AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Scénarios


News du forum

► Venez découvrir la news n°17 en cliquant ici.
► Pour voir la liste des sujets communs en cours, cliquez ici.

À savoir

► N'oubliez pas que vous pouvez utiliser vos points membres dans la boutique de jeu.



 

Partagez | 
 

 A walk down memory lane ▬ Casey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Cosima Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 07/07/2017
Ϟ Messages : 114
Ϟ Points : 241
Ϟ Avatar : Jessica Chastain
Ϟ Crédits : Brimbelle
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gabriel, Delvan & Ingrid
Ϟ Âge du perso : 48 ans
Ϟ Pouvoir : Clairaudience
Ϟ Guide : Une tigresse prénomée Esmeralda
Ϟ Métier(s)/autres : Propriétaire du Cookie & Coffee
Ϟ Lieu de résidence : Meiklam



MessageSujet: A walk down memory lane ▬ Casey   Jeu 14 Sep 2017 - 16:55






formulaire d'intro


Type du sujet : [X] Flash-Back [] Présent
Date du rp : 2? mars 2016
Matin, après-midi, soir : En soirée
Météo (approximative) : Journée pluvieuse et ennuyante à souhait
Statut du sujet : [] libre [X] privé
Le maître du jeu peut débarquer à l'improviste : [X] oui [] non
Commentaire : Let’s get this freak show started




La journée avait été calme. Cosima ne s’en plaignait pas, heureuse de papoter tranquillement avec les habitués du petit café et de savourer un rythme un peu plus détendu. Elle avait beau s’être lancée avec enthousiasme dans ce renouveau de vie professionnel, elle n’était pas aussi jeune que son associé de fils et, malgré ce qu’elle en disait, ça se faisait sentir en fin de service. Certes l’affluence était un bon signe, mais elle appréciait particulièrement ces petites journées cosy où elle avait plus l’impression de recevoir des agréables connaissances que de tenir un commerce. L’amour des discussions posées et des divers commérages qui égayaient leur communauté, ça faisait partie d’elle depuis plus longtemps encore que l’habitude des soirées mondaines. Après tout, son talent pour le journalisme venait bien de quelque part. Au détour des conversations de la journée, elle avait aussi conseillé quelques livres qu’elle appréciait tout particulièrement à ses plus fidèles clients, ceux qu’elle commençait à bien connaître. Elle avait arrosé les plantes, elle avait allumé les bougies stratégiquement regroupées dans différents recoins et en avait distribué à ceux qui voulaient en avoir une ou deux près d’eux. La routine quotidienne. Cependant c’était là une routine qu’elle s’était construite elle-même depuis son arrivée dans ce monde, un quotidien qu’elle avait pleinement choisi sans se plier petit à petit aux exigences de parents que trop présents et trop têtus. Non, elle était pleinement au contrôle de cette banalité et, même si ce n’était pas la vie qu’elle avait rêvée alors qu’elle était encore étudiante, ça lui faisait du bien.

Ça ne voulait pas dire qu’elle n’avait pas aimé sa vie dans l’autre monde. Les sacrifices qu’elle avait fait avaient valu le coût, elle en était toujours persuadée. Encore plus quand sa fille était en face d’elle, à lui raconter ses derniers exploits avec enthousiasme et une pointe de colère dégoûtée. Devrait-elle lui faire remarquer qu’antagoniser la maire n’était pas une brillante idée, pas plus que d’en faire part à sa mère ? Casey avait passé l’âge pour ce genre de détail. Et, quelque part, Cosima était heureuse de constater qu’elle avait encore un peu cette place de confidente. Elle, en grandissant, elle avait surtout voulu s’éloigner de ses parents et jamais il ne lui serait venu à l’idée de partager autant de choses avec eux : le plus elle pouvait faire sans qu’ils sachent, le plus elle se sentait sa propre personne. Casey n’avait visiblement pas ce problème d’émancipation et elle en était ravie. Ceci dit, plus elle écoutait sa fille râler et présenter sa vision des choses, plus son sourire grandissait. Ce n’était pas moqueur, au contraire, c’était même plein de tendresse, tendresse pour la jeune femme qui se rebellait contre une autorité abusive, mais aussi tendresse pour un homme absent de leurs vies depuis un moment déjà. « Qu’est-ce que tu ressembles à ton père. » C’était dans sa façon de parler, dans l’agitation qui l’habitait, mais aussi dans son maintien et même son esprit d’analyse. Casey tenait définitivement de son père. Cosima le savait déjà, mais elle ne pouvait s’empêcher de le remarquer de nouveau.

_________________

Don't you tell me what you think that I can be, I'm the one at the sail, I'm the master of my sea
© CODE BY FRANKENHOOK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Casey S. Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1702
Ϟ Points : 3363
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira ▬ Kanoa
Ϟ Âge du perso : 22 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: A walk down memory lane ▬ Casey   Mer 4 Oct 2017 - 17:52


C'est à peine si elle avait fermé l’œil de la nuit, l'esprit en ébullition suite à l'entrevue – dont Elwyn et elle-même avait forcé la main, il fallait le reconnaître – avec le maire du Meiklam, Diane Reaper. Fatiguée, ne cessant de ressasser encore et encore les propos échangés, ce qui avait été dit, ou justement, n'avait pas été dis, Casey avait l'impression de se noyer dans un tourment de pensées incessant, et elle avait cette impression qu'elle n'avancerait pas plus tant qu'elle ne ferait pas une pause, à la fois pour se reposer, mais peut-être aussi pour faire un brin de rangement.
Étalées sur le sol, en bas de son canapé, se trouvaient plusieurs coussins plus moelleux les uns que les autres, une couverture tout aussi molletonneuse, et sur la table basse, qui s'était transformée en bureau pour la nuit, étaient recouverts de monceaux de papiers, sur lesquelles nombres de notes y étaient écrites. Dans ce bel exemple de bordel se trouvait un coin parfaitement bien organisé, lequel abritait une théière et sa tasse, et des restes de grignotage. Et bien qu'il semblât impossible de s'y retrouver, dans ce foutoir, pour Casey, il n'en était rien, puisque toute feuille était numérotée, avait sa place dans son propre dossier. Et le tout était codé, parce qu'elle n'était pas qu'un peu parano. Vigilance constante après tout. Et même si les premiers jets étaient écrits normalement, ces derniers étaient brûlés une fois que leurs frères sécurisés étaient fin près.

