AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Mountain At My Gates ▬ Delvan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Mountain At My Gates ▬ Delvan    Mar 13 Juin - 16:22






formulaire d'intro


Type du sujet : [x] Flash-Back [] Présent
Date du rp : 8 février 2017
Matin, après-midi, soir : en fin de matinée, quand le ventre commence à gargouiller /out
Météo (approximative) : Il fait froid, il y a pas mal de nuages.
Statut du sujet : [] libre [x] privé
Le maître du jeu peut débarquer à l'improviste : [x] oui [] non
Commentaire : Création de lien en cours




Ryden était conscient que cet endroit n'était peut-être pas le meilleur qui soit. Après tout, plus le temps passait et plus les secrets sortaient de leurs tombes pour embrouiller les esprits. Est-ce que sa fille allait être en sécurité ici ? C'était une bonne question. Pour le moment, Ryden n'avait pas eu à se plaindre. Les gens qui quittaient le Rowcastle et le Meiklam étaient chouchoutés. De plus, le chef du village semblait réellement bienveillant envers ses nouveaux habitants et leur permettait de repartir s'ils le souhaitaient, chose que ne faisait pas vraiment le conseil, car, même si l'on pouvait quitter le monde magique, il fallait convaincre les natifs. Est-ce Ryden se sentait bien ici ? Il fallait croire que oui, même s'il avait encore quelques réserves. Par exemple, depuis qu'il avait placé sa fille dans des cours particuliers, le tout récent papa poule s'inquiétait de l'avenir et de l'évolution de son enfant. Devait-elle réellement apprendre à se battre ? Dans un sens, oui. Ryden ne voulait pas la voir sans puissance face à une menace, aussi petite soit-elle, et lui n'avait pas le pouvoir de la défendre en cas d'attaque, car il était humain.

En allant récupérer Aeryn qui devait manger avec lui, Ryden continuait de cogiter. Il avait analysé le comportement des enfants dans ce village et tous semblaient assez mûrs, réfléchis et très responsables. Ils étaient de petits guerriers, que l'on formait non pas pour combattre, mais pour leur permettre de savoir comment utiliser leur magie en cas d'attaque. Et puis, malgré tout, ils étaient des enfants comme les autres, qui jouaient parfois à des jeux innocents. Pourquoi s'inquiéter ? En approchant plus près du lieu où il devait récupérer sa fille, Ryden redoutait de voir l'un des instituteurs, un grand brun aux cheveux longs qui paraissait trop à l'aise avec les enfants. Est-ce que c'était une mauvaise chose ? Pour Ryden, oui, car Aeryn ne parlait que de lui, parce qu'il était trop gentil, trop cool, trop foufou... peut-être même qu'il était encore plus intéressant que la compagnie de son papa. Aeryn ne l'avait jamais dit, ne le pensait peut-être pas, mais Ryden ne pouvait pas s'empêcher du contraire. Il était humain, n'avait pas de pouvoir magique, aucune expérience dans le domaine parental et ils ne se connaissaient pas depuis longtemps.

Comme il s'y était attendu, l'humain vit cette silhouette aux longs cheveux non loin devant lui. Il soupira légèrement et approcha sans avoir trop le choix vers l'instituteur, car lui seul savait où était Aeryn. « Hm, bonjour, je viens chercher ma fille. » Il n'en dit pas plus et ne sourit pas, attendant qu'on lui réponde. Dans son regard, on pouvait cependant percevoir un peu de ses pensées. Il jaugeait le brun de bas en haut, se demandant intérieurement ce qu'il pouvait bien avoir de plus que lui et surtout, ce qui devait clocher chez l'instituteur. Ryden en était sûr - mais loin du compte -, le jeune homme ne devait pas être si cool que ça.
Revenir en haut Aller en bas

