AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Où est-ce qu'on va ? ft. Hayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sharlston Blackwoodavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 27/08/2017
Ϟ Messages : 22
Ϟ Points : 12
Ϟ Avatar : Ricki Hall
Ϟ Âge du perso : 30 ans
Ϟ Pouvoir : Psychique; illusion
Ϟ Guide : Xerxès; lion
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Mercenaire
Ϟ Lieu de résidence : Rowcastle



MessageSujet: Où est-ce qu'on va ? ft. Hayden   Dim 15 Oct - 23:45






Sharleyden


Type du sujet : [] Flash-Back [X] Présent
Date du rp : 1 Septembre 2017
Matin, après-midi, soir : 11h
Météo (approximative) : grand soleil, 20° à l'ombre, une légère brise irlandaise
Statut du sujet : [] libre [X] privé
Le maître du jeu peut débarquer à l'improviste : [] oui [X] non
Commentaire :


Assis à la terrasse d'un grand café de Dublin, je brunch et pavane ma mauvaise humeur. 15 jours. 15 jours que je n'ai pas vu sa sale tronche. Son regard m'invitant à la fermer, son sourire si sexy, ou n'ai entendu sa voix rauque. Aucune nouvelles. Je ne sais pas où elle est, et n'arrive pas à la trouver. Noomi et moi, c'est fusionnel. Je ne crois même pas qu'on ait passé plus d'une semaine sans se voir, depuis 17 ans qu'on se connait. On a développé une relation qui n'a pas de nom, qu'on ne peut définir d'un simple mot, tellement elle est complexe. Et incomprise auprès de ceux qui nous rencontrent. Alors vous comprendrez que, ne pas avoir la moindre idée de juste savoir si elle va bien ou non, me rend dans un etat… Indescriptible. J'espère qu'elle ne s'est pas foutue dans une merde monstre, comme elle en a le don parfois. Car je sais qu'elle ne disparaitrait jamais comme ça, sur un coup de tête, sans me le dire. Elle sait à quel point ça me foutrait en rage, me rendrait inquiet de manière irraisonné. C'est exactement le comportement qu'elle aurait dans la situation inverse… Alors j'ai cherché partout. Dans les moindres recoins de Dublin, et même deux-trois autres villes où j'y ai suivi des pistes plus que bancales. Mais rien à faire, elle s'est envolée. À vrai dire, après deux semaines de recherches intensives, je commence à désespérer. Je ne vois plus où regarder. Le petite voix au fond de mon crâne, qui au premier jour sans réponses m'a criée, paniquée, elle a été tué, ressort de plus en plus.

Finissant mes œufs brouillés, je me dis qu'un contrat me ferait du bien. Penser à autre chose l'espace d'une journée. Ça me permettra, peut être, de renouveler mes idées de recherches. Ayant gardé contact avec le Big boss qui m'a servi de père, je l'appelle et me renseigne. Le son de sa voix est apaisant, pour moi. J'me dis que j'ai été con, j'aurais dû prendre mon téléphone plus tôt. Je le tiens informé, lui qui est resté en Angleterre, au cas où mes anciennes affaires seraient ressorties sous le nez de Noomi. Mais rien de son côté non plus… Je raccroche, avec un contrat pour demain. Posant le téléphone sur la table, je m'allume une cigarette pour me détendre. Je profite du verre opaque de mes lunettes pour fermer les yeux, me laissant bercer par le bruit de la foule. Juste une minute. Puis continue de bruncher, buvant mon jus d'orange. Très peu pour moi la caféine. J'évite tout ce qui est addictif. La cigarette n'est qu'un plaisir ponctuel, un paquet peut me faire un jour comme un mois. J'vous raconte pas ce que j'ai fumé quand j'ai réalisé que Noomi avait concrètement disparu.