Elle aurait très bien pu utiliser la grande table qui se trouvait un peu plus loin, mais justement, c'était cette distance entre le meuble et l'âtre de la cheminée qui l'avait décidé à s'installer confortablement sur le sol. Le bruit des bûches avait accompagné le rythme de sa plume tout au long de la nuit, et même si Casey regrettait la musique, elle avait savouré cette compagnie chaleureuse, accompagnée par les ronflements de Cain qui s'assoupissait à intervalles réguliers. *Je ne ronfle pas.* résonna la voix endormie du félin, alors qu'elle était en train de s'étirer de tout son long. *Bien sûr que non, voyons. Tu respires juste très, très fort.* fit-elle paresseusement, *Tout à fait.* Elle roula des yeux *Ben voyons.*
Sans faire peur à voir, n'ayant pas vraiment dormi, elle avait sur son visage cette expression assez évidente d'une personne qui avait passé une belle nuit blanche, les traits tirés, reflétant une certaine fatigue, et dont la pâleur semblait s'être accentuée, elle avait beau ne pas être rousse au naturel, elle prenait des couleurs comme telle, à son plus grand agacement. Ça n'avait pas des masses de logique, mais elle avait depuis longtemps cessé d'en chercher.

Elle avait décidé d'aller voir sa mère. Ça n'avait rien de bien exceptionnel en soi, puisqu'elle passait la voir assez régulièrement, mais cette fois, elle tenait à le mettre au courant de ce qui s'était passé chez le maire. Elle espérait qu'elle ne subirait aucune retombée, mais dans le pire des cas, Casey souhaitait tout de même la tenir au courant. Bon, elle avait aussi bien envie de vider son sac et râler comme un enfant sait si bien le faire en présence de ses parents, puis peut-être qu'elle pourra lui donner des conseils sur la marche à suivre, après ça. Faire profil bas ? Ne rien changer ?
Il avait fallu qu'elle fasse du rangement ainsi que du ménage, la joie d'avoir un félin poilu comme guide, ça mettait des poils partout. Et Cain ne pouvait même pas le nier, à son plus grand agacement. Normalement elle aurait également dû faire son entraînement quotidien, mais clairement, la météo en avait décidé autrement et elle n'avait pas l'envie de braver le vent, le froid et la pluie. D'autant plus qu'elle était fatiguée, donc autant reporter ça à plus tard, ce n'était pas comme si elle se permettait d'en rater souvent.
La journée en elle-même n'avait pas été énormément stimulante, contrairement à la veille, c'était reposant, lui permettant de faire un peu le vide, tout comme l'était de faire ces tâches ménagères auxquelles il fallait bien s'atteler si on ne voulait pas vivre sans un taudis, et là, il n'y avait personne derrière elle pour épousseter les bibelots qui traînaient çà et là sur ses étagères, calés entre plusieurs livres dont la fréquente utilité n'était pas à remettre en question. La pluie martelait toujours d'un rythme régulier les vitre et toit, vraisemblablement pas décidé à s'en aller, il faudrait qu'elle s'affuble qu'elle prenne de quoi se changer chez sa mère, parce que passer la soirée dans des vêtements trempés était tout sauf une perspective attrayante à ses yeux. Juste un long pull et une paire de collants feront l'affaire.

Le trajet pour rejoindre sa mère ne fut pas très long, mais suffisamment qu'elle se réjouisse à sa brillante idée d'apporter un change dans son sac dans lequel se trouvait un livre qu'elle avait emprunté. Protégeant son maigre paquet contre la pluie furieuse, caché sous son manteau dont la capuche donnait l'impression de dévorer son visage. Bah, tant que sa bouille restait en sec, elle n'allait pas s'en plaindre. Elle n'avait pas la possibilité de se cacher dans une plume, elle. *Je ressens une pointe de jalousie.* fit remarquer le félin qui se prélasser dans sa boule chauffée. *C'est autre chose que tu vas ressentir vieux.* Et puis la voilà enfin sur le perron, frappant frénétiquement, hâte de se mettre au chaud. « B'soir Mama ! » lance-t-elle alors qu'elle se glissa à l'intérieur, déposa son manteau dégoulinant à l'endroit prévu à cet effet et se changea dans la foulée, puis elle déposa enfin un baiser sur la joue de sa mère, lui rendit le bouquin, lui prit la main « J'ai un tas de choses à te raconter. » tout en l'entraînant dans le salon, trop impatiente.
Et elle se lance dans le récit de son aventure de la veille, avec Elwyn et le maire. Elle tenta d'abord de rester objective, mais son dégoût transparut rapidement dans son discours. Faisant une pause ici et là, le temps de boire une gorgée de thé et reposer la tasse. Elle revenait sur des points, afin de faire des corrélations logique sur ce dont elle parlait, gesticulait les bras pour appuyer ses propos et alors qu'elle en était entre deux anecdotes, elle fit une pause afin de siroter une nouvelle sa boisson chaude, quand sa mère l'interrompit avec une remarque à laquelle elle ne s'attendit pas du tout « Qu'est-ce-que tu ressembles à ton père. » Casey se figea et pâlit d'un coup d'un seul, les yeux écarquillés incapables de répondre quoi que ce soit.
De quoi ?