Delvan Sigorelavatar

Membre du forum
Natif de Kyngdon



Ϟ Inscription : 14/02/2017
Ϟ Messages : 113
Ϟ Points : 219
Ϟ Avatar : Willy Cartier
Ϟ Crédits : Paigie
Ϟ Autre(s) compte(s) : Adhara, Gabriel & Cosima
Ϟ Âge du perso : 24 ans
Ϟ Pouvoir : Tornades
Ϟ Guide : Elisha, un messager sagittaire
Ϟ Statut Social : Libre comme l'air /pan
Ϟ Métier(s)/autres : Garde-enfants et instituteur
Ϟ Lieu de résidence : Kyngdon



MessageSujet: Re: Mountain At My Gates ▬ Delvan    Ven 16 Juin - 13:53


Delvan avait froid. Ce n’était pas inhabituel pour la saison, mais c’était tout de même contrariant, d’autant plus quand il devait poireauter au milieu de la clairière. Il y avait un tas de choses qu’il aimait faire avec les enfants : jouer au chat, les aider avec leurs pouvoirs débordants, leur apprendre les premières postures de combat, organiser des défis et des activités. Bref, bouger. Enseigner quelques bases mathématiques, ça, c’était pas vraiment sa tasse de thé. Et ça ne passionnait pas non plus les gosses. Elisha et lui avaient donc mis en place un système de roulement, de façon à gérer de plus petits groupes et, surtout, à ne pas passer des heures sur de foutus tables de multiplications. Malheureusement, le brun devait encore rentrer dans les bonnes grâces de son guide et lui avait donc céder la supervisions des jeux. Foutu piaf pas content quand on se faisait la gentillesse de l’emmener voir le monde ! Fais pas ta victime. Il se retint de faire la moue et corrigea plutôt la table de six d’un de ses élèves.

Le temps passait, lentement, très lentement, mais il passait. Le groupe dont Delvan avait la charge se réduisait au compte goutte, les enfants ayant atteint l’objectif fixé pour aujourd’hui libres d’aller jouer avec les Elisha et d’autres simplement récupérés par leurs parents. Plus d’une fois, le ventre du brun grogna sous les rires des quelques gamins restants. Eux aussi, ils avaient un peu froid et un peu faim, et eux aussi s’ennuyaient. Alors ils inventaient des comptines avec leur professeur, trouvaient des moyens mnémotechniques plus stupides et drôles les uns que les autres. Peu importait, tant que ça marchait. « Hm, bonjour, je viens chercher ma fille. » Delvan se tourna, le sourire au lèvre, comme d’ordinaire. L’homme en face de lui n’était visiblement pas aussi heureux compte tenu de son air impassible, presque renfrogné, et du jugement qu’il portait au fond de ses yeux. Le brun ne s’en formalisa pas, au contraire. Si possible, son sourire s’élargit : l’installation de tous ces nouveaux venus étaient une première dans leur village et il brûlait de curiosité. Certes, il avait des enfants venus de l’autre monde maintenant sous sa garde, mais il ne voulait pas leur imposer ses questions sans fin.

C’est le père de laquelle ? Il y a encore quatre gamines avec moi. Comptez sur Elisha pour le remettre sur la bonne voie. Il prit quelques secondes pour détailler un peu plus l’homme et réfléchir à ce que les enfants lui racontaient de leurs parents. Heureusement pour lui, la moustache et les cheveux clairs de ce père étaient suffisant pour lui donner une petite idée de qui il avait à faire. « Bonjour, vous êtes le père d’Aeryn je suppose ? Enchanté. » C’est laquelle Aeryn ? Celle avec le papillon ? Malgré les apparences, Elisha avait un grand coeur. Il n’arrivait cependant pas très bien à se rappeler des visages humains : il trouvait qu’ils avaient tendance à tous se ressembler. Delvan ne lui en tenait pas rigueur. A part pour son guide, il se pensait bien incapable de différencier plusieurs messagers solitaires entre eux. Non c’est la petite avec Truffe. Lui parler des guides était encore ce qu’il y avait de plus efficace. De toute façon ramène les tous. La leçon est terminée, j’ai besoin de me sortir tous ces chiffres de la tête. C’est sur que ça fait beaucoup pour une si petite caboche. « Si vous pouvez attendre quelques petits minutes, mon guide va ramener le reste des enfants. Ils se sont un peu éloignés pour jouer sans déranger ceux qui travaillent. » Il se tourna d’ailleurs pour expliquer aux gosses restants qu’ils avaient fait du bon boulot pour aujourd’hui et qu’ils pouvaient faire autre chose que bosser leurs tables le temps que leur parents arrivent. Une fois n’est pas coutume, il déclina la demande d’un des plus petits de jouer à la poupée. Il avait un parent en face de lui, il n’allait pas se faire coiffer maintenant ! En parlant du dit parent, d’ailleurs… « J’espère que vous vous plaisez ici. Ce doit être assez différent de ce à quoi vous êtes habitué, non ? »

