer la façon dont il se recroquevilla sur lui-même, mais nota tout de même la réaction dans un coin de son esprit. À force d'observer les gens, elle remarquait des comportements plus facilement qu'avant. Elle était peinée qu'il pense qu'elle puisse, elle ignorait quoi, l'attaquer peut-être ? C'était Cain qui mordait, pas elle, pensa-t-elle avec dérision. « Non, non... pas de problèmes. » Casey hocha la tête, son sourire s'élargissant devant l'acceptation de Lucas. Certes elle du tendre l'oreille pour l'entendre, mais comme il n'y avait pas énormément de bruit autour d'eux, ce ne fut pas très compliqué. Puis son guide avait une ouïe beaucoup plus fine que lui. *T'as cru que j'étais un perroquet ?* elle lança un regard au félin, *Non, tu es juste le meilleur des guides qu'on puisse avoir, et dans ta bienveillance, tu n'hésites pas à être mes oreilles, compte tenu de la perfection de ton ouïe.* Le félin en question se redressa, tout fier. Ah, bah si sa sorcière le prenait pas les sentiments, comme ça....

Alors qu'elle parlait, tentant de le mettre à l'aise à l'aide de ses paroles, elle fut satisfaite de lui décrocher un sourire, et ça c'était une victoire. Une petite certes, mais ce n'était que le début. Elle joua l'ignorante quand elle le sentit se tendre, alors qu'elle s'était saisie de son bras, et continua l'avancée vers les habitations. Et elle fut encore une fois récompensée, puisqu'en plus d'avoir relevé le nez – autre victoire – elle eut droit à un autre sourire ! Casey était sur la bonne voie, elle le sentait ! *Soit pas aussi dramatique.* Rabat-joie !
Ils quittèrent ensemble l'institut, Casey ayant décidé de finalement lâcher Lucas, histoire de ne pas le rendre trop inconfortable, et elle considéra son expression toujours souriante comme de bon augure. Elle se tapa d'ailleurs mentalement le dos. Le caracal poussa un soupir exaspéré, et commença à avancer. « Ne fait pas attention à lui, mon guide, Cain, prétend juste qu'il est un gros dur, mais en vrai, c'est un softie. » murmura Casey à l'intention de son tout nouveau Padawan. Le softie en question se tourna la tête dans leur direction, et la sorcière lui fit simplement un signe de la main, une expression innocente sur le visage. Mais elle savait qu'il n'était pas dupe, les deux se connaissaient bien maintenant.

Peu de temps après, l'institut s'éloignant dans leur dos, Lucas prit la parole, « C'est... vraiment gentil de ta part de faire tout ça pour moi. Je suis complètement perdu ici. » Elle comprenait tout à fait ce qu'il ressentait, elle était passée par là, en arrivant. « Tu as quelques tuyaux à me filer pour l'intégration ? Je sais pas si tu as remarqué, mais je ne suis pas un expert en la matière. » Casey eut un petit rire, « Tu es là depuis longtemps ? J'ai cru comprendre que tu n'étais pas native du pays, toi non plus. » Ils avançaient tranquillement, Cain, son guide, avait toujours une certaine avance sur eux, mais elle savait qu'il était tout à fait capable de suivre leur conversation. « J'étais dans le même état quand je suis arrivée, il y a deux ans. » elle commença, « Et je te conseille déjà de bien observer les alentours, surtout si tu vas dans la forêt, tu veux pas rencontrer les cocatrix. » Elle grimaça, ce souvenir toujours frais dans son esprit alors qu'elle y repensait. « Non, tu ne veux pas. » elle secoua la tête, dans son honnêteté, elle craignait soudainement avoir effrayé sa nouvelle charge. Autant relancer rapidement « Pour l'intégration, ça risque de sonner un peu cliché, et c'est pas forcément facile, mais sortir, ça aide un peu. Juste prendre un café ou un thé peut aider. T'as bien choisi de t'installer dans le Meiklam, c'est là où y a le plus de nouveau, donc beaucoup comprennent ce que c'est au début. Surtout qu'avant, on n'avait pas l'eau chaude, ou de frigo. » En disant ces paroles, elle eut ce ton et cette expression dédaigneuse qu'elle avait pris chez ses grands-parents. Ça faisait un peu arrogant, mais Casey avait grandi dans un manoir, ça en disait long sur sa famille, non ? « Si t'aime lire, je te conseille le Cookie & Coffee, et pas simplement parce que c'est à ma mère. Y a des bouquins de disponible et c'est très agréable. Pas mes mots, ceux des clients. » Autant être honnête sur ce point également.

« Après, tu as dû entendre parler de Thomas Mckeeley ? Lui et d'autres ont été les premiers invités avant la première réouverture de la brèche. Avec la construction du Meiklam et tout. Donc si t'as des questions, hésite pas, il sait beaucoup de choses, sur ce monde, et encore plus sur les guides. » Elle s'arrêta un instant, et attendit qu'il fasse de même « Je suis sérieuse, Thomas est l'une des personnes les mieux placer pour t'aider à mieux t'intégrer. » Elle reprit la route, doucement toujours et ajouta « De toute façon, j'viendrais de rendre visite de temps en temps, rien que pour voir comme ça va. Voilà. » Sa décision était prise. « Y a des événements qui sont organisés de temps en temps. Hésite pas y venir aussi, et parfois des petites missions pour Noël, où Halloween, où on peut gagner des choses. Mais le fait que tu assistes aux cours, déjà, c'est génial ! » Elle termina avec enthousiasme. « On apprend toujours plein de nouvelles choses, sur ce monde et tout, comment utiliser sa magie avec son guide et des potions, un peu comme à Poudlard. Les éléments me rappellent les maisons. » Ajouta-t-elle avec un léger rire.