_________________


Cause my head is filled with music ! In my heart there's always asong !
© CODE BY LÚTHIÈN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Cosima Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 07/07/2017
Ϟ Messages : 114
Ϟ Points : 241
Ϟ Avatar : Jessica Chastain
Ϟ Crédits : Brimbelle
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gabriel, Delvan & Ingrid
Ϟ Âge du perso : 48 ans
Ϟ Pouvoir : Clairaudience
Ϟ Guide : Une tigresse prénomée Esmeralda
Ϟ Métier(s)/autres : Propriétaire du Cookie & Coffee
Ϟ Lieu de résidence : Meiklam



MessageSujet: Re: A walk down memory lane ▬ Casey   Ven 6 Oct 2017 - 12:39


Sa fille, c’était son petit ouragan adoré et Cosima se foutait bien d’à quel point cela sonnait mièvre. Si elle n’était généralement pas une grande émotive, ses enfants étaient l’exception à la règle et elle n’avait pas honte de le dire. Alors bien sûr que quand sa petite dernière l’entraîna avec entrain dans le salon de son propre appartement, elle se laissa faire, un simple sourire amusé au coin des lèvres, sans aucun commentaire sur la flaque qui se formerait probablement sous le manteau de sa visiteuse. Ca ne l’empêcha pas, quand elle réussit à mettre le discours de sa fille sur pause pour faire du thé, de déplacer le dit manteau dans la salle de bain, sur un cintre accroché au pommeau de douche, pour qu’il s’égoutte au dessus de la baignoire sans faire le moindre dégât. Son parquet était sain et sauf. Deux tasses de thé fumantes furent apporté dans le salon et Casey reprit son récit comme si rien ne l’avait jamais interrompu. Il fallait dire que la jeune femme -et ça ne cesserait jamais de faire bizarre à Cosima de penser à sa petite fille en ces termes-, avait des raisons d’être animée. Cosima, quelque part, elle ne cesserait jamais d’avoir cette angoisse sourde quand ces enfants se lançaient dans leurs propres batailles, et cette situation ne faisait pas exception. Seulement elle avait eut le temps de se faire à l’idée qu’ils n’arrêteraient pas de questionner le Conseil. Et puis il y avait aussi cette pointe de fierté : Casey n’hésitait pas à combattre l’injustice là où elle la voyait et ne manquait pas de passion pour la soutenir. Il y avait une pointe de réussite personnelle un point stupide à l’idée d’avoir élevée une telle personne.

Le truc, c’est qu’elle n’avait pas été la seule à élever Casey. Le mari de Cosima avait beau être absent de leur vie depuis qu’ils avaient tous décidé de se rendre au Leatherland, il n’en était pas moins présent dans ses pensées, encore plus lorsque leur fille se comportait de façon si similaire à ce quoi il l’avait habitué. Encore une fois, c’était stupide, mais la ressemblance était plus qu’assez pour attendrir la rousse. Elle le fit donc remarquer avec douceur à Casey. Malgré toute les réactions à cette constatation qu’elle avait pu envisager, celle de sa fille n’était pas dans la norme attendue. Figée, pâle, Casey resta sans voix. Certes, ils ne parlaient presque jamais du patriarche Bloodworth, mais elle n’avait pas eu l’impression qu’il manquait atrocement à ses enfants. Bien sur, il était leur père, mais Casey et Chadwick étaient grands et avaient pris eux-mêmes la décision de vivre dans cet autre monde… Avait-elle fait une erreur ? Aurait-elle dû en discuter plus avec eux ? Inquiète, elle posa sa main sur le poignet de sa fille. « Ça va, ma chérie ? Qu’est-ce qui t’arrive ? » Esmeralda, allongée de tout son long devant la cheminée, redressa la tête avec un bâillement magistral et lança un regard peu impressionné aux deux femmes. Voilà que tu as cassé ta fille, Cosima. Malgré elle, elle leva les yeux au ciel devant le détachement de sa guide, mais la remarque l’aida à relativiser : Casey était une gamine résistante et quoique cette discussion ait pu déclencher en elle, elle saurait le gérer. Ça n’empêcherait pas Cosima de l’y aider, bien sûr.

_________________

Don't you tell me what you think that I can be, I'm the one at the sail, I'm the master of my sea
© CODE BY FRANKENHOOK


Dernière édition par Cosima Bloodworth le Ven 6 Oct 2017 - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Casey S. Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1702
Ϟ Points : 3363
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira ▬ Kanoa
Ϟ Âge du perso : 22 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: A walk down memory lane ▬ Casey   Ven 6 Oct 2017 - 13:24


Prévoir que son long manteau finirait par tremper complètement le sol de l'appartement de sa mère aurait dû être l'évidence même, sauf que Casey avait eu d'autres choses à l'esprit à ce moment-là, trop presser de les partager avec sa mère. Si beaucoup de jeunes adultes se distancer de leurs parents (ou d'un seul, ou de la personne qui tenait cette place), Casey coupait court à toute remarque sur ce sujet, elle était proche de sa mère, l'avait toujours été, et ce n'était pas parce qu'elle gagnait en indépendance que cette proximité devait disparaître. Si d'autres vivaient autrement, c'était triste pour eux, mais là encore, peu de personnes pouvaient se targuer d'avoir eu Cosima comme mère. Le récit déjà entamé, sa mère fit chauffer de quoi faire du thé tout en mettant son manteau là où il ne risquerait pas d'abîmer le parquet. Un sourire penaud sur le visage qu'elle adressa à sa mère quand cette dernière remit les pieds dans le salon, indiqua clairement qu'elle reconnaissait sa faute, mais cela ne l'empêcha en rien de reprendre son récit à l'endroit exact où elle l'avait arrêté. Dans le pire des cas, elle pourrait toujours nettoyer ses bêtises. À voir.

Sans pour autant être une active participante à la conversation – parce qu'en toute objectivité, Casey était plutôt en train de partager son dégoût, que désireuse d'avoir une autre avis sur la situation, une fois qu'elle aurait vidé son sac, allez savoir, le point de vue de sa mère était toujours très intéressant à entendre – Cosima l'écoutait, ça la rouquine le savait, mais de toutes les réactions elle ne s'était certainement pas attendu à la comparaison avec son paternel. Loin de là même. Et si plus tard, elle pensera avoir un peu trop dramatisé sa réaction, dans l'immédiat elle se sentait plutôt mal. « Ça va ma chérie ? Qu'est-ce qui t'arrive ? »
Elle était perdue, Casey ; sa mère semblait inquiète, mais pourquoi ne se rendait-elle pas compte que c'était justement ce rapprochement avec son père qui la mettait dans tous ses états ? En quoi ressemblait-elle à cet homme austère ? Elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose, mais rien n'en sortit. Elle ne devait pas avoir l'air très fine, là, devant sa mère. Elle fronça les sourcils, et le regard toujours un peu perdu retrouva l'usage de la parole « Qu'est-ce que j'ai fait de mal ? » C'est qu'elle ne comprenait vraiment pas, Casey et là, ça l'effrayait un peu. Et le silence de son guide ne l'aidait pas à voir la situation sous un autre angle, Caïn avait pourtant tenu à l'accompagner, alors pourquoi s'endormir dans la plume, alors qu'il aurait pû rester au chaud, dans leur appartement ?