_________________

There's a whole lot of heart in me, I feel it under my skin
© CODE BY FRANKENHOOK


Mes awards, merci à vous bande de fous ♡ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t1015-delvan-he-believes-we-re http://leatherland.forumactif.org/t1023-carnet-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1025-journal-de-bord-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1024-inventaire-de-delvan-sigorel

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Mountain At My Gates ▬ Delvan    Dim 25 Juin - 11:10


Lorsque Ryden avait peur de perdre quelque chose, il devenait extrêmement paranoïaque, sensible, jaloux. Soudain, les gens qui étaient trop près de son entourage devenaient de potentiels ennemis qui étaient prêts à tout pour les éloigner de lui. C'était peut-être ridicule, mais pour Ryden, cette réaction était quelque peu justifiée. Enfant, il avait souvent l'habitude de traîner avec des amis qui, au bout d'un moment, se faisaient d'autres amis qui accaparaient toute leur attention. Ryden s'était souvent retrouvé seul et se faisait chahuter par les plus populaires, qui aimaient beaucoup s'en prendre aux personnes seules. Ce traumatisme d'enfance se répercutait, d'autant plus que Ryden avait vécu des situations similaires avec certaines de ses petites amies, qui rencontraient un bel homme, mieux que lui, plus riche, plus beau, plus quelque chose. Dans ce monde, Ryden n'avait que sa fille. Il ne voulait pas la perdre et réagissait mal lorsque quelqu'un s'en sortait mieux que lui pour la conseiller. Il ne dépassait jamais une certaine limite, il avait tout de même la tête bien accrochée à ses épaules, mais il ne pouvait s'empêcher d'avoir cette crainte qui lui faisait voir le mal partout. Ryden devait juste apprendre à s'ouvrir un peu plus, à observer. Delvan n'était pas un homme méchant, et pourtant, il lui trouvait tous les défauts de la terre entière.

« Bonjour, vous êtes le père d’Aeryn je suppose ? Enchanté. » L'humain eut un sourire très bref, presque invisible. Même la voix de l'instituteur lui semblait trop... fausse. Le pire, c'était qu'il ne pouvait pas se plaindre. Ryden avait lui-même choisi de venir ici, dans ce village. Au Meiklam, Thomas Mckeeley avait été traité comme Delvan l'était aujourd'hui. Ryden ne l'avait pas apprécié, car il était trop gentil, trop génial aux yeux de sa fille. Peut-être qu'un jour, il allait comprendre que sa fille pouvait apprécier plus d'une personne à la fois sans oublier son papa, et que les professeurs qu'il avait détesté étaient en réalité vraiment gentils et qu'ils ne voulaient pas éloigner la petite Aeryn de lui.

