AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 ''Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne'' FEAT Cosima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Athéna J. Loganavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 08/01/2017
Ϟ Messages : 100
Ϟ Points : 184
Ϟ Avatar : Jennifer Carpenter
Ϟ Crédits : gommeamacher(avatar)/ tumblr gif signa'
Ϟ Autre(s) compte(s) : Anya Black
Ϟ Âge du perso : 29
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de poison végétal
Ϟ Guide : Serpent - Nagini
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Ancienne militaire /Herboriste



MessageSujet: ''Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne'' FEAT Cosima   Lun 31 Juil - 22:12






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [X] Présent
Date du rp : 31/07/2017
Matin, après-midi, soir : Soir
Météo (approximative) : Quelques nuages mais un ciel dégagé, un temps doux mais frais.
Statut du sujet : [] libre [X] privé
Le maître du jeu peut débarquer à l'improviste : [X] oui [] non
Commentaire : C''eesssttt partit !!






Athéna sa frotta doucement le visage en soupirant, les lignes de son livre devinrent pendant quelques secondes flou. Paupière à présent closes, elle soupira doucement avant de les rouvrir pour jeter un coup d’œil à l’horloge. Il était amplement l’heure de manger, son estomac la rappela d’ailleurs à l’ordre. Avec son zèle habituel, la jeune femme prit le temps de ranger correctement tout son plan de travail, ainsi que la boutique avant de fermer tranquillement.
Nagini serpentant ses côtés, la brune cherchait ou elle pourrait aller manger, puisque pour être honnête elle n’avait absolument pas envie de faire se propre nourriture ce soir, autant prendre l’option de facilité. Il ne lui fallut pas longtemps pour décider ou aller, après tous les choix étaient quelques peu restreint par rapport à l’autre monde.
Prenant son guide dans ses bras, comme si c’était la chose la plus naturel au monde, Athéna, poussa la porte d’une petite taverne. Elle était déjà venue y manger deux ou trois fois, rapidement elle regarda autour d’elle. Il y avait déjà un peu de monde, certains discutaient tranquillement, d’autres avait commencé à manger. Un nouveau coup d’œil pour trouver une petite table de libre, assez reculé pour ne pas être déranger par le passage et pas trop loin pour être complètement isolé. Marchant tranquillement elle salua la serveuse derrière le comptoir avec un petit signe de tête. Retirant sa veste de costume pour rester avec sa chemise blanche, la jeune femme s’assis en posant le serpent sur ses jambes. Il resterait là s’il le voulait, ou alors peut être préférait aller sur l’autre chaise, ou bien par terre. Nagini savait très bien qu’il ne pouvait pas se mettre sur la table quand ce n’était pas l’une de celle qu’il y avait à la maison.
Rapidement on vint lui demander si elle désirait quelque chose à boire, réfléchissant un peu, la brune fini de prendre une infusion. Pour ne pas changer cela sembla quelque peu perturber la personne qui venait de prendre la commande. Athéna n’avait jamais bus une goutte d’alcool et cela ne commencerait pas aujourd’hui. Peu importe ce que diraient les gens sur ça, la brune s’en fichait comme de l’an quarante.
Le nez encore penché sur le menu pour savoir ce qu’elle allait commander à manger, elle n’avait pas du tout fait attention à la salle qui se remplissait petit à petit. Des pas se rapprochant fit relever le regarder de la demoiselle, ah finalement quelqu’un était venue prendre sa commande. Elle commençait franchement à avoir faim, regardant alors le garçon devant elle se tordre les doigts, le regard fuyant, la posture nerveuse, Athéna comprit que quelqu’un chose allait se passer et pas forcement quelque chose d'agréable. Soupirant, elle le regarda pour lui faire comprendre qu'il pouvait parler, cela ne servait a rien de faire attendre et de retarder les choses .

_________________

What have I become
I hurt myself today. To see if I still feel
I focus on the pain. The only thing that's real. I wear this crown of thorns. Upon my liar's chair. Full of broken thoughts. I cannot repair


Dernière édition par Athéna J. Logan le Lun 16 Oct - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cosima Bloodworthavatar




Ϟ Inscription : 07/07/2017
Ϟ Messages : 54
Ϟ Points : 90
Ϟ Avatar : Jessica Chastain
Ϟ Crédits : Brimbelle
Ϟ Autre(s) compte(s) : Adhara, Gabriel & Delvan
Ϟ Âge du perso : 48 ans
Ϟ Pouvoir : Clairaudience
Ϟ Guide : Une tigresse prénomée Esmeralda
Ϟ Métier(s)/autres : Propriétaire du Cookie & Coffee
Ϟ Lieu de résidence : Meiklam



MessageSujet: Re: ''Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne'' FEAT Cosima   Mer 2 Aoû - 15:56


Cosima, malgré les apparences, elle n’était pas la femme au foyer parfaite. Si elle avait reçu une éducation complète, ses parents l’avaient habitué à une vie aristocratique, entourée de personnel s’occupant à leur place de la maison. Bien sur, son passage à l’université s’était accompagné d’une rencontre forcée avec les joies du ménage, mais jamais celles de la cuisine. Son régime était constitué de plats à réchauffer, des occasionnels restes donnés par des amis, des traditionnelles pâtes et de beaucoup, beaucoup de café. Une fois mariée, ils avaient engagé un cuisinier quand elle s’était assurée que son mari avait bel et bien compris qu’elle n’irait pas près des casseroles. Le changement, cependant, avait fini par arriver. Si quelqu’un lui avait dit pendant ses études qu’un jour elle travaillerait depuis chez elle et qu’elle cuisinerait régulièrement avec ses enfants, elle aurait ri. Et pourtant. Il y avait une complicité simple dans le fait de mettre la main à la pâte avec les deux petits garnements, une spontanéité dans les quelques batailles d’ingrédients qu’elle lançait plus souvent qu’à son tour, et cette petite pointe de fierté aux sourire ravis que les petits avaient quand ils réussissaient une préparation. Elle avait fini par aimer cuisiner, ironie quand tu nous tiens.