_________________


Cause my head is filled with music ! In my heart there's always asong !
© CODE BY LÚTHIÈN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Cosima Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 07/07/2017
Ϟ Messages : 114
Ϟ Points : 241
Ϟ Avatar : Jessica Chastain
Ϟ Crédits : Brimbelle
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gabriel, Delvan & Ingrid
Ϟ Âge du perso : 48 ans
Ϟ Pouvoir : Clairaudience
Ϟ Guide : Une tigresse prénomée Esmeralda
Ϟ Métier(s)/autres : Propriétaire du Cookie & Coffee
Ϟ Lieu de résidence : Meiklam



MessageSujet: Re: A walk down memory lane ▬ Casey   Ven 6 Oct 2017 - 19:49


Esmeralda était une créature auto-suffisante, ou c’était au moins ce qu’elle se plaisait à penser. Evidemmenent, elle était aussi une guide et, à ce sens, trouver sa sorcière avait apporté un nouvel équilibre à sa vie, comme si une pièce de puzzle perdue pendant des années venait finalement remplir le tableau. Mais ce n’était que ça, la connexion qu’elle et Cosima partageaient n’était rien d’autre qu’une petite part d’elle-même. Elle ne doutait pas qu’il en était de même pour la sorcière : elle avait vécu presque cinquante ans sans la tigresse et si cette addition à sa vie était la bienvenue, elle n’était pas nécessairement fondamentale. Peut-être était-ce le fait qu’elles avaient toutes deux vécu une bonne portion de leur vie seules, ou alors c’était juste leurs tempéraments fondamentalement indépendants, toujours était-il qu’elles étaient d’accord sur ce point. Elles étaient présentes l’une pour l’autre si le besoin s’en faisait sentir, mais, en dehors de ça et du plaisir de leur compagnie réciproque, elles continuaient majoritairement de vivre leurs journées chacune de leur côté. Les soirées et les journées pluvieuses, il n’était cependant pas rare de trouver Esmeralda devant la cheminé, confortablement installée sur le tapis, à se prélasser et prendre une bonne partie de la surface disponible dans le salon. Elle faisait partie de cette catégorie de guides assez encombrants pour être gênants. Cain, le gros chaton, était à la limite, et nul doute que Felix deviendrait bientôt presque aussi imposant qu’elle-même : la pièce serait vite limite pour recevoir tout ce beau monde. En attendant, elle profitait de l’espace et essayait tant bien que mal d’ignorer le drama qui se déroulait à quelques mètres d’elle.

Le drama en question, Cosima peinait à le comprendre. D’ordinaire, même si elle n’irait pas à dire que ça relevait toujours de la logique, elle comprenait sans peine les réactions de ses enfants et les connaissait même assez pour souvent pouvoir les prédire. C’était une des rares fois où elle n’avait aucune idée de ce qui pouvait bien se passer dans la caboche de Casey. C’était un peu terrifiant. Heureusement, Cosima n’était pas femme à se laisser paralyser par ses émotions et elle reprit vite le contrôle d’elle-même, tentant de poser une main rassurante sur le poignet de sa fille. Si ça ne sembla pas beaucoup améliorer son état, au moins Casey avait fini de regarder dans le vide pour rediriger son attention vers sa mère. Il lui fallut quelques essais pour finalement retrouver l’usage de la parole, et ce fut une épreuve pour Cosima de lui laisser prendre son temps. « Qu'est-ce que j'ai fait de mal ? » Pardon ? Elle faillit demander si elle avait mal entendu, mais ses instincts de mère prirent le dessus et elle s’empara des mains de Casey, les entourant des siennes. « Rien ! Rien ma puce, tout va bien. De quoi tu parles ? » Dire qu’elle ne comprenait rien, c’était un euphémisme. La soirée était pourtant on ne peut plus banal, alors quand tout avait-il pu ainsi dérapper ? Peut-être qu’il faut que tu t’abstiennes d’évoquer ton ex. Si elle ne se retourna pas pour lancer un regard meurtrier à la tigresse, sa mâchoire se crispa, signe de son énervement. Ce n’est pas mon ex, Esmée. Dans ce cas, il devrait être là. Malgré sa colère, elle décida de ne pas poursuivre cette discussion : elles en avaient déjà parlé et, si sa guide ne voulait pas faire l’effort de comprendre le point de vue de sa sorcière, celle-ci n’allait pas s’épuiser pour une cause perdue. « Qu’est-ce qui te fait croire que tu as fait une bêtise ? Tout va bien je t’assure. » Comprendre ce qui avait déclenché cette panique chez sa fille, voilà quelque chose qui était primordial.