Le silence commença à être pesant pour Ryden. D'après son expérience depuis ces quelques mois passés ici, l'humain pouvait deviner que le sorcier et son guide étaient en train de discuter tranquillement, en secret. Que pouvaient-ils se dire ? Ryden soupira, pour montrer qu'il était impatient de voir Aeryn, et croisa les bras. « Si vous pouvez attendre quelques petits minutes, mon guide va ramener le reste des enfants. Ils se sont un peu éloignés pour jouer sans déranger ceux qui travaillent. » Alors que Delvan disait aux enfants qu'ils avaient fait du bon boulot, Ryden leva les yeux au ciel et murmura pour lui-même. « Bien sûr, je peux attendre... je ne fais que ça. » En reportant son attention sur le petit groupe, Ryden remarqua que Devlan était très apprécié des enfants, qui voulaient même coiffer ses cheveux. L'humain fixa la scène en se demandant quels étaient les défauts de ce type. Tout le monde en a, lui aussi, forcément. Mais lesquels ? « J’espère que vous vous plaisez ici. Ce doit être assez différent de ce à quoi vous êtes habitué, non ? » Ryden, qui se balançait sur ses pieds en gardant ses bras croisés, haussa les épaules. « On va dire ça. » La réponse du papa poule était très brève. Il ne voulait pas commencer à discuter avec ce type, qu'il ne connaissait même pas. Et pourtant, se sociabiliser ne lui ferait pas de mal, bien au contraire !

Aeryn, de son côté, vit Elisha et se précipita vers elle en lui donnant une fleur qui avait été arrachée du sol par on-ne-savait-quoi. Puisque la petite fille n'aimait pas qu'une fleur traîne sans servir, sûrement à cause de son pouvoir, elle avait décidé de l'offrir. Truffe la suivait en restant près de ses petites jambes.


Revenir en haut Aller en bas

Delvan Sigorelavatar

Membre du forum
Natif de Kyngdon



Ϟ Inscription : 14/02/2017
Ϟ Messages : 113
Ϟ Points : 219
Ϟ Avatar : Willy Cartier
Ϟ Crédits : Paigie
Ϟ Autre(s) compte(s) : Adhara, Gabriel & Cosima
Ϟ Âge du perso : 24 ans
Ϟ Pouvoir : Tornades
Ϟ Guide : Elisha, un messager sagittaire
Ϟ Statut Social : Libre comme l'air /pan
Ϟ Métier(s)/autres : Garde-enfants et instituteur
Ϟ Lieu de résidence : Kyngdon



MessageSujet: Re: Mountain At My Gates ▬ Delvan    Mar 4 Juil - 19:19


Delvan, il était de ces gens qu’on ne pouvait décourager par une simple attitude renfrognée : il avait trop tendance à voir le bon dans chacun, à se convaincre que tous pouvaient être amis si seulement il était patient et souriant. Puis ce n’était pas vivre avec Philie et Slow qui allaient arranger les choses. Les deux femmes étaient bien trop impressionnantes et avares de mots gentils, le forçant à redoubler de joie de vivre et de sympathie pour ne pas se retrouver fuis par tous ceux que les chasseuses effrayaient. Dieu savait que ça les amusait, en plus. Heureusement, depuis le temps qu’il était instituteur, il s’était lui-même fait une réputation bien éloignée de celles du reste de sa famille. D’un autre côté, il ne les changerait pour rien au monde ; pour le meilleur comme pour le pire, elles étaient tout ce qu’il avait vraiment. De fait, ce n’était pas l’attitude du père d’Aeryn qui allait le refroidir, encore moins quand il représentait l’objet de sa curiosité du moment. L’autre monde, c’était pour lui territoire inconnu. Et, même s’il avait envie de ne rien changer dans sa petite vie parfaite, il voulait aussi savoir à quoi ressemblait cet endroit sans magie. Sans parler du fait qu’il avait de temps en temps l’impression que les nouveaux gamins lui sortaient des mots inventés de toute pièce.