Je me mets à observer les gens qui m'entourent, triturant mon chignon. La terrasse est remplie, avec ces derniers beaux jours. Principalement de jeunes actifs ou futurs diplômés, avec la rentrée. Quelques femmes en attente d'un plan cul aussi. Et… Un mec, jeune, intéressant, qui m'observe également. J'ai le sentiment qu'il sent mon regard sur lui, mais il ne détourne pas le sien. Ça me plaît. Un demi sourie apparaît sur mon visage, conquérant, tandis que je porte l'attention à mon assiette. Ca doit bien faire une semaine que je n'ai pas joué, à ma plus grande surprise. Trop concentré sur Noomi chéri. Je fais pendre mes lunettes de soleil à ma chemise, ouverte au troisième bouton. Mon casque de moto étant posé sur la chaise à ma gauche, et n'en ayant pas à ma droite, je pousse du pied celle en face de moi, invitant d'un geste de la main l'inconnu à venir s'assoir. Mon brunch se finissant, c'est le timing parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t1264-sharlston-don-t-judge-me http://leatherland.forumactif.org/t1294-carnet-de-sharlston-blackwood#12712

Hayden O'Gradyavatar

Membre du forum
Natif de Kyngdon



Ϟ Inscription : 10/05/2017
Ϟ Messages : 52
Ϟ Points : 58
Ϟ Avatar : Cole Sprouse
Ϟ Crédits : bazzart @Ilyria
Ϟ Âge du perso : 23 ans
Ϟ Pouvoir : Rétrocognition
Ϟ Guide : Une panthère noire, un mâle appelé Shadow
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Passeur
Ϟ Lieu de résidence : Kyngdon



MessageSujet: Re: Où est-ce qu'on va ? ft. Hayden   Mer 1 Nov - 12:40



@credits bazzart Morrigan & schizophrenic

Hayden n'avait décidément jamais le temps de découvrir les villes de l'autre monde. Cork, Dublin, comment savoir dans laquelle de ces villes il souhaitait passer quelques jours si on ne lui laissait jamais l'occasion de les découvrir ? 'T'es là pour le boulot. Rien que le boulot.' Cette petite voix dans sa tête était habituellement celle de son guide Shadow. Mais il ne pouvait pas l'emmener avec lui dans l'autre monde. Et il ne l'aurait probablement pas fait s'il avait pu. Hayden était en pleine crise existentielle, encore une fois. Rester ou partir. Changer de vie ou s'accommoder de la première. Il termina sa cigarette en voyant un homme prendre place à une table, non loin de lui. Il avait fallu déployer des trésors d'ingéniosité pour que les deux hommes se retrouvent assis-là, au même moment. Et les précieuses informations de Noomi. Cette femme mystérieuse mais terriblement attachante dont il avait fait le passage précipité, quinze jours plus tôt, sur ordre du conseil. Les membres du conseil la voulait au Leatherland et malgré les réticences de la jeune femme, elle était bien arrivée en sa compagnie. Sauf qu'elle avait eu des conditions. Et l'une d'entre elles se trouvait à quelques mètres de lui, occupé à manger son petit-déjeuner.

Sharlston avait fait grande impression sur Hayden, alors même qu'il ne l'avait pas encore remarqué. Même de loin, le charisme et le charme qu'il dégageait l'attirait comme un aimant. Il essayait de ne pas trop le regarder, cherchant le moyen de l'aborder sans éveiller de soupçons. Mais ses yeux dérivaient inévitablement sur lui ainsi que sur ses cheveux et cette chemise, presque trop étroite au regard des muscles qui saillaient dessous. C'était la première fois qu'Hayden était à ce point troublé par la présence d'un homme. Bien-sûr, il y avait eu Roann. Le chef du village du Kyngdon, dont il avait toujours secrètement éprouvé une attirance qui était bien évidemment, resté secrète. Puis, ils avaient du mal à tenir une conversation, ils étaient très différents. Et Roann probablement pas intéressé, ce qui venait tuer dans l’œuf tout espoir. Une fois ses pensées envolées, il sentit le regard de Sharlston se poser enfin sur lui. Au lieu de détourner les yeux, Hayden croisa les siens volontairement. Il n'y avait pas assez de temps pour se dérober. Aloysius, son collègue passeur, lui en avait fait gagner pour lui permettre de chercher cet homme, à plusieurs heures de Cork et de la brèche. Il fallait faire vite et y revenir avant le soir. Al' avait prétexté avoir des problèmes avec les gens dont il avait la charge. On leur avait alors accordé à tous de rester plus longtemps de l'autre côté, afin de pouvoir ramener tout le monde. Mais en réalité c'était pour Sharlston. Dont le faux-nom avait pu être ajouté sur la liste officielle grâce à Al'. Il ne savait pas comment il avait fait, mais il lui devait une reconnaissance éternelle.