_________________

Don't you tell me what you think that I can be, I'm the one at the sail, I'm the master of my sea
© CODE BY FRANKENHOOK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Casey S. Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1702
Ϟ Points : 3363
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira ▬ Kanoa
Ϟ Âge du perso : 22 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: A walk down memory lane ▬ Casey   Sam 7 Oct 2017 - 11:12


Ce n'était pas du tout la vision qu'elle s'était faite de la soirée qu'elle allait passer, Casey, surtout en présence de sa mère. D'autant plus que la partie rationnelle de sa jeune personne avait conscience de la difficulté de Cosima à comprendre ce qui lui passait par la tête, et c'était plutôt surprenant, puisque sa mère avait toujours donné cette impression de toujours tout savoir ce qui allait ou n'allait pas chez ses enfants. Enfin peut-être pas toujours, mais c'était plus fréquent que la mutuelle incompréhension que vivaient les deux rousses en ce moment. Casey n'aimait pas l'inquiétude perçant le regard gris-vert de sa mère. Mais perdue comme elle l'était, la plus jeune avait du mal à trouver les bons mots, elle avait maudit ce moment où elle avait été dans l'incapacité de parler, et sa question dont le ton sonnait plutôt comme une plainte qu'autre chose n'aidait pas à la faire reprendre ses moyens. « Rien ! Rien ma puce, tout va bien. De quoi tu parles ? » Elle fronça les sourcils, encore une fois et baissa son regard sur les mains qui encerclaient les siennes, et si la chaleur qu'elles engendraient était la bienvenue et l'aidait à rester concentrer, ça ne faisait pas disparaître l'étau qui lui avait encerclé le cœur aux paroles que sa mère avait prononcé plus tôt et déclenché cette terrible remise en question. Et quand elle ouvrit la bouche, elle la referma aussitôt, la vision de la crispation de la mâchoire de sa mère plus efficace pour lui fermer son clapet. Si ce n'était pas dirigée vers elle, Casey l'ignorait, surtout que sa mère la fixait toujours, visiblement soucieuse, c'était donc plutôt déconcertant, comme si la situation en elle-même ne l'était pas déjà suffisamment. En plus de son mal intérieur, elle avait l'impression de redevenir l'enfant qu'elle avait été, après la réalisation d'une bêtise.

« Qu'est-ce qui te fait croire que tu as fait une bêtise ? Tout va bien je t'assure. » Elle regarda sa mère comme si une seconde tête venait de prendre place aux côtés de l'originale. Tout n'allait pas bien, vraiment pas bien du tout si elle se comportait comme son père, l'homme qui, selon toute vraisemblance préférait l'entreprise familiale à sa famille, et inutile d'inclure pas les vieilles biques qui partageaient le manoir.
Casey se mordit la lèvre, en proie à une terrible hésitation, ce n'était pas un sujet sur lequel elle avait envie de s'engager. Elle n'avait aucune envie d'y penser, en fait, si ça pouvait retourner s'enterrer dans les tréfonds peut visiter de son esprit, elle ne s'en plaindrait pas. Tristement pourtant, elle savait pertinemment que sa mère ne lâcherait jamais le morceau.
Elle relâcha la pression qu'elle maintenait toujours sur sa lèvre intérieure, n'ayant pas réalisé quelle force s’exerçait toujours, et si le goût de fer la dégoûtait profondément, cela fut une distraction bienvenue à la tournure qu'avaient prise ses pensées. Humectant ses lèvres et triturant le tissu des manches de sa mère dans une geste vain de lui apporter un peu de force et de réconfort, elle reprit enfin la parole, et même si son regard était plus fixe, une certaine peur y était présente et elle n'était pas capable de la réprimer. « Tu m'as comparé à pa, » elle réprima à grand peine une grimace et se racla la gorge. « à père. » Elle se souvenait de façon très vivace les réprimandes des vipères qui ne perdaient pas une seconde pour cracher leur venin dès que l'occasion s'en présentait. Les mots étaient de redoutables armes. Les sourcils toujours froncés, elle ajouta, la voix à peine plus haute qu'un murmure « Ça ne peut pas être bien. » Elle ne voulait pas, ne devait pas devenir comme lui. Elle avait peur, Casey.

_________________


Cause my head is filled with music ! In my heart there's always asong !
© CODE BY LÚTHIÈN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Cosima Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 07/07/2017
Ϟ Messages : 114
Ϟ Points : 241
Ϟ Avatar : Jessica Chastain
Ϟ Crédits : Brimbelle
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gabriel, Delvan & Ingrid
Ϟ Âge du perso : 48 ans
Ϟ Pouvoir : Clairaudience
Ϟ Guide : Une tigresse prénomée Esmeralda
Ϟ Métier(s)/autres : Propriétaire du Cookie & Coffee
Ϟ Lieu de résidence : Meiklam



MessageSujet: Re: A walk down memory lane ▬ Casey   Sam 7 Oct 2017 - 17:07


Cosima su qu’elle faisait des progrès pour calmer sa fille quand celle-ci cessa enfin de mordre sa lèvre inférieure, préférant trouver son réconfort en jouant avec les manches en tissu souple de son haut. Elle aurait voulu lui apporter un verre d’eau froide pour calmer la pauvre bouche irritée de la jeune fille, mais Casey avait plus besoin d’elle à ses côtés en ce moment. Ça attendrait ; elles devaient d’abord démêler toute cette histoire. Elle pouvait lire l’appréhension sur le visage de sa fille, là où elle n’avait pas sa place, encore moins quand c’était lors d’une discussion entre elles deux, un moment de partage où Casey était sensée se sentir soutenue et comprise. « Tu m'as comparé à pa. A père. » Cosima, elle ne voyait pas le problème. Sa fille avait beau dire ça sur le ton de l’évidence, comme si ça expliquait tout, elle, elle ne comprenait toujours pas. C’était un compliment, non ? Son père était un homme charmant, travailleur, dévoué. Il avait aussi ses défauts, bien sûr, comme tout le monde, mais ce n’était pas à ça que Cosima avait fait référence. Elle appelle son papa “père” ? Il y avait une pointe de dédain dans le ton de sa guide. Ses grands-parents sont plutôt vieux jeux. Parce que bien sûr que la mère de Cosima ne se faisait pas prier pour dispenser ses leçons d’un autre temps à tous les enfants qui croisaient son chemin, et encore plus à ses petits-enfants qui se devaient d’être des modèles de bonne éducation. Je ne l’ai jamais entendu t’appeler mère… Elle, ce n’était pas pareil, elle était tout le temps avec ses garnements.