Le truc, c’est que ses enfants étaient maintenant trop grands pour ce genre d’activités. Elle se plaisait tout de même à préparer des petits plats, mais plus pour le plaisir de le déguster qu’autre chose, une habitude qui avait la vie dure mais qui était loin de la réjouir. Aussi, maintenant qu’elle avait mis les pieds dans cet autre monde et que les affaires marchaient bien, Cosima avait pris l’habitude d’aller de temps en temps manger à la taverne. Après tout, elle méritait bien quelque soirée tranquilles. C’était donc dans une table près d’une fenêtre qu’elle s’était installée ce soir là, un livre sous les yeux et un verre de vin à la main. Plongée dans l’histoire, elle ignorait les gens qui remplissaient peu à peu la salle ; les discussions qui se superposaient les unes aux autres et les éclats de rire en étaient la seule indication qui l’atteignait. Du moins jusqu’à ce qu’un serveur vienne la trouver avec un petit toussotement gêné. « Excusez moi, Madame, nous rencontrons un petit problème. » Trop de monde. La rousse avait envie de lever les yeux au ciel, agacée qu’elle était qu’on lui demande ainsi de céder sa place pour permettre à d’autres d’en profiter librement. D’un autre côté, elle comprenait. Elle était aussi loin d’être associable, ce qui était bien heureux au vue de la proposition qu’on lui faisait, à savoir partager la table d’une autre personne pour le dîner. Elle sortit le pauvre garçon de son malaise en acquiesçant, prenant seulement le temps de ranger son livre dans son sac et de prendre son verre avant de le suivre.

Et apparemment, ce n’était pas franchement son soir, à Cosima. Elle se contenta de hausser un sourcil quand elle comprit qu’on la dirigeait vers la table d’Athéna mais tint sa langue. Elle avait décidé de prendre les choses du bon côté ce soir et de ne pas s’agacer, alors elle allait continuer sur sa lancée. Elle adressa un sourire un peu amusé à la brune, parce qu’elle était incapable de ne pas jouer un peu la provocation, mais promis, elle resterait sage. « Apparemment il n’y a pas assez de place pour tout le monde. On va devoir se serrer. Ça ne te dérange pas, j’espère ? » Image même de la femme polie, elle attendit une réponse avant de s’installer.

_________________

Don't you tell me what you think that I can be, I'm the one at the sail, I'm the master of my sea
© CODE BY FRANKENHOOK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Athéna J. Loganavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 08/01/2017
Ϟ Messages : 100
Ϟ Points : 184
Ϟ Avatar : Jennifer Carpenter
Ϟ Crédits : gommeamacher(avatar)/ tumblr gif signa'
Ϟ Autre(s) compte(s) : Anya Black
Ϟ Âge du perso : 29
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de poison végétal
Ϟ Guide : Serpent - Nagini
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Ancienne militaire /Herboriste



MessageSujet: Re: ''Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne'' FEAT Cosima   Mar 8 Aoû - 19:17


Pas assez de place, trop de monde, Athéna ne pus s’empêcher de retenir une petite grimace, elle allait devoir partager sa place avec une autre personne. N’étaient-ils pas censé prévoir a ce genre de problème, soupirant a demi, elle répondit simplement qu’il pouvait faire venir l’autre personne elle s’en accommoderait. Même si très clairement elle n’avait pas vraiment le choix, autant être un peu sociable.
Nagini releva la tête pour regarder sa sorcière, sa soirée tranquille était en train de tourné complétement en quelque chose d’autre. Peut-être qu’avec un peu de chance cette personne serait agréable, cela pourrait être une bonne rencontre, allé savoir.
Bien sûr c’était sans compte sur son mauvais karma, ou appeler sa comme vous voulez. Athéna releva la tête pour voir le serveur revenir. Son sourcil s’arqua haut quand elle vit alors Cosima à côté du jeune homme. Sans sourire pour autant elle retint un soupire. Ses mâchoires se cris pères un peu, sur toute les personnes qui se trouvaient ici dans la taverne et en générale la population du village, il avait fallu que ça soit elle sur qui elle tombait. Rien ne s’arrangea quand elle vit le sourire de la rousse.

’Apparemment il n’y a pas assez de place pour tout le monde. On va devoir se serrer. Ça ne te dérange pas, j’espère ?’’
’De toute évidence. Je te pris.’’

Dit Athéna en lui tendait la main vers la place libre, même si cela la dérangeait elle ne pouvait pas vraiment dire non en fait, elle se retint donc de faire la remarque ce n’était pas très sociable ni même polis de faire ce genre de chose. Reposant le menu, elle jeta un rapide coup d’œil à son guide encore sur ses genoux. Visiblement le serveur se rendit compte que l’atmosphère n’était pas forcément très joyeuse et s’éclipsa en marmonnant qu’il reviendrait quelques minutes plus tard pour prendre les commandes. Regardant Cosima, elle se força de garder un visage plutôt neutre, leur relation n’avait pas été forcement toujours bonne. La jeune femme savait qu’elle aurait dû faire la conversation, ou tout du moins essayer mais finalement non, elle ne savait pas quoi dire sur le moment.
Tirant quelque peu nerveusement sur sa chemise blanche, Athéna regarda distraitement autour d’elle, histoire de se vider un peu l’esprit. Nagini, lui proposa de partir d’ici, après tout, elle n’aurait qu’a payer sa consommation, hum en soit ce n’était pas une mauvaise idée. Mais non elle avait franchement trop faim. Prenant quelques gorgés de son infusion, elle regarda de nouveau Cosima cherchant quelque chose à lui dire. Autant commencer par la base

‘’Comment vas-tu ?’’