Hayden se posa tranquillement sur la chaise en face de Sharlston. Son cœur battait la chamade et il avait bien remarqué le bouton soudain ouvert de sa chemise. Hayden ne souriait pas, il ne montrait rien, pour l'instant. Il avait répété la scène des dizaines de fois mais maintenant, il ne savait pas comment commencer. En face, l'homme ne se doutait de rien et pensait probablement avoir prit Hayden dans ses filets. Alors qu'en fait les filets se refermaient lentement sur lui, à cause du jeune homme en face de lui.

« Sharlee, comment vas-tu ? Je suis enchanté de faire enfin ta connaissance. Une très bonne amie à toi m'a beaucoup parlé de toi. Tu lui manques. »

Tout en parlant, d'une façon qui ne lui ressemblait pas, Hayden avait glissé un petit mot sur la table vers Sharlston, rédigé à la hâte, mais dont l'écriture était facilement reconnaissable. Celle de Noomi. Il avait volontairement appelé Sharlston par son nouveau prénom. Celui inscrit sur la liste du conseil du Leatherland. Il espéra que la réaction de l'homme ne soit pas violente, à l'évocation de Noomi. Elle avait prévenu qu'ils s'aimaient beaucoup et qu'il serait probablement mort d'inquiétude après sa disparation. Il espéra que le mot de Noomi suffirait à rendre Sharlston attentif et suffisamment ouvert d'esprit pour qu'il le suive, sans trop de difficultés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sharlston Blackwoodavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 27/08/2017
Ϟ Messages : 22
Ϟ Points : 12
Ϟ Avatar : Ricki Hall
Ϟ Âge du perso : 30 ans
Ϟ Pouvoir : Psychique; illusion
Ϟ Guide : Xerxès; lion
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Mercenaire
Ϟ Lieu de résidence : Rowcastle



MessageSujet: Re: Où est-ce qu'on va ? ft. Hayden   Mar 7 Nov - 22:14


Le jeune homme s'installe sur la chaise en face, d'apparence décontractée. Il me rend curieux. J'ai le sentiment qu'il se donne un air, l'illusion d'être à l'aise alors qu'il est loin d'être dans son élément. Peu importe, il sera vite détendu, si vous voyez ce que je veux dire… Mais Prince Charmant engage la conversation, et dévoile directement son jeu. Je me fige, le regard noir. On n'aurait pas été aussi exposé, je lui aurais explosé sa jolie face contre la table. Au lieu de ça, mon poing se serre, tandis que mon autre main va chercher le couteau dans ma poche.

"Sharlee, comment vas-tu ? Je suis enchanté de faire enfin ta connaissance. Une très bonne amie à toi m'a beaucoup parlé de toi. Tu lui manques."


Trois personnes m'appellent Sharlee. Big Boss, le Nono disparu, et Noomi. En l'occurrence, cela lui vient de Noomi. D'où il la connait ? Sait-il où elle est ? Est-il la raison de sa disparition ? S'il lui a touché un seul de ses cheveux, je le descends. Je ris intérieurement, m'imaginant en train de le dépecer. Je garde mon calme, immobile et silencieux, les muscles entièrement contractés, prêt à attaquer. Pour une fois, je ne peux agir sans réfléchir. Il me faut des réponses, car il sait. Il sait ce qu'il lui est arrivé, j'en suis convaincu. Finissant de parler, il me glisse un bout de papier sur la table. Je ne pose pas de questions, et l'ouvre d'une main. Noomi. C'est elle qui l'a rédigé.