Perdue dans les considérations causées par ce faux problème de dénomination, elle faillit louper le chuchotement. « Ça ne peut pas être bien. » Elle aurait aimé le louper. La réalisation que sa fille adorée ne voyait aucun bon côté à sa ressemblance à son père lui déchira le coeur. Avaient-ils loupé à ce point leur boulot de parents ? Elle leva une main pour caresser les cheveux de Casey, autant pour apaiser la jeune femme qu’elle-même. « Bien sûr que si, ça peut être bien, voyons. » Elle gardait un ton raisonnable, comme si tout ça ne lui était pas aussi horrifiant. « Tu es quelqu’un de passionné, tout comme lui, et tu as sa logique. » Elle haussa un sourcil, comme pour considérer si le trait suivant était vraiment digne d’être considéré comme un bon point, tentant d’amener un peu de légerté dans cette conversation avec un petit sourire. « Et sa gestuelles aussi. Il parle avec les mains quand quelque chose captive son attention. Je ne te dis pas le nombre de fois où ça a provoqué une maladresse quelconque. » Comme un peu d’alcool renversé sur le tapis, ou un pot de stylos haut de gamme tombé avec fracas sur son bureau, et encore tant d’autres choses. Il avait appris à se contrôler et, si la maison était indéniablement plus calme, Cosima regrettait un peu la mine contrite et étonnée à la fois qu’il affichait à chaque fois qu’il provoquait un accident dans le genre. « Tu ne trouves pas que c’est une bonne chose ? » C’était une invitation à s’expliquer. Cosima voulait vraiment savoir où s’était envolé la gamine qui idolâtrait son père chéri et cherchait si souvent à l’imiter.

_________________

Don't you tell me what you think that I can be, I'm the one at the sail, I'm the master of my sea
© CODE BY FRANKENHOOK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Casey S. Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1702
Ϟ Points : 3363
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira ▬ Kanoa
Ϟ Âge du perso : 22 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: A walk down memory lane ▬ Casey   Lun 9 Oct 2017 - 16:12


Ce n'était pas un sujet sur lequel elle n'avait jamais souhaité discuter avec sa mère, mais c'était peut-être là que résidait le fond du problème, pensait Cain, confronté entre la bonne chose à faire, c'est-à-dire de continuer à prétendre qu'il dormait dans sa plume, ou apparaître aux côtés de sa sorcière afin de lui apporter le soutient dont elle avait besoin, et qu'il souhaitait plus que tout lui apporter. Il fallait être raisonnable cependant, et voir la situation objectivement. Il avait déjà tenté d'amener le sujet du père de Casey, curieux d'abord, puis soucieux à la fin, quand il voyait que la rousse se fermait complètement quand il en était mention. Sa petite était si proche de sa mère et de son frère qu'il lui aurait paru logique qu'il en soit de même avec son père, mais la logique n'avait pas sa place en ces lieux, l'homme n'était, de doute évidence, pas la personne la plus présente dans la vie de sa sorcière, mais voilà l'une des rares choses qu'il avait pu deviner. Comme sa sorcière était aussi têtue, il lui était impossible de lui arracher un mot, et les rares fois qu'elle pensait à lui étaient rarement accompagnées d'une émotion positive, mais plutôt comme si elle parlait d'un fait, et pas de son père. Alors quand il avait entendu la remarque de Cosima, il avait su que la soirée prendrait une tout autre tournure, et que, peut-être sa sorcière allait enfin pouvoir faire le point, et qui de mieux que sa mère pour le faire ? Alors oui, ça lui déchirait le cœur que sa sorcière soit si vulnérable en cet instant, mais il doutait que sa présence n'apporte quoique ce soit de positif.

Si la main qui lui caressait les cheveux l'encrait dans le moment présent, ça ne calmait en rien le torrent d'émotions qu'elle ressentait. Elle n'avait jamais pensé à quel point elle était en fait affecté l'indifférence de son père, ou alors elle se l'était trop bien cachée, et voilà le résultat que ça donnait. Et si les paroles se voulant réconfortant de sa mère lui semblaient assez lointaines, l'enfant qu'elle resterait toujours ne pouvait s'empêcher de les dévorer avec un besoin qu'elle n'aurait jamais cru ressentir. « Tu es quelqu'un de passionnée, tout comme lui, et tu as sa logique. » Cependant il s'y ajoutait une peur irrépressible de finir comme lui. « Et sa gestuelle aussi. Il parle avec les mains quand quelque chose captive son attention. Je ne te dis pas le nombre de fois où ça a provoqué une maladresse quelconque. » Il lui semblait étrange d'avoir la gestuelle de son père, au vu du peu de temps qu'ils avaient passé ensemble, mais ça lui était moins désagréable aux oreilles que les autres ressemblances énoncées par sa mère. La mention de l'homme maladroit lui fit ouvrir les yeux d'incrédulité, c'était une image qu'elle avait du mal à associer à l'homme rigide et toujours en contrôle. « Tu ne trouves pas que c’est une bonne chose ? » Casey serra la mâchoire alors qu'elle bougeait la tête de droite à gauche en guise de réponse, ses doigts toujours crispés sur les manches de sa mère.

Les sourcils encore froncés, elle ignorait comment expliquer à sa mère pourquoi ce n'était pas du tout une bonne chose qu'elle ressemble autant à son père. Et si elle pouvait accepter les mimiques gestuelles, le reste lui donnait le même effet qu'une indigestion. Les yeux baissés, c'est avec un murmure qu'elle annonça où résidait le fond du problème « Je ne veux pas finir par abandonner qui que ce soit. » Et certainement pas sa famille, qui, dans l'immédiat regroupait les deux roux qui étaient également venus au Leatherland. C'était la façon dont elle ressentait l'absence de son père, et si elle ne s'était jamais épanchée sur le sujet, c'était parce qu'elle s'était sûrement toujours douté que la douleur, toujours présente, ne disparaîtrait sans doute jamais.