_________________

What have I become
I hurt myself today. To see if I still feel
I focus on the pain. The only thing that's real. I wear this crown of thorns. Upon my liar's chair. Full of broken thoughts. I cannot repair
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cosima Bloodworthavatar




Ϟ Inscription : 07/07/2017
Ϟ Messages : 54
Ϟ Points : 90
Ϟ Avatar : Jessica Chastain
Ϟ Crédits : Brimbelle
Ϟ Autre(s) compte(s) : Adhara, Gabriel & Delvan
Ϟ Âge du perso : 48 ans
Ϟ Pouvoir : Clairaudience
Ϟ Guide : Une tigresse prénomée Esmeralda
Ϟ Métier(s)/autres : Propriétaire du Cookie & Coffee
Ϟ Lieu de résidence : Meiklam



MessageSujet: Re: ''Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne'' FEAT Cosima   Jeu 24 Aoû - 13:44


« De toute évidence. Je te pris. » Oh, comme elle était polie ce soir ! Le sourire de Cosima tressaillit, mais rien d’autre ne vint trahir son amusement tout relatif. Après tout, elles allaient devoir partager leur espace un petit moment, ce soir, et il fallait bien se la jouer un minimum civilisée. Cosima pouvait faire ça. « Merci. » Elle s’assit sagement à la place désignée par la brune, croisa les jambes, prit une gorgée de vin et déposa son verre sur la table, ignorant la gêne du serveur qui ne tarda d’ailleurs pas à s’en aller sans demander son reste. Le sourire de la rousse se fit néanmoins plus doux lorsqu’elle aperçu Nagini. Le serpent, c’était un peu la raison pour laquelle les deux femmes se toléraient, ainsi que sa tigresse à elle : elles faisaient chacune des efforts pour que leur animosité ne viennent pas assombrir l’amitié entre les deux guides. « Bonsoir, Nagini. J’ai peur qu’Esmeralda n’ait pas eu le cœur de m’accompagner ce soir. » La pauvre supportait mal les endroits bondés, rapport à sa taille imposante. Elle avait aussi une sacro-sainte horreur des enfants, lesquels avaient la mauvaise habitude de la prendre pour une peluche géante alors qu’elle n’avait aucune patience pour leurs caresses, leurs jeux ou leurs babillages. Heureusement pour Cosima, ses gamins étaient grands maintenant. Elle préférait ne pas essayer d’imaginer à quel point la cohabitation aurait été difficile autrement.

Le silence s’étira un instant, pesant, inconfortable. Il y avait une certaine hésitation dans l’air quant à la marche à suivre pour cette soirée peu ordinaire. Finalement, Athéna le brisa. « Comment vas-tu ? » C’était maladroit, et ça aurait surement valu un sourcil haussé et un sourire condescendant à quiconque aurait sorti ce genre de banalité à la dame Bloodworth de l’autre côté de la faille. Cependant, elle n’était plus l’impeccable maîtresse de maison à la discussion raffinée et aux traits d’esprit charmants : elle avait laissé cette personne derrière et, ici, elle n’était plus que Cosima. C’était bien pour ça qu’elle était partie, non ? Se trouver loin de son mari et des relations mondaines de sa famille ? Alors qui était-elle devenue ? Elle osait espérer qu’elle était un peu plus comme celle qu’elle avait été, il y a si longtemps, cette jeune femme déterminée, mais douce et ouverte d’esprit. Elle osait aussi croire qu’elle avait tout de même parcouru un peu de chemin depuis, qu’elle avait appris les bienfaits des compromis et comment ne pas toujours être sur l’offensive avec les gens qu’elle supportait peu. « Fatiguée. Le café marche à merveille en ce moment, je ne devrais pas me plaindre, mais c’est épuisant. Et toi, comment tu vas ? Et comment vont les affaires ? » Voilà. Qu’on ne dise pas qu’elle ne faisait jamais d’efforts pour mettre Athéna à l’aise, maintenant.

Elle écouta la réponse, interlocutrice attentive, ses doigts aux ongles manucurés tapotant distraitement sur le pied de son verre de vin. Un regard au menu, deux, puis elle se dit que, vraiment, il était temps pour elle de remplir un peu son estomac. Cela faisait un moment depuis sa collation de midi et l’alcool commençait à adoucir un peu trop son esprit à son goût. Elle désigne donc la carte du bout des doigts. « Tu as fait ton choix ? Je peux t’emprunter ça ? »

_________________

Don't you tell me what you think that I can be, I'm the one at the sail, I'm the master of my sea
© CODE BY FRANKENHOOK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Athéna J. Loganavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 08/01/2017
Ϟ Messages : 100
Ϟ Points : 184
Ϟ Avatar : Jennifer Carpenter
Ϟ Crédits : gommeamacher(avatar)/ tumblr gif signa'
Ϟ Autre(s) compte(s) : Anya Black
Ϟ Âge du perso : 29
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de poison végétal
Ϟ Guide : Serpent - Nagini
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Ancienne militaire /Herboriste



MessageSujet: Re: ''Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne'' FEAT Cosima   Ven 25 Aoû - 11:00


Doucement Athéna hocha la tête, visiblement les deux parties avaient décidés d’être sociable et à peu près aimable, grand bien leur face. Après tout si ces deux-là, arrivaient à peu près à se supporter ou tout du moins en faisait l’effort, c’était pour leur guide. Aussi étrange que cela puisse paraitre, le tigre et le serpent s’entendaient bien, ils étaient même amis. En soit la jeune femme n’avait rien contre cette idée, elle avait rencontré l’autre guide. Non le problème c’était la sorcière qui allait avec. Il y avait un monde entre Cosima et la brune était c’était peut dire, ce qui n’aidait pas la communication pour sûr, avec en prime leur caractère, cela créait des tensions.