Relax Chéri, je vais bien.
Je suis au Leatherland, et grâce au gamin, tu y seras bientôt aussi.
On part à l'aventure mec! Nouvelle vie, plus de soucis…
Fais confiance à Hayden, il s'est mis en danger pour nous.
Suis le lapin blanc, Sharlee… T'aime.


L'effet est immédiat. Je me détends légèrement à la simple lecture des mots Relax Chéri. Y a pas de doute, c'est elle. Pas de mot d'alerte. On avait défini "mon amour", en cas de danger ou de couille dans l'pâté. Passe partout. Le chéri est donc signe que tout va réellement bien. Au Leatherland ? Ce truc existe vraiment ? Le jeune homme est donc mon multipass. On oublie de suite l'idée de l'esquinter, Sharlee. Je retire mon autre main de ma poche, y laissant dormir le couteau. Et me détends un peu plus. Plus de soucis ? Toi tu t'es fait foutu dans une merde quelque part, j'avais pas totalement tort. Je secoue légèrement la tête, levant les yeux au ciel. Elle a le don pour m'embarquer dans ses lubies, ou "aventures" comme elle les appelle. Tu me diras, je ne suis pas forcément mieux dans le genre… Finissant de lire le mot, j'observe l'inconnu. Hayden donc. Lui faire confiance. C'est pas vraiment dans mes habitudes. Mais c'est pas comme si elle m'offrait le choix, la garce.

"Très bien. Comme la dame a dit. Je te suis."

En fait, je n'arrive pas à lui donner ma confiance. Malgré ce qu'en dit Noomi, je reste sur mes gardes. Méfiant. Cet homme me parait fourbe. A moins que ce ne soit son rapport aux autres, qui ne soit pas très bon, et qu'il est doté d'une grande maladresse. Je prends une grande inspiration, essayant de faire sortir cette envie de meurtre qui me titille l'esprit. Je m'allume une cigarette et lui tends mon paquet de Gitanes. J'ai envie de lui faire payer la façon dont il a amené le sujet. De la montée d'adrénaline qu'il m'a donné inutilement, comme s'il jouait avec mes nerfs. Je me mords brièvement la lèvre en l'imaginant dans un lit. Mon lit. Ou même dans l'impasse, à trois rues d'ici.

"A condition que j'en apprenne plus sur toi." Je conclus avec une arrière pensée, mais aussi la volonté sincère de savoir qui est cet individu sorti de nulle part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t1264-sharlston-don-t-judge-me http://leatherland.forumactif.org/t1294-carnet-de-sharlston-blackwood#12712

Hayden O'Gradyavatar

Membre du forum
Natif de Kyngdon



Ϟ Inscription : 10/05/2017
Ϟ Messages : 52
Ϟ Points : 58
Ϟ Avatar : Cole Sprouse
Ϟ Crédits : bazzart @Ilyria
Ϟ Âge du perso : 23 ans
Ϟ Pouvoir : Rétrocognition
Ϟ Guide : Une panthère noire, un mâle appelé Shadow
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Passeur
Ϟ Lieu de résidence : Kyngdon