_________________


Cause my head is filled with music ! In my heart there's always asong !
© CODE BY LÚTHIÈN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Cosima Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 07/07/2017
Ϟ Messages : 114
Ϟ Points : 241
Ϟ Avatar : Jessica Chastain
Ϟ Crédits : Brimbelle
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gabriel, Delvan & Ingrid
Ϟ Âge du perso : 48 ans
Ϟ Pouvoir : Clairaudience
Ϟ Guide : Une tigresse prénomée Esmeralda
Ϟ Métier(s)/autres : Propriétaire du Cookie & Coffee
Ϟ Lieu de résidence : Meiklam



MessageSujet: Re: A walk down memory lane ▬ Casey   Mar 10 Oct 2017 - 19:28


« Je ne veux pas finir par abandonner qui que ce soit. » Les mots étaient durs. Si la mine perdue de la jeune femme, son teint pâle et l’admission que tout ça était dû à la comparaison à son père avaient déjà atteint Cosima plus qu’elle ne le montrait, ça, ça touchait quelque chose de bien trop sombre en elle. Ça touchait à des disputes qu’ils avaient le soir, quand les enfants étaient couchés ; ça touchait à sa stupide peur qu’il la trompe et à la culpabilité que de telles suspicions avaient engendré en elle, à l’air blessé et horrifié de son mari ; ça touchait à cette aigreur qui n’avait cessé de grandir en elle depuis des années ; ça touchait à beaucoup trop de choses qu’elle avait décidé de mettre de côté en venant ici. Depuis, elle avait compris ce qu’il en était vraiment. N’empêche que les souvenirs restaient blessants. De s’imaginer que malgré tous ses efforts pour protéger ses enfants, sa petite fille avait le sentiment que son père l’avait abandonnée, c’était déchirant. Il n’était peut-être pas le mari ou le père du siècle, mais Cosima savait qu’il avait essayé, qu’il avait tout donné pour faire de son mieux, et c’était tellement plus que ce que certains pouvaient dire.

« Oh, ma chérie », soupira-t-elle en se levant pour contourner la table et la prendre dans ses bras. « Je suis si désolée que tu ressentes ça. » Elle avait travaillé si dur pour leur donner une enfance heureuse et épanouie qu’elle avait perdu de vue qu’ils ne pourraient jamais rattrapé le peu de temps qu’il avait à partager avec ses enfants. « Il n’a jamais voulu abandonner personne, tu sais. » Elle se devait de le soutenir, même si elle ne comprenait que trop bien comment Casey avait pu arriver à cette conclusion. Au vue de tout ce que Cosima apprenait ce soir, il était primordial qu’elle parvienne à redorer un peu l’image de son mari. « Ton père a juste pris la mauvaise habitude de trop écouter tes grands-parents. Il fait ce qu’il pense être le mieux pour sa famille. Pour nous. » Et n’était-ce pas le pire, dans cette histoire ? Il n’avait jamais fait autre chose que de s’efforcer de les rendre heureux, tous, et c’était justement ça qui les avaient tant éloigné. Elle n’avait jamais réussi à trouver les bons mots pour le lui faire comprendre ; elle espérait que, maintenant qu’elle avait pris assez de distance pour voir les choses clairement, elle réussirait à trouver ceux qui ouvriraient les yeux de Casey. « Il nous aime. Il t’aime, Casey. Tu es sa petite pirate, tu te rappelles ? » Oh, comme ça datait, la période où ses enfants jouaient aux brigands des mers, la petite fille un capitaine bien plus intrépide que son grand frère, avec ses faux pistolets, son épée en bois et son tutu passé au dessus d’un pantalon en toile. Comme son père avait été ravi. Les grands-parents pouvaient râler tout ce qu’ils voulaient à propos de ce qui était approprié ou non pour une jeune fille, il avait été cherché toutes les histoires où il était mention de pirates femmes, au plus grand bonheur de la gamine en question. Ça, ça réussirait sûrement à consoler Casey, n’est-ce pas ?

_________________

Don't you tell me what you think that I can be, I'm the one at the sail, I'm the master of my sea
© CODE BY FRANKENHOOK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Casey S. Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1702
Ϟ Points : 3363
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira ▬ Kanoa
Ϟ Âge du perso : 22 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: A walk down memory lane ▬ Casey   Mar 17 Oct 2017 - 16:38


Être ainsi étreinte par sa mère, ça la ramenait des années plus tôt, enfant, quand elle avait un gros chagrin et que c'était la rassurante présence maternelle qu'elle recherchait, et non pas celle de son frère. Ça avait cette empreinte chaude et magique, capable de faire disparaître tous ses maux, mais pas pour cette fois, parce qu'elle n'avait plus dix ans, Casey. Et le sujet de la discussion était important, qu'importe combien ça ne lui plaisait pas et l'étreinte dégageait une certaine amertume, pour la rouquine qui aurait préféré éviter tout ça, mais il était bien trop tard, maintenant. Pouvoir inhaler cette fragrance si particulière, synonyme de sécurité, lui donnait néanmoins un certain courage, mais en contrepartie, elle s'en voulait énormément de faire vivre ça à sa mère. « Il n'a jamais voulu abandonner personne, tu sais. » Casey eut un tressaut de sanglot silencieux, et se serra plus contre sa mère. « Ton père a juste pris la mauvaise habitude de trop écouter tes grands-parents. Il fait ce qu'il pense être le mieux pour sa famille. Pour nous. » Elle eut un reniflement un brin dédaigneux à la mention de ces êtres décrépits hantant le manoir familial. « Il nous aime. Il t'aime, Casey. Tu es sa petite pirate, tu te rappelles ? » Cette fois-ci, son sanglot n'était pas silencieux. Du tout. Et pourtant, elle avait pourtant essayé de le retenir. « C'est une façon originale de le montrer alors. En ne se montrant pas. » Elle était si collé à sa mère qu'il ne lui était même pas nécessaire d'avoir la voix plus forte qu'un étrange chuchotement rauque. Elle resserra son emprise sur sa mère, dans une tentative désespérée de ne pas se laisser emporter par la tristesse qui l'envahissait d'un coup. « Je me souviens surtout de combien ça l'ennuyait en fait. » lâcha-t-elle finalement, après une longue minute de silence. « T'étais-là, l'une des fois où il m'a clairement dit de dégager, je crois, parce qu'il avait d'autre chose à faire, alors que je me lançais sur lui, à l'arbordaaage. » Et si l'amertume suintait clairement dans son ton, le sanglot qui lui échappa à la fin fit couler quelques larmes qu'elle était parvenue jusque-là à retenir.

« Flash-Back »
A smol and tiny cutty ittle bratty Casey. Captain Casey, please.