C'est qu'une fois lancée, il était parfois difficile de l'arrêter. *Tu vas lui faire peur, si tu continues.* Casey lui tira la langue, dans un geste d'une maturité hors norme. *Eh, j'ai vu ça !* Un sourire moqueur aux coins des lèvres, elle lui répondit *C'était le but chaton.* Le félin ne répondit pas, mais son soupir fut entendu. « Tu viens d'où toi du coup, à la base ? Ton accent me semble pas mal familier, mais j'arrive pas à mettre le doigt dessus. » Peut-être qu'elle pourrait en apprendre un peu plus sur son petit Padawan, aussi.


_________________


Cause my head is filled with music ! In my heart there's always asong !
© CODE BY FRANKENHOOK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t96-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Lucas E. de Ravelavatar




Ϟ Inscription : 27/09/2017
Ϟ Messages : 45
Ϟ Points : 69
Ϟ Avatar : Eddie Redmayne
Ϟ Crédits : Bazzart
Ϟ Âge du perso : 32 ans
Ϟ Pouvoir : Terre - Contrôle des végétaux
Ϟ Guide : Hécate - Once
Ϟ Statut Social : Célibataire : croit au prince charmant
Ϟ Métier(s)/autres : Médecin
Ϟ Lieu de résidence : Le Meiklam



MessageSujet: Re: Recipe of a wimpy boy [Lucas/Casey]   Sam 2 Déc - 1:25


C'était très étrange, à regarder. Les yeux tournés vers elle, Lucas ne pouvait pas s'empêcher de détailler ses expressions. Elle avait un sourire jusqu'aux oreilles, et des prunelles brillant à la lumière du soleil. Elle avançait avec aisance, comme si chaque pas était facile, comme si elle n'avait pas peur d'affronter les jours qui viendraient ensuite. Elle était son exacte opposée, et pourtant elle avait choisi d'arrêter un regard sur la pitoyable créature qui était entrée dans la salle de classe pour la première fois presque à reculons, tête baissée, honteux de sa propre présence, comme son existence toute entière était une insulte. Il chercha dans sa démarche, dans chacun de ses propos une façon de l'imiter, de devenir plus assuré à son tour. Il avait parfaitement conscience qu'il ne trouverait jamais un salut véritable d'une autre manière. Il se sentait seul au monde depuis trois jours, en était même venu à regretter la décision qu'il avait prise à la fin de l'été. Faire ses valises, et tout quitter. Ne jamais revenir dans ce monde qui l'avait si cruellement rejeté. Et si celui ci ne valait pas mieux ? Si finalement il ne trouvait sa place nulle part ? C'était toute cette angoisse qui s'était emparée de lui, il ne trouvait aucune solution. Alors il reportait son regard sur elle. Comme s'il espérait que cette assurance puisse être contagieuse. Une maladie qu'il désirait désespérément attraper.

Quittant finalement l'institut avec elle, Lucas posa pour la première fois les yeux sur l'animal qui l'accompagnait. C'était un petit Caracal du désert, qui n'avait rien à faire dans ce genre d'endroits ; Lucas adorait les félins, et ceux là comptaient parmi ses favoris. L'animal avait une robe feu incroyable, et les pinceaux au bout de ses oreilles lui donnait un air d'artiste animal incompris. Ce n'était pas la seule bête qu'il avait vue au Meiklam ; plus de la moitié des gens étaient accompagnés de créatures hétéroclites, dont l'oeil brillait d'une intelligence qui n'avait absolument rien d'animale. C'était déroutant. Incroyable, et déroutant. L'animal les devança, et Casey prit de l'avance sur la question de Lucas, curieux. « Ne fait pas attention à lui, mon guide, Cain, prétend juste qu'il est un gros dur, mais en vrai, c'est un softie. » Ah vraiment ? L'animal leur jeta un regard outré, et Lucas commença à comprendre. Il y avait un lien entre chaque sorcier et son animal, plus fort encore que les animaux de compagnie. Cela avait sans doute été le plus dur d'ailleurs. Confier Eowyn, son chat Savannah, à un ami avant de partir. Il n'avait pas voulu la prendre avec lui dans un endroit dont il ne savait absolument rien. Elle n'y aurait peut être pas trouvé sa place. Mais le lien entre Casey et Cain semblait bien plus fort qu'une simple relation entre l'animal et son maître. Il fallait qu'il en sache plus.