’Bonsoir, Nagini. J’ai peur qu’Esmeralda n’ait pas eu le cœur de m’accompagner ce soir.’’

L’animal bougea doucement sa tête comme pour saluer l’autre femme, puis tourna sa tête vers sa sorcière. ‘Forcement’ avaient ils pensés en même temps, Athéna comprenait très bien pourquoi Esmeralda n’avait pas voulu venir, beaucoup de monde, peut-être trop, un espace plutôt restreint et tout un tas de gens, y compris une horde d’enfant près à la prendre pour une grosse peluche. C’était un problème que la demoiselle n’expérimentait pas avec Nagini, les gens semblaient avoir une peur viscéral des serpents en générale, tant mieux, cela lui évitait d’avoir à empêcher son guide de cracher ou de mordre les mains imprudentes qui s’aventurais trop près.
Un silence quelque peu pesant c’était installé, rien d’inabituelle, en y réfléchissant bien, cela arrivait souvent à la jeune femme, elle ne s’en formalisait pas. Mais comme ce soir elle avait décidé de faire des efforts, la demoiselle avait engagé la conversation, peut-être était-ce un peu maladroit mais l’intention était là.

‘’Fatiguée. Le café marche à merveille en ce moment, je ne devrais pas me plaindre, mais c’est épuisant. Et toi, comment tu vas ? Et comment vont les affaires ?’’

Elle regardait et écoutait la réponse de Cosima, après tout si elle avait posé une question c’est que cela l’intéressait plus ou moins. Elle hocha la tête

‘’D’accord, bien bien, c’est une bonne chose. Je vais bien, tranquillement, ça tourne bien je ne me plains pas.’’

Répondit tranquillement Athéna, les yeux fixés sur les ongles de Cosima qui cliquetaient contre son verre de vin. Durant quelques secondes elle observa la couleur de l’alcool, se perdant un peu dans ses pensées.

‘’Tu as fait ton choix ? Je peux t’emprunter ça ?’’
‘’Oh heu oui oui vas-y ‘’

Dit-elle en lui tendant le menue du bout des doigts. Cela faisait un petit moment qu’elle avait choisi ce qu’elle voulait mangée, la jeune femme n’était pas très aventureuse ce soir, autant mangé quelque chose de classique et de simple. Regardant autour d’elle, s’assurant une nouvelle fois qu’elle avait bien prit le côté fumeur de la salle, bien que grâce a un système ingénieux, ce n’était absolument pas enfumé et ne présentait aucune odeur de tabac froid. Tapotant sa main dans la poche de sa veste sur la chaise, elle récupéra sa blague à tabac. Avec des gestes familier, elle déplia la pochette en cuir, récupéra sa pipe et la bourra tranquillement, avant de saisir une allumette. Secouant le petit morceau de bois, elle porta sa pipe à ses lèvres, c’était une image assez déroutant pour la plus part des gens, allé savoir pourquoi ce genre de chose semblait réserver à de vieux monsieur barbus. Cependant cela faisait des années qu’elle fumait ainsi, la plus part des gens semblaient s’accommoder assez rapidement, tirant doucement, elle pensa à tourner la tête pour ne pas cracher la fumé sur Cosima. Après tout Athéna était respectueuse des gens qui ne fumaient pas. Une serveuse les cheveux blonds comme les blés et yeux bleus clair se présentât devant leur table.

’Bonsoir. Je vais vous prendre une grande pièce de viande, cuisson saignante, avec une portion de frite ainsi qu’une de brocolis, avec une grande carafe d’eau s’il vous plait.’’

Notant, la demoiselle se tourna et regarda Cosima, le crayon au-dessus de son calepin pour prendre sa commande. Cependant la brune avait remarqué un léger changement d’attitude, comme si tout d’un coup la blonde était devenue plus cérémonieuse. Tirant doucement sur sa pipe, elle décida de ne pas y prêter attention, savourant l’arôme du tabac dans sa bouche, regardant distraitement la sale.

_________________

What have I become
I hurt myself today. To see if I still feel
I focus on the pain. The only thing that's real. I wear this crown of thorns. Upon my liar's chair. Full of broken thoughts. I cannot repair
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cosima Bloodworthavatar




Ϟ Inscription : 07/07/2017
Ϟ Messages : 54
Ϟ Points : 90
Ϟ Avatar : Jessica Chastain
Ϟ Crédits : Brimbelle
Ϟ Autre(s) compte(s) : Adhara, Gabriel & Delvan
Ϟ Âge du perso : 48 ans
Ϟ Pouvoir : Clairaudience
Ϟ Guide : Une tigresse prénomée Esmeralda
Ϟ Métier(s)/autres : Propriétaire du Cookie & Coffee
Ϟ Lieu de résidence : Meiklam



MessageSujet: Re: ''Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne'' FEAT Cosima   Dim 3 Sep - 17:42