MessageSujet: Re: Où est-ce qu'on va ? ft. Hayden   Mer 15 Nov - 12:57



Cette tension soudaine, elle était effrayante. Hayden avait arrêté de respirer, le temps avait été mis sur pause, alors que Sharlston le dévisageait une fois qu'il eut terminé de parler. Il aurait dû amorcer la conversation autrement, mais quoi dire d'autre ? Il n'y avait pas assez de temps. Pas le temps de s'attarder sur les lunettes de soleil qui se soulevait au rythme de la respiration puissante de Sharlston. Il n'était pas sûr, mais il eut l'impression que l'homme en face de lui mettait sa vie en balance. Il était quoi au juste, un assassin ? Noomi était resté très vague sur elle et lui. Elle avait simplement fait comprendre qu'ils n'étaient pas dans les normes et qu'ils ne le seraient probablement jamais. Heureusement, le mot rédigé par Noomi fit son effet. Cette tension redescendit légèrement et la main sous la table sembla retrouver sa position initiale. Face à lui, il avait un survivant. Un combattant. Hayden n'avait aucune chance de s'en sortir si les choses tournaient au vinaigre. Mais pourquoi est-ce que les choses devaient tourner mal au juste ? Il était là pour offrir une nouvelle vie à ce type, particulièrement séduisant. Il en voulait ou il en voulait pas, les choses devaient s'en tenir là, tout simplement. Pas vrai ? A le regarder, Hayden sut pertinemment que les choses n'en resteraient pas là.

" Très bien. Comme la dame a dit. Je te suis. "

Hayden n'en crut pas un mot mais cela ne l'empêcha pas d'espérer très fort que ça arrive quand même. Car s'il ne venait pas, il voudrait quand même revoir Noomi. Et peut-être qu'il l'obligerait à la faire revenir. Hayden expira lentement, aussi discrètement que possible. Dans quoi s'était-il embarqué ! Pourquoi Noomi lui faisait-elle ça ! Hayden amorça un geste pour se lever, mais en face, l'homme avait visiblement encore envie de rester là. Il observa quelque secondes le paquet tendu vers lui et prit une cigarette, par politesse. C'était bien la première fois qu'il n'avait pas envie de fumer. Il avait la bouche trop sèche et ses pensées confuses l'empêchaient de faire quoique ce soit.

" A condition que j'en apprenne plus sur toi."

Hayden se rassit, calmement. Il jouait avec la cigarette éteinte entre ses doigts.

« Visiblement les conditions, c'est un trait de famille. »

Sa réplique avait dépassé ses lèvres avant même qu'il n'envisage de la dire. Mais cela lui ressemblait bien plus que son entrée en matière. Noomi en avait eu et voilà que Sharlston aussi. Fallait pas que ça devienne une habitude non plus, il avait un peu d'autres choses à faire et une promesse bien encombrante à tenir.

« Moi c'est Hayden. Je suis pas du coin, je viens de bien plus loin. Et comme je suis là pour te le montrer, faut pas tarder. On manque de temps et on doit être à Cork avant ce soir. »

Hayden n'était pas d'un naturel sympa et il le faisait plus ou moins comprendre. Maintenant s'il fallait parler, ils en auraient tout le loisir pendant le trajet non ? Puis dans le fond, il avait bien envie de discuter avec Sharlston, maintenant qu'il avait retrouvé un regard charmeur. Il pouvait sentir son parfum et l'entendre respirer. Cette proximité lui donna envie d'avoir plus et d'en savoir plus. Mais en même temps, il avait envie de s'enfuir en courant, parce qu'il avait peur. Peur du gars, peur de ce qui allait se passer. Peur et envie, cela ne faisait pas franchement bon ménage. Il se racla la gorge, soudain gêné par les pensées qui lui avaient traversé l'esprit. Il balaya les environs du regard et ses yeux se posèrent sur une moto. Sharlston était arrivé dans ce café via ce moyen de transport. Il ne savait pas si ça pouvait aller vite, mais cela ne coûtait rien de demander.

« Elle est à toi ? On mettrait combien de temps jusqu'à Cork avec ça ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Où est-ce qu'on va ? ft. Hayden   


Revenir en haut Aller en bas
 

Où est-ce qu'on va ? ft. Hayden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Leatherland :: Rowcastle :: RESTE DU VILLAGE :: LES GRANDS CHAMPS-