La pluie se cognait avec fracas sur les vitres du manoir, résonnant avec force dans les longs couloirs de la grande bâtisse, et le vent l'accompagnait avec force, moqueur du destin des pauvres âmes qui se trouvaient à l'extérieur alors que les éléments se déchaînaient. Un silence oppressant régnait dans les galeries aux nombreuses œuvres murales et autres décorations sans nul doute hors de prix. Assombris par le manque de lumière naturelle et les lampes allumées dans une vaine tentative de donner une allure plus accueillante à la demeure filait un aspect hanté à cette demeure.
Une porte entrouverte, des chuchotements pareils à des menaces en émanaient et un œil attentif pourrait y observer une présence. Une paire de bottines dans lesquelles les jambes d'un pantalon en toile y étaient fermement coincées. Un tutu fermement attaché à la taille, surmontant le pantalon sur lequel reposait une épée, tenant grâce à un foulard, et de l'autre côté se trouvait une longue-vue démontrant du caractère déterminée de cette personne. En observant toujours avec attention, une chemise ample et un tricorne finissaient la tenue de ce qui était, sans aucun doute, un pirate.
Un dernier tour sur elle-même, afin de vérifier que tout était bien à sa place, elle hocha la tête à son reflet. Capitaine Casey était absolument p-a-r-f-a-i-t-e. L'incarnation même d'un capitaine pirate. Bon, elle préférait ne pas penser à l’inexistence de sa rousseur, mais ça, elle devrait encore attendre un moment avant de pouvoir y remédier. La mère d'un pirate peut s'avérer être très ferme sur plusieurs sujets. Qu'a cela ne tienne, ça n'enlevait rien au but de sa mission, ni de sa perfection. Et c'est sur ces dernières pensées qu'un petit bout de même pas dix ans quittait cette pièce dans laquelle le funeste destin d'une personne allait prendre un tout autre tournant.

À pas de loup, elle connaissait pratiquement par cœur l'emploi du temps de sa future victime, elle savait donc où il fallait qu'elle se trouve pour attaquer par surprise. Une bourrasque de vent heurta violemment plusieurs fenêtres. Les tableaux étaient les seuls témoins de ce que le capitaine tramait, mais pour le faire taire, il suffisait d'ignorer leurs existences.
Des marches signalaient la fin de l'étage, et c'était ici-bas qu'elle devait se diriger. Une attaque-éclair suffirait à distraire sa proie. Encore quelques minutes à devoir patienter, et elle pourrait enfin passer à l'action. Une porte s'ouvrit et enfin, elle pouvait se mettre à l'action. Sortant son épée, elle sauta sur la rambarde de l'escalier et se laissa glisser à toute vitesse. « À l'abordage ! » s'écria la petite voix aiguë du capitaine, agitant son épée d'une main et tenant fermement son tricorne de l'autre. Et en moins de deux, son épée se trouvait en dessus du coup, de sa victime.
La victime en question écarquilla les yeux un instant, avant de lâcher un long soupir et cela ses dossiers sous un de ses bras avant de faire descendre l'enfant de la rambarde. « Je n'ai pas le temps pour ce genre de pitrerie Casey. Tu devrais le savoir. » fit la voix ferme de son vict... non, de son père. Ce dernier la regarda de haut en bas, puis regarda sa montre « Il va être bientôt l'heure de dîner. Tu ferais plutôt mieux de mettre des vêtements plus présentables. » Et sans un mot, ni un regard de plus, il s'éloigna.

L'air d'aventure qui avait entouré le capitaine pirate changea drastiquement alors que son expression s'affaissait en une mine d'intense tristesse. Le vacarme provoqué par la violence du vent et la force de la pluie ne semblaient plus aussi bienveillants, mais hostiles, alors qu'ils accompagnaient la silhouette de son père qui disparaissait dans le couloir.
Remettant son épée, la jeune capitaine prit son tricorne pour le serrer contre elle, son menton tremblotant sous les sanglots qui étaient à deux doigts de s'emparer d'elle. Elle renifla fort peu gracieusement, secoua sa petite tête et essuya les quelques larmes traîtresses qui s'étaient échappée de ses yeux. Le silence du manoir lui sembla soudainement très oppressant, et l'endroit où un capitaine était toujours en sûreté était la cabine de ce dernier.
Des bruits de pas courant dans les couloirs accompagnaient la tempête qui prenait place dehors, et c'est quand elle se cogna contre un meuble qu'elle se rendit compte que sa vision se brouillait sous les larmes qui coulaient à flots. Rageusement, elle accéléra le pas et une fois la porte de sa chambre passée, elle se dirigea sous le fort qu'elle avait construit et serre une grosse peluche contre, son petit corps tremblant sous ses sanglots. La solitude semblant l'étreindre avec force dans cet immense manoir où chacun de ses habitants étaient occupés à des choses plus sérieuses que ses envies d'aventures. Elle ne voulait pas ennuyer sa mère, et Chad devait être en train de travailler, alors elle ne pouvait pas le déranger. Et il n'était même pas question qu'elle tente de s'amuser avec ses grands-parents.
Un destin avait changé aujourd'hui, mais ce n'était pas celui qui était prévu.


« Présent »
Story time is over. It's sad, I don't like that.

Casey renifla fort peu gracieusement, « Tu vois, ça ne lui importait pas vraiment. » Et cette fatalité dans sa voix était difficile à entendre pour Cain, qui avait bien envie de manger une jambe au père de sa sorcière. Même si, il y avait quelque chose d'étrange dans le souvenir que venait de se remémorer la rouquine. « Enfin, j'en ai d'autres des anecdotes de ce type, tu sais. » Et c'est ce qui la rendait plutôt triste, et en colère aussi, mais là, la tristesse était le vainqueur du combat entre ces deux émotions.


_________________


Cause my head is filled with music ! In my heart there's always asong !
© CODE BY LÚTHIÈN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: A walk down memory lane ▬ Casey   


Revenir en haut Aller en bas
 

A walk down memory lane ▬ Casey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Leatherland :: Le Leatherland :: LE MEIKLAM :: CENTRE DU VILLAGE :: COOKIE & COFFEE-