Il poserait la question plus tard. Elle se tourna vers lui, et il suivit son pas tranquille, les mains dans les poches. « J'étais dans le même état quand je suis arrivée, il y a deux ans. Et je te conseille déjà de bien observer les alentours, surtout si tu vas dans la forêt, tu veux pas rencontrer les cocatrix. » Il avait été averti le jour de son arrivée ; il avait le droit de se promener, mais certaines frontières étaient interdites, et étroitement surveillées. A la grimace qu'elle esquissa, il devina que les Cocatrix n'étaient pas vraiment des créatures très agréables. « Non, tu ne veux pas. » Que fallait-il comprendre ? Qu'ils n'étaient pas aussi libres qu'il l'avait cru ? Le Leatherland était sa dernière chance. C'était une occasion qu'il n'avait pas pu rater, une proposition à laquelle il n'avait pas pu dire non. Soudain, il songea qu'il avait peut être pris cette décision un peu trop vite. Casey reprit, très vite, semblant prendre conscience du trouble qui s'était lentement éveillé dans l'esprit du petit Moustique, près d'elle. « Pour l'intégration, ça risque de sonner un peu cliché, et c'est pas forcément facile, mais sortir, ça aide un peu. Juste prendre un café ou un thé peut aider. T'as bien choisi de t'installer dans le Meiklam, c'est là où y a le plus de nouveau, donc beaucoup comprennent ce que c'est au début. Surtout qu'avant, on n'avait pas l'eau chaude, ou de frigo. » Il répondit à sa grimace par une autre. Il avait été élevé au milieu de tout le confort moderne, et n'avait jamais manqué de rien. La valeur pécunière de sa famille dépassait certains PIB de pays pauvres, et il avait absolument tout perdu. La disparition de la technologie était déjà un coup très dur. Mais si en plus il lui avait fallu se laver dans la rivière, il aurait sans doute pris les choses encore plus mal. « Si t'aime lire, je te conseille le Cookie & Coffee, et pas simplement parce que c'est à ma mère. Y a des bouquins de disponible et c'est très agréable. Pas mes mots, ceux des clients. » Lorsqu'il trouverait le courage de mettre le nez dehors tout seul, il y penserait. Il nota le nom silencieusement, dans sa tête, bien qu'il sache qu'il n'y mettrait sans doute jamais les pieds. Trop timide. Trop peur de déranger. Et aucun ami pour y aller avec lui.

« Après, tu as dû entendre parler de Thomas Mckeeley ? Lui et d'autres ont été les premiers invités avant la première réouverture de la brèche. Avec la construction du Meiklam et tout. Donc si t'as des questions, hésite pas, il sait beaucoup de choses, sur ce monde, et encore plus sur les guides. » Elle s'immobilisa. Il la suivit dans son geste, songeur. Il avait entendu parler de cet homme, mais de là à aller l'importuner ? Oh non certainement pas. Il n'osa pas lui dire non plus qu'il ne ferait jamais... « Je suis sérieuse, Thomas est l'une des personnes les mieux placer pour t'aider à mieux t'intégrer. » ..jamais ce qu'elle lui conseillait. Pas seul. Il était déjà incapable d'aligner un mot devant l'autre quad il était en cours, alors... elle se remit à marcher, tranquillement. Les yeux posés sur la façade des maisons, Lucas poussa un soupir. Il y avait encore tellement de choses à apprendre, ici. « De toute façon, j'viendrais de rendre visite de temps en temps, rien que pour voir comme ça va. Voilà. » Et voilà. Il n'avait même pas eu besoin de dire quoi que ce soit. Elle avait compris. « Y a des événements qui sont organisés de temps en temps. Hésite pas y venir aussi, et parfois des petites missions pour Noël, où Halloween, où on peut gagner des choses. Mais le fait que tu assistes aux cours, déjà, c'est génial ! » Il esquissa un sourire timide. C'était un pas de géant, pour lui. Il avait manqué de faire demi-tour cinq ou six fois, au matin. Et encore. Il avait accepté d'y aller à contrecoeur, perturbé par la perte de son bijou. Et par un regard de givre qui lui avait percé la poitrine. « On apprend toujours plein de nouvelles choses, sur ce monde et tout, comment utiliser sa magie avec son guide et des potions, un peu comme à Poudlard. Les éléments me rappellent les maisons. » "J'ai eu la même pensée." Lorsqu'il avait entendu parler des différents éléments et des spécialités de chacun. Il avait vu un garçon jeter une boule de feu, une fille faire pleuvoir dans le couloir de l'institut. Il avait vu une orchidée bleue fleurir dans la paume de sa propre main, et cela l'avait terrorisé. Pourtant, il apercevait déjà les multiples possibilités que lui offraient son don ; en particulier dans son exercice de la médecine, au coeur d'un monde aussi différent que celui dont il était issu. Ici, pas question de scanner ou d'IRM. Seulement des plantes pour guérir.

Elle vit Casey adresser gratuitement une grimace au petit félin marchant devant eux, qui poussa un soupir. Fronçant les sourcils, il observa l'échange, sans comprendre. Il avait vu des gens se comporter de manière très étrange, au cours de la journée. Répondant à leurs guide sans qu'ils aient eu besoin d'ouvrir la bouche. Est-ce qu'ils communiquaient, ces deux-là ? Elle ne lui laissa pas le temps de poser la question, de toute manière. « Tu viens d'où toi du coup, à la base ? Ton accent me semble pas mal familier, mais j'arrive pas à mettre le doigt dessus. » "Je suis français. De Neuilly sur Seine, plus exactement." cela ne lui dirait peut être pas grand chose. Bloodworth, c'était anglais, non ? Rentrant les épaules, il tenta d'être le plus simple possible. "J'étais médecin à Paris. J'ai jamais vraiment assumé mes euh... pouvoirs magiques, jusqu'à très récemment. J'ai pas eu beaucoup le choix, de toute manière." Il eut un petit rire nerveux, passant une main crispée dans ses cheveux. Il ne serait jamais parti, si son père n'avait pas tout simplement tenté de le tuer. "C'est très déboussolant d'arriver ici. J'ai l'impression d'être un gamin à qui il faut tout expliquer. Un grand gosse de 32 ans totalement handicapé socialement." ce fut sans gêne qu'il se confia. Il était mal à l'aise ici, et tout lui faisait peur. Casey, elle, semblait plus à l'aise que jamais dans cet endroit. Il avait besoin de comprendre pourquoi. Il poussa un soupir, le nez baissé. "ça va être compliqué. Je n'ai même jamais fait la cuisine de ma vie. La seule chose que je sais faire correctement, c'est mon métier. On m'a dit qu'il y avait une place dans le cabinet du Meiklam. Je vais travailler là bas en même temps que les cours à l'institut." Histoire de servir à quelque chose. Ils s'enfoncèrent dans le village, et Lucas reporta son attention sur Cain, plus curieux que jamais. "Ton guide... comment tu l'as rencontré ? Pourquoi certains en ont un, et d'autres pas ?" et puis cette question muette, qui lui brûlait les lèvres, mais qu'il ne posa pas. Y'en a-t-il un pour moi ?