Cosima n’était pas de celles à haïr sans raison, mais elle n’était pas non plus de celles à prétendre apprécier tout le monde. Elle s’était d’ailleurs souvent interrogé sur la raison pour laquelle dire qu’on n’aimait pas quelqu’un ressemblait aujourd’hui à une terrible insulte. Attendait-on vraiment des gens qu’ils apprécient tout le monde ? Il n’y avait pas besoin d’un terrible défaut ou autre petite faute de caractère, juste un courant qui ne passait pas, des affinités inexistantes, mais l’avouer était maintenant faire affront. Elle n’avait pas grande chose de spécifique contre Athéna, par exemple, si ce n’était un caractère explosif qui faisait des étincelles quand confronté avec le sien. Elle respectait cependant le fait qu’elle soit toutes les deux honnêtes sur le manque d’amitié entre elles. Et, ce soir, elle respectait le comportement civilisé que la brune avait adopté en acceptant de partager sa table avec elle. « D’accord, bien bien, c’est une bonne chose. Je vais bien, tranquillement, ça tourne bien je ne me plains pas.» La rousse hocha la tête avec un petit bruit d’assentiment. Peu importait la saison, les gens avaient toujours besoin de remèdes, aussi l’herboriste devait bien s’en sortir.

Ses yeux dansèrent sur le menu alors qu’elle considérait les plats proposés. Ils le quittèrent quelques secondes, furtivement, le temps de noter ce qu’Athéna faisait pendant ce temps. Si Cosima fut surprise, elle n’en montra rien, rangeant l’information et continuant tranquillement de peser ses options de repas ; elle préférait de loin la pipe à la cigarette et cette habitude inattendu de l’herboriste lui était en fait étrangement rafraîchissante. Elle eut à peine reposé le menu qu’une serveuse arriva à la table, probablement désireuse de faire oublier la situation irrégulière dans laquelle les deux clientes s’étaient retrouvées. Elle laissa Athéna commander, se sentant hésiter un instant pour une bonne pièce de viande rouge, mais s’en tint finalement à son choix quand la jeune blonde se tourna vers elle. « Ce sera une dorade en papillote pour moi, avec ses légumes. Qu’avez-vous comme vins blancs sec ? » Elle écouta la réponse, haussa un sourcil qui indiquait clairement le peu de bien qu’elle pensait des premières propositions, puis sourit quand la serveuse se rattrapa en citant des vins de meilleure qualité. Ça n'excusait pas vraiment la différence d'attention qu'elle marquait entre Athéna et elle, mais c'était mieux. Elle commanda finalement un verre correspondant à ses critères.

La serveuse partie, les menus envolés et son verre de rouge bientôt terminé, il ne restait pas grand chose à faire à table sinon que de finalement faire une remarque sur l’évidence. Avec un sourire intrigué, elle fixa un instant la pipe que la brune tenait à la main. « La pipe, donc ? Ce n’est pas courant. Une raison particulière, ou c’était juste une découverte plaisante ? » La plupart du temps, il y avait chez les hommes qui préféraient cette forme d’intoxication, une histoire, sentimentale, philosophique ou drôle. En était-il de même pour Athéna ?

_________________

Don't you tell me what you think that I can be, I'm the one at the sail, I'm the master of my sea
© CODE BY FRANKENHOOK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Athéna J. Loganavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 08/01/2017
Ϟ Messages : 100
Ϟ Points : 184
Ϟ Avatar : Jennifer Carpenter
Ϟ Crédits : gommeamacher(avatar)/ tumblr gif signa'
Ϟ Autre(s) compte(s) : Anya Black
Ϟ Âge du perso : 29
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de poison végétal
Ϟ Guide : Serpent - Nagini
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Ancienne militaire /Herboriste



MessageSujet: Re: ''Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne'' FEAT Cosima   Mar 5 Sep - 19:59


Finalement à bien y réfléchir, en se débrouillant bien ce n’était pas très compliqué de bien faire fonctionner son commerce. Après tout, les gens avaient toujours besoin de remède en toute saison, ainsi que pour toutes les raisons. Sa sœur lui avait un jour demandé si exercer ce métier n’était pas en quelque sorte sa pénitence, sauver des vies après en avoir tués autant. La jeune femme n’y avait jamais vraiment réfléchis, sans trop savoir pourquoi cette voie lui avait semblé être la bonne. Durant ses études, elle c’était d’ailleurs penchée, sur les poisons et les venins, en plus du cursus normal dont ce genre de choses était exempt.
Athéna regardait distraitement la serveuse, qui prenait la commande de Cosima, poisson, légume, quelque chose de classique sans pour autant être trop prétentieux. Un petit sourire passa sur les lèvres de la brune quand elle commença à lui demander pour le vin blanc. La chaleur de sa pipe sur ses doigts avait quelque chose de rassurante par son habitude, le poids de Nagini sur ces genoux était quelque chose qu’elle notifiait à peine à présent. Passant rapidement le bout de son doigt sur les écailles du serpent, elles bougeaient doucement, créant une sensation agréable.
La serveuse était repartit, emportant avec elle les menues, sans trop que la brune ne s’en rend compte. Ses pensées l’avaient quelques peu distraite, soupirant Athéna se rendit compte que la chaleur avait quelque peu monté dans la salle à présent bondé. Passant sa main dans sa nuque, elle repoussa ses cheveux, posant la pipe au niveau de ses dents, la coinçant entre ses lèvres, elle récupéra son élastique autour de son poignet et attacha ses cheveux en en chignon grossièrement fait.

‘’La pipe, donc ? Ce n’est pas courant. Une raison particulière, ou c’était juste une découverte plaisante ?’’

Les orbes verts se posèrent sur la rousse, souriant à demi, retirant sa pipe de sa bouche, soufflant la fumé par le nez, elle réfléchit quelques secondes, elle se souvenait très bien ce qui l’avait amené à se style un peu particulière. Bien sûr, comme si son physique n’était pas assez atypique il avait fallu qu’elle apprécie cette manière de fumé, histoire de marquer un peu plus sa différence.