_________________

We'll be counting stars
Lately, I've been, I've been losing sleep, dreaming about the things that we could be. But baby, I've been, I've been praying hard, said no more counting dollars, we'll be counting stars
Everything that kills me makes me feel alive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Casey S. Bloodworthavatar

Membre du forum
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1620
Ϟ Points : 2360
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira Morrigan
Ϟ Âge du perso : 22 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: Recipe of a wimpy boy [Lucas/Casey]   Sam 23 Déc - 14:24



Elle restait elle-même, Casey, rien de ce que qu'elle faisait différait de son comportement habituel, comme ses interactions avec son guide, ou encore le simple fait qu'elle était tout simplement pétillante. Ça faisait partie, après tout, de sa personnalité. Elle avait certes d'autres facette, comme surement tout le monde, mais être soi-même dans ce monde, sans vraiment se soucier des conventions sociales, était plus qu'agréable. Aimant bien se sentir utile, ça avait été évident pour elle de proposer son aide. D'autant plus que Lucas avait cet air si perdu sur le visage qu'il aurait fallu être cruel pour l'ignorer. Quelque part, ça lui rappelait elle-même deux ans plus tôt, lorsqu'elle était arrivée avec son frère et sa mère dans ce monde si étrange qui se voulait accueillant, mais qui en fin de compte avait un côté terrifiant dont on ne leur avait pas parlé en leur présentant le Leatherland. Casey l'avait d'ailleurs encore en travers de la gorge, parce qu'elle aurait aimé savoir tout ce qu'il y avait à savoir avant de faire la moindre décision. Bon, fallait pas exagérer. Sa décision, elle l'avait faite très rapidement, et même si on lui avait parlé des bannis, loups-garous et autres mignonnerie du genre, elle serait quand même venue, mais au moins n'aurait-elle pas été surprise. En plus d'avoir cette impression qu'on les prenait pour des idiots.

Alors qu'ils avançaient d'un pas tranquille vers le plus récent des villages de ce monde - du moins, à sa connaissance, puisque de nouveaux villages apparaissaient comme par magie et tous les natifs se rappelaient soudainement de leurs existences - et Casey répondait de bon cœur aux questions de son jeune Padawan. Ah, cette joie de pouvoir faire des références sans être questionnées sur leur sens ! Alors qu'elle parlait, elle observait un peu les réactions du jeune homme, et la mention du manque d'eau chaude eut une belle grimace, et elle en était satisfaite qu'il comprenne sa douleur et sa peine. Elle en frissonnait encore. Enfin, pour en revenir à Lucas, la rouquine qui ne l'était plus pour l'instant, avait le sentiment qu'il faudrait qu'elle prenne l'initiative pour le faire sortir. Et histoire d'être certaine qu'elle ne serait pas la seule vérifier s'il s'intégrait bien, Casey avait décidé qu'elle irait voir Thomas afin de lui parler du jeune homme. Qu'il passe le voir comme il était passé la voir quand elle était arrivée avec la première vague de nouveaux habitants. *C'est pas une baby-sitter.* fit remarquer son guide. Casey roula des yeux. *T'étais bien soulagé quand il m'a expliqué que tu n'étais pas le fruit de mon imagination et que tu n'allais pas me manger.* rétorqua-t-elle. *Hm. T'en sais rien pour la partie où je te mange, Sammy.* Casey eut un rire mental, *Je te manquerais trop chaton.* Et c'était justement ça le pire, dans cette histoire.

La mention de Poudlard et ses maisons furent bien accueillies « J'ai eu la même pensée. » Casey lui lança un sourire « Tu es de quel élément du coup ? » À peine eut-elle posé cette question qu'elle eut une expression horrifiée « J'suis désolée ! Ça se demande peut-être pas ! » Elle eut un rire gêné. Sa curiosité ressortait toujours, elle ne devait pas être surprise, mais elle n'avait pas envie de terrifier Lucas. Enfin pas plus qu'il ne l'était sûrement. Son guide eut un reniflement moqueur à son égard, et ça n'était en rien surprenant. Ça reprenait ses paroles prononcées un peu plus tôt, où il la mettait en garde contre elle-même. Et le goujat trouvait ça marrant.
Alors qu'il tournait dans une rue, Casey question Lucas sur ses origines « Je suis Français. De Neuilly-sur-Seine, plus exactement. » Casey cligna des yeux et son esprit tourbillonna afin de se souvenir des études qu'elle avait eues sur la France, et si ses souvenirs étaient encore bons, il y avait quatre importants quartiers « J'étais médecin à Paris. je n'ai jamais vraiment assumé mes euh... pouvoirs magiques, jusqu'à très récemment. J'ai pas eu beaucoup le choix, de toute manière. » Elle éprouva énormément de sympathie en entendant ça. « C'est très déboussolant d'arriver ici. J'ai l'impression d'être un gamin à qui il faut tout expliquer. Un grand gosse de 32 ans totalement handicapé socialement. » Elle haussa un sourcil à l'entente de son âge, il ne les faisait pas tient. « Ça va être compliqué. Je n'ai même jamais fait la cuisine de ma vie. La seule chose que je sais faire correctement, c'est mon métier. On m'a dit qu'il y avait une place dans le cabinet du Meiklam. Je vais travailler là-bas en même temps que les cours à l'institut. » Voilà qui la confortait dans l'idée que Lucas venait sûrement d'une famille aisée. « Ton guide... comment tu l'as rencontré ? Pourquoi certains en ont un, et d'autres pas ? » À cette dernière question, Casey ignora si elle devait rire ou pleurer. Son visage la trahit en choisissant de rosir légèrement. Et Cain s'en réjouissait, le bougre. Elle choisit de répondre dans l'ordre.

Toujours alors qu'ils déambulaient dans les rues du village, Casey se rappela de la remarque que Lucas avait eut sur son manque de talent culinaire. Et elle eut un flash du jour où elle avait croisé le professeur Reagan au marché « Si tu veux des bons petits plats déjà cuisinés et qu'il faut simplement réchauffer, au marché il y a des traiteurs qui proposent de bonnes choses. Même des plats de chez nous. » À défaut d'être entièrement dépaysé, ça aidait à se sentir un peu mieux. « La gastronomie française étant ce qu'elle est, j'imagine que ça doit bien te manquer. » remarqua-t-elle gentiment. Elle se souvenait parfaitement de ces quelques fois où avec sa mère, elles étaient parties à Paris et avaient dîné ou déjeuné dans de bons restaurants, Casey en gardait un excellent souvenir, en plus des visites de musées et de shopping fait. Elle aurait pu passer des heures dans des musées, si sa mère ne décidait pas qu'il était temps de passer à une autre partie de la visite. « En ce qui concerne ton travail, et des cours à l'institut, s'il y a parfois des cours auxquels tu ne peux pas assister, hésite pas à m'en parler, je pourrais te passer mes notes. » Et si elle-même était dans l'incapacité de suivre un cours, elle pourrait toujours demander à un de ses amis. Elle n'avait aucun problème là-dessus.

Et enfin, la question la plus importante, celle de la rencontre avec son guide « Alors, ma rencontre avec Cain. » commença-t-elle avec un rire gêné « En fait, il serait plus exact de dire que Cain s'est ponté chez moi sans prier gare. » Elle lança un regard à son guide, qui avait soudainement ralentit pour faire mine d'écouter. Comme s'il avait besoin d'être si prêt pour ça, pensa-t-elle. « Il m'a fichu une bonne frayeur, parce que je ne m'attendais pas du tout à trouver un caracal sur mon lit en me réveillant. » Elle avait vraiment cru avoir une crise cardiaque ce jour-là. « D'ailleurs, j'ai couru chez Thomas, et il a tout patiemment expliqué. » Elle soupira et baissa la voix. « J'ai d'ailleurs eut beaucoup de mal à croire qu'il puisse être mon guide tu sais. » Aujourd'hui encore, elle avait du mal à intégrer que le caracal était son guide, tout comme elle s'en voulait de l'accueil qu'elle avait eu à l'égard du félin. « Du coup, en fait si certain en ont et d'autres pas, je l'ignore. Peut-être que le guide n'a pas encore trouvé le ou la sorcière, ou il est pas encore né. Va savoir. » Après il se pouvait aussi qu'un guide ait été tué, mais elle n'avait aucune envie de se lancer dans cette de pensées. « Il y a toujours un guide pour un sorcier, de toute façon. » fit-elle enfin, avec un léger sourire. Du moins, c'est ce qu'elle pensais, et elle n'avait pas non plus entendu parler d'un cas particulier. « Parfois c'est le guide qui te trouve, ou alors vous vous rencontrer au même moment. » Elle haussa les épaules. « C'est plus ou moins différent pour chaque personne, mais ne soit pas surpris si un jour tu entends une voix dans ton esprit qui te dis que c'est ton guide. Il ou elle pourrait mal le prendre. » finit-elle en lançant malgré elle un regard à Cain. Le félin avait beau lui assurer qu'il ne lui en voulait pas, Casey, elle s'en voulait toujours beaucoup.

_________________


Cause my head is filled with music ! In my heart there's always asong !
© CODE BY FRANKENHOOK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t96-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Lucas E. de Ravelavatar




Ϟ Inscription : 27/09/2017
Ϟ Messages : 45
Ϟ Points : 69
Ϟ Avatar : Eddie Redmayne
Ϟ Crédits : Bazzart
Ϟ Âge du perso : 32 ans
Ϟ Pouvoir : Terre - Contrôle des végétaux
Ϟ Guide : Hécate - Once
Ϟ Statut Social : Célibataire : croit au prince charmant
Ϟ Métier(s)/autres : Médecin
Ϟ Lieu de résidence : Le Meiklam