‘’Non pas du tout. Pour tout te dire, je fumais déjà en étant jeune, mais à l’époque c’était des cigarettes. J’avais ce voisin, un vieille homme qui lui fumait la pipe, un jour il m’a demandé pourquoi, je fumais, je cite, ces merde industrielles, et ma proposé de teste. Il m’a fournis la vieille pipe de sa femme, nettoyé et un tabac léger, depuis je ne fume plus que ça. ’’

Expliqua tranquillement Athéna, ça n’avait absolument rien de fantastique ou de romantique, plus platonique et c’était la mort assuré. Pourtant la jeune femme se souvenait très bien du visage de ce vieil homme, elle avait même gardé cette pipe, c’était un petit trésor, le genre de souvenir qui fait sourire même à un âge avancé. Peu de temps avant de partir à l’armée, elle venait s’asseoir sur le perron de son voisin, un livre sur les genoux, une tasse de thé posée sur la rambarde et l’odeur de leurs deux tabacs qui se mélangeaient.

_________________

What have I become
I hurt myself today. To see if I still feel
I focus on the pain. The only thing that's real. I wear this crown of thorns. Upon my liar's chair. Full of broken thoughts. I cannot repair
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cosima Bloodworthavatar




Ϟ Inscription : 07/07/2017
Ϟ Messages : 54
Ϟ Points : 90
Ϟ Avatar : Jessica Chastain
Ϟ Crédits : Brimbelle
Ϟ Autre(s) compte(s) : Adhara, Gabriel & Delvan
Ϟ Âge du perso : 48 ans
Ϟ Pouvoir : Clairaudience
Ϟ Guide : Une tigresse prénomée Esmeralda
Ϟ Métier(s)/autres : Propriétaire du Cookie & Coffee
Ϟ Lieu de résidence : Meiklam



MessageSujet: Re: ''Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne'' FEAT Cosima   Sam 9 Sep - 15:42


Il y avait une drôle de tranquillité dans l’air, quelque chose que Cosima n’aurait pas pensé possible entre elle et l’autre femme, une trêve loin d’être désagréable. Ça allait surement avec le brouhaha de fond, les autres discussions mêlées jusqu’à ce qu’on ne puisse plus en discerner une des autres, le fumet agréables des plats qui allaient et venaient au rythme du ballet des serveurs, le goût du vin rouge qui s’attardait sur sa langue. Cosima, elle était calme ce soir, une fois n’était pas coutume. Ça aidait qu’Athéna semble tout aussi tranquille qu’elle. Avec la promesse d’un bon repas dans peu de temps, il ne restait plus qu’à tuer le temps. C’était quelque chose que la rousse savait bien faire, peut-être un peu trop. Elle avait des années d’expérience dans le domaine des discussions creuses, polies mais bien vides, qui occupaient la bouche plus que l’esprit. Il était vrai que la possibilité d’une histoire derrière les habitudes tabacologiques de l’herboriste l’intriguait, mais il y avait aussi les vieux réflexes d'hôtesse parfaite qui pointaient le bout de leurs nez.

« Non pas du tout. Pour tout te dire, je fumais déjà en étant jeune, mais à l’époque c’était des cigarettes. » Elle retroussa un peu le nez à la mention de ces bâtons de nicotine. Elle n’avait jamais apprécié ce petit poison particulièrement onéreux et à l’odeur plus que désagréable. Les cigares, elle s’y était habituée alors qu’elle était enfant, au contact de son père et d’autres messieurs importants ; la pipe, elle trouvait ça tendrement désuet ; la cigarette n’avait rien pour se racheter. « J’avais ce voisin, un vieille homme qui lui fumait la pipe, un jour il m’a demandé pourquoi, je fumais, je cite, ces merde industrielles, et ma proposé de teste. Il m’a fournis la vieille pipe de sa femme, nettoyé et un tabac léger, depuis je ne fume plus que ça. » Du point de vue de Cosima, ça restait une histoire. Peut-être pas aussi marquante que certaines autres, mais cet homme avait transmis son habitude à Athéna et, en ça, il restait présent dans sa vie.

Après avoir écouté attentivement l’explication, la rousse vida le reste de son verre en une longue gorgée et eut un haussement d’épaule. « C’est vrai qu’on peut difficilement faire pire que les cigarettes. » Elle haussa les épaules avant de se débarrasser de sa fine veste qu’elle déposa sur le dossier de sa chaise. Il commençait à faire vraiment chaud dans la taverne. « Mais même sous cette forme, le tabac reste un poison lent. » C’était le propre de l’être humain, non ? Ingérer des substances qu’il savait lui être toxique pour une gratification immédiate, bien que limitée. Cosima n’aimait pas la fumée, celle qui empestait les meubles du bureau de son père ; elle n’aimait pas les mains tremblantes de certains de ses anciens contacts qui n’avaient pas de quoi satisfaire leurs besoins, l’urgence dans leur ton et leur incapacité de se focaliser sur autre chose, peu importe les contextes parfois tendus dans lesquels elle les rencontrait à l’époque ; elle n’aimait pas ceux et celles qui lui avaient renvoyé la vapeur fétide au visage dans un stupide jeu de pouvoir, une tentative de juger ses réactions et sa valeur. « C’est un peu ironique pour une herboriste, non ? » Ou peut-être était-ce elle qui trouvait tout ironique : elle devrait surement faire attention à ses tendances cyniques. « Tu étais déjà herboriste avant ? Ou ça date de ton passage au Leatherland ? » C’était une question comme une autre pour passer le temps, et ça avait l’avantage de lui permettre d’en apprendre plus sur Athéna. Ça devait être une déformation professionnelle, de chasser les informations sans s’en rendre compte, de toujours diriger la discussion sur l’autre plutôt que sur soi.