MessageSujet: Re: Recipe of a wimpy boy [Lucas/Casey]   Mar 2 Jan - 21:26


C'était fabuleux de rencontrer quelqu'un d'aussi amical. Dans une autre vie, Lucas aurait sans doute été capable de donner le change ; mais c'était une expérience difficile, longue et compliquée. Un chemin semé d'embûches dans lequel il s'était perdu, sans parvenir à trouver la sortie. Ses mots restaient bloqués dans sa gorge, ses sourires aussi, ne laissant place qu'à une petite mine paniquée de souriceau égaré qu'il fallait protéger. Oui, c'était sans doute cela le pire ; il n'avait jamais été capable de se débrouiller tout seul. Il avait toujours été accompagné, aidé, surprotégé par une famille qui lui avait fait comprendre que son statut lui donnait le droit de donner les ordres et ainsi de ne rien avoir à faire. Alors les tâches ménagères basiques, non, il ne les connaissait pas. Il partait de rien, comme un gosse à qui il aurait fallu apprendre à faire ses lacets ; il n'en était pas si éloigné que ça, songea-t-il avec amertume alors qu'il pensait à sa dernière tentative de cuisiner quelque chose. Il avait bien failli foutre le feu à sa nouvelle maison après deux jours seulement d'installation. Pitoyable. Les mains dans les poches, le pas lent, Lucas poussa un léger soupir. Mais la bonne humeur de Casey semblait ne pas vouloir être entammée. « Tu es de quel élément du coup ? » Il eut à peine le temps d'ouvrir la bouche qu'elle se reprenait déjà. Quelque part, cela l'arrangeait ; discuter de ses pouvoirs le mettait encore terriblement mal à l'aise. Bien qu'il ait pu assister à différentes manifestations magiques, cela ne l'avait pas aidé à se sentir normal. « J'suis désolée ! Ça se demande peut-être pas ! » "Non ce... ce n'est pas grave." Il lui adressa un sourire encourageant. Une question après l'autre ; il répondrait à celle ci plus tard. Quand il trouverait le cran, songea-t-il avant de reporter son attention sur les façades des maisons. Il savait qu'un jour, il finirait par parcourir ces rues en connaissant chaque chemin, chaque route ; espérant avec force qu'il parviendrait à se sentir chez lui il se reprit, et accepta de livrer une partie de son histoire. Il cacha volontairement les zones d'ombre, peu désireux de se faire plaindre ; de toute manière, c'était suffisamment douloureux comme cela.

Il semblait malgré tout que Casey avait une réponse à chaque question. « Si tu veux des bons petits plats déjà cuisinés et qu'il faut simplement réchauffer, au marché il y a des traiteurs qui proposent de bonnes choses. Même des plats de chez nous. » Il esquissa un sourire. Pour cela, il ferait le déplacement. C'était l'undes terribles péchés de Lucas ; la nourriture. C'était sans doute pour cela qu'il s'attristait autant d'être incapable de cuisiner lui-même. « La gastronomie française étant ce qu'elle est, j'imagine que ça doit bien te manquer. » A cette remarque, il éclata de rire. "J'ai trouvé le moyen de faire brûler des pâtes. Je te laisse imaginer ma détresse." Même pas capable de faire bouillir de l'eau, pensa-t-il en levant les yeux au ciel. C'était au moment de tout perdre qu'il se rendait compte à quel point il était... assisté, oui, c'était le mot. « En ce qui concerne ton travail, et des cours à l'institut, s'il y a parfois des cours auxquels tu ne peux pas assister, hésite pas à m'en parler, je pourrais te passer mes notes. » "C'est très gentil, merci beaucoup." Lucas ne prendrait ses fonctions que la semaine suivante ; mais la perspective qu'une main tendue l'aiderait à concilier les deux réchauffa ses pensées. Plus calme, il ralentit le pas, reportant son attention sur le caracal marchant devant eux. C'était un animal absolument magnifique.

« Alors, ma rencontre avec Cain. » Elle eut un petit rire nerveux et Lucas se tourna vers elle, curieux. Ce n'était pas la seule qu'il avait vu avec un animal. Il avait encore beaucoup trop de questions sans réponse. « En fait, il serait plus exact de dire que Cain s'est pointé chez moi sans prier gare. » Etrange. Pourquoi un caracal irait s'introduire chez quelqu'un ? « Il m'a fichu une bonne frayeur, parce que je ne m'attendais pas du tout à trouver un caracal sur mon lit en me réveillant. » Que ferait-il si une telle chose lui arrivait, à lui ? Si un animal sauvage se pointait dans sa maison et se mettait à lui parler ? Parce qu'ils communiquaient, c'était évident. Attentif, il la laissa poursuivre sans le moindre commentaire. « D'ailleurs, j'ai couru chez Thomas, et il a tout patiemment expliqué. » Peut être qu'il lui faudrait une petite visite chez cet home, alors. Mais la question ne se posait pas puisque de toute manière, aucun animal n'avait pénétré chez lui. La jeune fille se pencha vers lui, prenant le ton de la confidence. « J'ai d'ailleurs eut beaucoup de mal à croire qu'il puisse être mon guide tu sais. » Oui, il s'en doutait. Un animal de compagnie, c'était une chose, mais un guide ? Il supposa que cela n'avait absolument rien à voir. Pensif, il ne répondit pas immédiatement. « Du coup, en fait si certain en ont et d'autres pas, je l'ignore. Peut-être que le guide n'a pas encore trouvé le ou la sorcière, ou il est pas encore né. Va savoir. » "C'est incroyable." souffla-t-il, d'avantage pour lui-même que pour elle. Cela signifiait qu'une créature à poils ou à plumes l'attendait quelque part ? Mais où ? Seraient-ils capables de s'entendre, de surcroît ? « Il y a toujours un guide pour un sorcier, de toute façon. » Il répondit au sourire de la jeune fille par un autre. Haussant les épaules, il lui répondit à demi-mots. "Alors je suppose qu'il y en a un pour moi." Quelque part. Quel animal ? Un mâle, une femelle ? Avait-il vraiment envie d'avoir un guide, ou redoutait-il la présence d'une bête sauvage sous son toit ? Il était incapable de le dire.

« Parfois c'est le guide qui te trouve, ou alors vous vous rencontrer au même moment. C'est plus ou moins différent pour chaque personne, mais ne soit pas surpris si un jour tu entends une voix dans ton esprit qui te dis que c'est ton guide. Il ou elle pourrait mal le prendre. » "Je prends note. Je ne savais pas que ces animaux étaient capables de parler." Il vit le caracal tourner la tête dans sa direction, et ses joues se mirent à rosir. Si son intelligence égalait celle d'un humain, il l'avait peut être froissé. "Par télépathie, je veux dire." Bien rattrapé songea-t-il avec un petit sourire sans joie. "J'ai peur de ne pas m'intégrer, tu sais." souffla-t-il, la tête basse. "De ne jamais me sentir chez moi. Je... je ne sais pas me débrouiller tout seul, je ne sais pas... rencontrer des gens." Ses pensées s'évaporèrent doucement vers la silhouette d'un jeune forgeron dont le regard d'acier l'avait frappé au matin. Il savait déjà qu'il ne trouverait jamais le courage de venir lui parler. Et pourtant. Il poussa un soupir, en mettant une main dans ses cheveux. "Je n'ai pas eu le choix. Mais maintenant que je suis là je me rends compte que je suis aussi ignorant qu'un gosse et... enfin regarde-moi. Tu es la seule à qui j'ai accepté de parler depuis mon arrivée." Nerveux, il tordit ses mains l'une contre l'autre. "Alors j'ai pensé... enfin, je suppose qu'on ne part pas soi-même à la recherche de son guide. Mais ça m'aiderait, peut être. Je me sens très seul, depuis que je suis arrivé." Il baissa la tête, honteux de la confidence. "Et je suis trop... idiot pour aller de moi-même changer cet état de fait. Tu te coltines un beau boulet." Il tourna vers elle un sourire sans joie. Il en était là, au final. Seul comme un abruti.

_________________

We'll be counting stars
Lately, I've been, I've been losing sleep, dreaming about the things that we could be. But baby, I've been, I've been praying hard, said no more counting dollars, we'll be counting stars
Everything that kills me makes me feel alive
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Casey S. Bloodworthavatar

Membre du forum
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1620
Ϟ Points : 2360
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira Morrigan
Ϟ Âge du perso : 22 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: Recipe of a wimpy boy [Lucas/Casey]   Sam 6 Jan - 2:51


Ils avançaient tranquillement, sans se presser. Accompagnés par quelques brises fraîches, il faisait néanmoins encore suffisamment doux pour ne pas avoir le besoin urgent de se mettre au chaud. Casey ne dirait pas non à une tasse de thé, cela dit. Mais là, encore, elle n'y disait que très rarement non. Durant ces deux dernières années, Casey avait beaucoup appris, sur elle-même, sur ce monde – ou du moins, le croyait-elle – mais aussi sur les gens. Avant, elle avait cette barrière, qu'elle s'était créée pour se protéger d'une trahison. Elle n'avait pas eu d'amis, ou presque pas. Mais son arrivée ici, ça lui avait enlevé ce poids qu'elle s'était elle-même posé, alors si les personnes avaient qui elle était très proches se comptaient sûrement sur ses dix doigts, ça ne voulait pour autant pas dire qu'elle n'était pas prête à s'ouvrir à d'autres. Elle aimait faire de nouvelles rencontres, échanger sur leurs différences, leurs différentes vies, sur tout et sur rien. Elle s'était découverte elle-même, et c'était une bonne chose. Une très bonne, même. Mais elle restait malgré tout novice dans ce domaine, et jamais elle n'égalerait l'aisance avec laquelle sa mère était capable de mener une discussion, et donc il n'était pas rare qu'elle fasse une erreur, un faux pas, que ses paroles étaient dites plus rapidement que son cerveau ne gérait les informations. Et c'est ce qui arriva donc avec Lucas. « Non ce... ce n'est grave. » Le soulagement l'envahit au sourire que lui adressa le nouvel habitant, ce à quoi elle répondit par un fin sourire, désolé. Désolée de se laisser emporter. « D'accord. » Et il n'y avait rien d'autre à rajouter. Après tout, elle ne forcerait jamais quelqu'un à se livrer.

C'était assez marrant, la façon dont plus le temps avançait et plus les rôles changeaient. Elle n'était pas native, mais elle était suffisamment à sa place pour expliquer à Lucas où aller, quoi faire, comment s'intégrer, et surtout, comment bien manger. Une de ses remarques récolta un éclat de rire, et ses prunelles brillèrent de satisfaction, elle était parvenue à détendre suffisamment le jeune homme pour qu'il se laisse ainsi aller « J'ai trouvé le moyen de faire brûler des pâtes. Je te laisse imaginer ma détresse. » Elle grimaça avec sympathie. Ça partait mal, effectivement. « Hésite pas à chercher des livres de recettes à la bibliothèque ? » tenta d'aider une nouvelle fois Casey. Après tout, Lucas n'allait pas se nourrir de plats déjà tout faits durant toute sa vie, si ? « Et les champignons avec plein de belles couleurs ne sont pas bons pour la santé. » plaisanta-t-elle. Après quoi, elle proposa de prêter ses notes de cours lorsqu'il le fallait. Casey comprenait parfaitement qu'il ne soit pas toujours d'allier éducation et travail. « C'est très gentil, merci beaucoup. » Nouveau sourire. « Pas d'quoi ! » Sa grand-mère s’étoufferait, scandalisée, si jamais elle l'entendait s'exprimer ainsi. Bah, ils n'étaient pas dans ce monde, donc outre l'ignorer, il n'y avait rien qu'elle puisse faire.