_________________

Don't you tell me what you think that I can be, I'm the one at the sail, I'm the master of my sea
© CODE BY FRANKENHOOK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Athéna J. Loganavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 08/01/2017
Ϟ Messages : 100
Ϟ Points : 184
Ϟ Avatar : Jennifer Carpenter
Ϟ Crédits : gommeamacher(avatar)/ tumblr gif signa'
Ϟ Autre(s) compte(s) : Anya Black
Ϟ Âge du perso : 29
Ϟ Pouvoir : Sécrétion de poison végétal
Ϟ Guide : Serpent - Nagini
Ϟ Statut Social : Célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Ancienne militaire /Herboriste



MessageSujet: Re: ''Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne'' FEAT Cosima   Mar 12 Sep - 15:11


Athéna remarqua alors le petit froncement de nez de Cosima à l’évocation de la cigarette, n’aimait elle pas ça ? La fumer ? L’odeur, ou alors est ce que cela faisait remonter en elle de mauvais souvenirs, aller savoir. La brune ne savait pas si elle pouvait poser la question, elle avait pris l’habitude de prendre des pincettes avec cette femme. Une petite partie d’elle avait l’impression qu’il ne faudrait pas grand choses pour la froissé et en même temps, elle savait que même si c’était le cas, elle garderait se sourire d’apparat. Oui un sourire d’hôtesse parfaite, elle le connaissait pour l’avoir déjà vue de nombreuses fois sur sa mère, quand son père recevait des associer chez eux. La jeune femme n’avait jamais aimé ce genre de comportement, pour elle il cachait la vrai nature d’une personne, faisait passer celle-ci pour un jolie trophée, rien de plus. Regardant distraitement la rousse, elle se rendit compte qu’elle avait dû briser se masque, mais ceux-ci avait tendance a collé à la peau.

‘’C’est vrai qu’on peut difficilement faire pire que les cigarettes. Mais même sous cette forme, le tabac reste un poison lent.’’
‘’Les cigares, sa sens mauvais et c’est nocif. Je sais, mais à ma décharge, comme toutes les personnes qui fumes la pipe, je n’avale pas la fumer.’’

Dit Athéna avec un petit sourire, un léger coup de menton vers le verre à présent vide de son interlocutrice. Oui que cela soit du tabac ou de l’alcool, les deux consumaient petit à petit les gens qui consommaient ces substance. Une plaisir éphémère pour des dégâts eux permanents. Cependant elle ne jugeait pas l’autre femme, elles étaient toutes les deux coupables.

‘’C’est un peu ironique pour une herboriste, non ?’’

Lâchant un petit rire la jeune femme haussa doucement les épaules, c’était effectivement un point de vue qui se défendais.

‘’Peut-être, mais au moins je sais ce qui se trouve dedans, j’ai même fais quelques mélanges moi-même’’
‘’Tu étais déjà herboriste avant ? Ou ça date de ton passage au Leatherland ?’’

Les épaules de la demoiselle se raidir sans vraiment qu’elle s’en rende compte. En soit elle n’avait rien contre la curiosité, sauf quand celle-ci était dirigée vers elle. Respirant tranquillement, elle se rappela que Cosima voulait juste être sympathique avec elle.

‘’Ce n’est pas très vieux, un an avant mon arriver ici. Avant je …’’

Elle se coupa quand la serveuse vint avec leur plat, elle déposa les assiettes devant les deux clientes avant de repartir aussi sec. Athéna passa sa main au niveau de son cou, ses doigts trouvèrent la chaine, tirant doucement dessus, elle sortit de sous son haut les deux plaques militaires qui ne la quittait jamais.

‘’A la base je suis militaire de carrière. Et toi que faisait tu avais d’arriver au Leatherland ? Le même type de travail ou tu en as profité pour changer radicalement ?’’

Demanda la brune, en prenant ses couverts pour commencer à manger. Une petite lueur brillait dans ses yeux, de la fierté, elle ne se cachait pas du fait qu’elle avait pu être militaire par le passer, contrairement à certains de ses anciens camarades, ce n’était pas quelque chose dont elle avait honte. Servir son pays était une noble cause. De plus, la jeune femme avait retourné la question a Cosima, parce que ce soir-là, elle avait vraiment envie d’en apprendre un peu plus sur elle.

_________________

What have I become
I hurt myself today. To see if I still feel
I focus on the pain. The only thing that's real. I wear this crown of thorns. Upon my liar's chair. Full of broken thoughts. I cannot repair
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Cosima Bloodworthavatar




Ϟ Inscription : 07/07/2017
Ϟ Messages : 54
Ϟ Points : 90
Ϟ Avatar : Jessica Chastain
Ϟ Crédits : Brimbelle
Ϟ Autre(s) compte(s) : Adhara, Gabriel & Delvan
Ϟ Âge du perso : 48 ans
Ϟ Pouvoir : Clairaudience
Ϟ Guide : Une tigresse prénomée Esmeralda
Ϟ Métier(s)/autres : Propriétaire du Cookie & Coffee
Ϟ Lieu de résidence : Meiklam



MessageSujet: Re: ''Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne'' FEAT Cosima   Mer 13 Sep - 15:15