Cain, son guide, qui avait ralenti sa marche en entendant le thème de la conversation, repensait en même temps que sa sorcière, à leur toute première rencontre. Et même s'il ne l'admettrait jamais à haute voix, une partie de lui se sentait coupable d'avoir été aussi direct dans sa façon de se présenter. Peut-être aurait-il dû être plus subtile. Sauf que c'était tout ce qu'il n'était pas. Il n'aimait pas entendre les notes coupables que lui portait la voix de Casey, à qui il avait maintes fois assuré qu'il ne lui en voulait pas, mais rien à faire, la rousse – plus trop rousse, mais elle serait toujours sa rousse – était aussi têtue qui lui. En tout cas, elle expliquait les choses avec brio. Au moins, de cette façon, l'homme aux airs perdus saurait à quoi s'attendre. Même si, dans le fond, ça surprenait toujours. Du moins, d'après ce qu'il savait.
« C'est incroyable. » ponctua la fin d'une partie d'explication, et Casey eut un sourire. Elle dirait même, magique. « Alors je suppose qu'il y en a un pour moi. » Elle hocha la tête, sûre d'elle. « Évidemment. » Ça pouvait arriver aujourd'hui comme demain. Elle ignorait comment les guides savaient où aller, que leur sorcier était et Caïn restait très vague sur le sujet, voire même, il ne disait rien. « Je prends note. Je ne savais pas que ces animaux étaient capables de parler. » Elle arqua un élégant sourcil, en regardant Lucas, qui avait les yeux rivés sur le caracal, et les yeux du félin étaient rivés dans les siens. « Par télépathie, je veux dire. » Casey pouffa. Et Cain soupira, ces humains, un rien suffisait pour les faire changer de couleur, bizarre.

« J'ai peur de ne pas m'intégrer, tu sais. De ne jamais me sentir chez moi. Je... je ne sais pas débrouiller tout seul, je ne sais pas... rencontrer des gens. » Oh, combien ça sonnait familier. Elle avait partagé les mêmes pensées, bien qu'elle n'était pas certaine d'avoir un tel manque de confiance en soi. « Je n'ai pas eu le choix. Mais maintenant que je suis là je me rends compte que je suis aussi ignorant qu'un gosse et... enfin regarde-moi. Tu es la seule à qui j'ai acceptée de parler depuis mon arrivée. » Elle le laissa continuer, pratiquement consciente que, si elle l'interrompait, il retournerait dans sa coquille. Elle pouvait presque toucher les vagues de nervosité qui émanait de lui. De toute façon, ce n'était pas comme si elle lui avait laissé le choix, en allant vers lui. « Alors j'ai pensé... enfin, je suppose qu'on ne part pas soi-même à la recherche de son guide. Mais ça m'aiderait, peut-être. Je me sens très seul, depuis que je suis arrivé. » C'est ce qu'il faisait, dans le Kyngdon, et sur l'île. « Et je suis trop... idiot pour aller de moi-même changer cet état de fait. Tu te coltines un beau boulet. » Casey avait deux envies, la première était de serrer très fort le jeune homme et de lui assurer que tout allait bien se passer. Sauf qu'elle se souvenait parfaitement de la façon dont il s'était tendu quand elle lui avait pris le bras, alors qu'ils se trouvaient encore dans la cour de l'institut. La seconde était de le prendre par les épaules et le secouer. Les deux étaient bonnes, mais franchement pas réalisables. Était-ce que ressentait une mère devant son enfant ? Elle retint une grimace à cette pensée, bleh. Cain pouffa, et lui lança un regard qui en disait long sur ce qu'il pensait.

« Déjà, ne te dénigre pas de la sorte. En arrivant ici, on était tous perdus. Moi la première. Et même encore aujourd'hui, il m'arrive de penser à ce qu'il me manque. Mais j'ai, on a beaucoup gagné ici. » Elle lança un regard tendre vers son guide. Ils se chamaillaient, oui, mais ils n'en restaient pas moins un tout. « Rien ne t'empêche de te promener afin de voir si ton guide se trouve dans ces coins. C'est comme ça que font les habitants des autres villages, pour leur magie, et pour les guides. » Au moins, ça, ça devrait rassurer un peu Lucas, non ? « Et si t'es tenté, j'aime beaucoup jouer à des jeux de société, donc si tu penses que c'est trop ringard, on peut s'organiser quelques jours dans la semaine pour une petite soirée comme ça. Un tu prends juste un bouquin. Ou les deux. » Elle avait ce sourire rayonnant, innocent et honnête. Si en plus de venir en aide à l'homme perdu à ses côtés, elle pouvait aussi s'en faire un ami, eh bien, elle ne s'en plaindrait pas. Elle laissa quelques minutes passer. « Et tu n'es pas un idiot. » Elle avait dit ça avec force, espérant lui faire comprendre qu'elle n'y croyait pas.

Ils passèrent devant plusieurs commerces et maisons, quand elle se retourna vers Lucas en le fixant du regard avec une certaine intensité. « J'arrive pas à me défaire de cette impression. Mais je suis certaine que j'ai déjà entendu ton nom quelque part. » Elle croisa les bras, et eut une moue boudeuse, « Je ne parviens pas à me souvenir d'où. » Et ça l'agaçait profondément.

_________________


Cause my head is filled with music ! In my heart there's always asong !
© CODE BY FRANKENHOOK

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t96-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Recipe of a wimpy boy [Lucas/Casey]   


Revenir en haut Aller en bas
 

Recipe of a wimpy boy [Lucas/Casey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Leatherland :: Le Meiklam :: L'INSTITUT GREENAWAY-