Cosima était une hypocrite. Elle le savait et elle aimait en jouer, toujours curieuse de voir qui relèverait ses inconsistances cachés derrière son sourire parfait et, plus amusant encore, qui choisirait de les lui renvoyer au visage. Son sourire se fit plus vivant, animé par cet humour si particulier, quand Athéna pointa son verre du menton. Le vin était un vice comme un autre et, s’il ne détruisait pas les poumons, il n’en restait pas moins nocif à d’autres organes et tout aussi addictif. Pas que la rousse ait un problème de dépendance, loin de là. Cependant, elle savait que son amour des grands crus n’était pas vraiment sain. Au lieu d’admettre sa faute, dont elle avait conscience depuis le début de cette discussion sur les tabacs, elle préféra pointer l’ironie de fumer la pipe lorsque l’on était herboriste. « Peut-être, mais au moins je sais ce qui se trouve dedans, j’ai même fais quelques mélanges moi-même. » C’était un raisonnement qui se tenait, elle était bien obligée de le reconnaître. Quitte à s’empoisonner, autant le faire avec quelque chose que l’on connaissait personnellement et dont on était le mieux placé pour juger la qualité, la pureté. Après tout, la majorité de ce qui bousillait les voies respiratoires des fumeurs, c’était les composants additionnels, ceux qu’on utilisait pour couper le tabac. Athéna pouvait au moins améliorer ça sur sa consommation. « Ça se vend bien, ça, les mélanges de tabac pour pipe ? » Elle savait que ce n’était pas quelque chose de répandu dans leur monde, mais ici, dans cet univers si ancré dans le passé, peut-être que cela avait son succès.

Ce n’était pourtant pas le sujet qui l’intéressait le plus en ce moment. De dire qu’elle était captivée par la discussion aurait été un peu fort, cependant Cosima était vraiment curieuse d’en savoir plus sur cette brune qui savait si bien l’irriter par moment. Au moins elle ne perdrait pas sa soirée et elle pourrait honnêtement dire à Esmeralda qu’elle faisait des efforts. Pas que la tigresse lui demande d’en faire, après tout l’animal avait parfaitement le droit d’entretenir ses propres amitiés sans se soucier des inimitiés de sa sorcière et ne se faisait pas prier le moins du monde pour l’exercer. « Ce n’est pas très vieux, un an avant mon arriver ici. Avant je … » Une reconversion donc. L’arrivée de la serveuse interrompit ce qu’Athéna était sur le point de lui dire et, pendant que les assiettes trouvaient leur place sur la table, Cosima étendit sa serviette sur ses genoux dans un geste qui trahissait l’habitude. Elle haussa un sourcil devant le départ brutal de leur serveuse avant de songer que la taverne était vraiment pleine et que la pauvre femme avait surement du pain sur la planche. Quand elle reposa le regard sur sa compagne d’infortune, elle la découvrit en train tirer sur sa chaîne afin de dévoiler ses plaques militaires. Voilà une réponse on ne peut plus claire au sujet de son passé. « A la base je suis militaire de carrière. Et toi que faisait tu avais d’arriver au Leatherland ? Le même type de travail ou tu en as profité pour changer radicalement ? » Elle ignora un moment les questions à son sujet pour mettre à jour la vision qu’elle avait d’Athéna à la lueur de cette nouvelle information. Maintenant qu’elle savait cela, elle notait la carrure sportive de la femme, son port de tête et l’éclat calculateur dans ses yeux. Avait-elle toujours l’habitude d’examiner son environnement et les gens qui s’y trouvaient ? Cosima piqua un bout de poisson et une carotte tendre à souhait au bout de sa fourchette. Elle prit le temps de mâcher et d’avaler avant de reposer le couvert.

« Quelque chose me dit que tu n’étais pas un simple soldat, je me trompe ? Non, quelque chose de plus spécifique, certainement. Reconnaissance, peut-être ? » Elle pensait à voix haute. C’était un jeu de longue date, celui d’exposer ses théories et d’observer les réactions, de se laisser corriger en cas d’erreur, car c’est comme ça qu’elle avait appris à glaner des renseignements. Ce n’était pas conscient, juste son passé de journaliste qui laissait ses marques sur elle, malgré les années qui s’étaient écoulées depuis son dernier vrai sujet. « Moi aussi j’ai profité de cette nouvelle vie pour changer de carrière. » Si on pouvait parler de carrière, car femme au foyer n’était définitivement pas une profession en tant que tel. Elle prit une nouvelle bouchée de légumes. Un froncement de sourcil sur son visage, elle balaya la salle du regard pour trouver leur serveuse, levant son index pour signifier à Athéna qu’elle n’oubliait pas leur discussion, mais devait régler quelque chose avant d’en reprendre le fil. Impossible de trouver la jeune fille. Elle retint un soupir, se pencha pour poser sa main sur l’avant bras d’un homme à une table voisine, sourit, lui demanda le sel, se retrouva avec le poivre en supplément et put enfin assaisonner son assiette à sa convenance. « Je sais que je n’ai pas commandé le plat le plus haut en saveur, mais c’est tout de même terriblement fade. Si seulement il y avait un peu de jus de citron...» Elle goûta de nouveau et, s’estimant tout de même satisfaite, redirigea son attention sur Athéna. Elle s’apprêtait à répondre, la bouche déjà à moitié ouverte, avant de changer d’avis avec une étincelle de mutinerie dans le regard. « Et si on ne rendrait pas ça plus intéressant ? Au lieu que je te donne la réponse, pourquoi tu ne me dirais pas ce que tu penses que je faisais ? »

_________________

Don't you tell me what you think that I can be, I'm the one at the sail, I'm the master of my sea
© CODE BY FRANKENHOOK
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ''Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne'' FEAT Cosima   


Revenir en haut Aller en bas
 

''Les rires éclatent mieux lorsque la nourriture est bonne'' FEAT Cosima

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Leatherland :: Le Meiklam :: CENTRE DU VILLAGE-