Quoi qu’il en fut, Ryden ne semblait vraiment pas disposé à lui dire en plus. Tout ce qu’il récolta en réponse à sa question sur son acclimatation au Kyngdon fut un laconique « On va dire ça. ». Malgré tout, son sourire ne disparut pas. Il aurait juste à travailler un peu pour mériter de plus amples informations ! Il coinça derrière son oreille une mèche de cheveux qui voletait doucement devant ses yeux avant d’essayer de nouveau de lancer la conversation. « Je ne sais pas si je peux faire grand chose pour vous aider à vous sentir comme chez vous ici, mais si vous avez besoin de quoi que ce soit n’hésitez pas. » Il avait juste à espérer qu’un jour l’homme se souvienne qu’il pouvait venir vers lui pour de l’aide. « Oh ! Et si vous le souhaitez, il y a des entraînements physiques réguliers ouverts à tous les adultes du village. C’est une occasion comme une autre de rencontrer du monde. » Même si le parent n’avait pas l’air d’être particulièrement en quête de compagnie, on ne savait jamais. Il valait mieux qu’il ait toutes les informations possibles sur le fonctionnement de leur petite communauté.

De son côté, Elisha se dirigeait tranquillement vers son sorcier. Il n’avait pas franchement l’habitude de se presser, vu que Delvan faisait souvent sa pipelette avec les parents, et il voulait encore moins hater les enfants. Quand Aeryn lui offrit la fleur, il la prit délicatement dans son bec, ne serrant pas trop fort pour ne pas abîmer la fine tige. Merci. Même si la pensée était dirigée vers Truffe, c’était bien la petite fille qu’il remerciait. Si l’oiseau avait la réputation d’avoir un tempérament de feu auprès des adultes du village, il était particulièrement doux quand il était attiré d’enfants. Etrange que tu sois aussi violent avec moi alors. Malgré ce que les gens pensent, tu n’es plus un gosse Del. Et même si tu l'étais, il faut te remettre dans le droit chemin. Il sortait des petits bois clairsemés et pouvait maintenant apercevoir la silhouette du chevelu au loin. « Le premier arrivé a gagné ! » C’est vrai qu’il faisait un repère bien pratique, avec ses cheveux qui s’agitaient comme un étendard au vent. Ils vont être pleins de nœuds. Tu vas souffrir ce soir. Bien entendu, il n’eut pas de réponse. Delvan préférait souvent ignorer les conséquences de ses actes ou, dans ce cas, de ses absences d’actes. Toujours était-il que les enfants s’étaient élancés dans une course effrénés et qu’il ne serait pas dit qu’Elisha se ferait si facilement vaincre. Elargissant ses foulées, il slaloma pour doubler les gamins et n’eut pas à fournir un grand effort pour arriver près de son sorcier. « Il a triché avec ses grandes jambes ! » « Sus au tricheur ! » Ça, il ne l’avait pas vu venir.

Delvan, de son côté, ne retint pas son rire face à la moue interloquée de son guide. En voyant les six enfants continuer à courir vers eux, il s’adressa de nouveau à Ryden. « On ferait mieux de s’éloigner de quelques pas. » Et c’est ce qu’il fit, quelques instants avant que les premiers arrivés ne se jettent sur les pattes du volatile et le fassent trébucher. « Que justice soit faite ! » « Fin au règne du tyran ! » Je ne sais pas à quoi vous jouez maintenant, mais va falloir apprendre à vos sorciers à perdre avec un peu plus de grâce ! Le côté râleur du guide était de retour comme un écureuil et un lapin profitaient qu’il soit à terre pour s’installer confortablement sur lui, signe définitif de leur victoire. Loin de se préoccuper de la scène, à part le temps de lancer un sourire moqueur à son compagnon animal, Delvan continua sa discussion, ou plutôt son semblant de monologue. « Aeryn a appris quelques tables de multiplication aujourd’hui. Elle a vraiment une bonne mémoire, d’ailleurs ! Ceci dit, je ne sais pas trop quel genre de choses les enfants apprennent dans votre monde… Du coup si vous avez des attentes particulières, n’hésitez pas à m’en faire part. Je suis sûr que ça bénéficiera à tout le monde ! »

_________________

There's a whole lot of heart in me, I feel it under my skin
© CODE BY FRANKENHOOK


Mes awards, merci à vous bande de fous ♡ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t1015-delvan-he-believes-we-re http://leatherland.forumactif.org/t1023-carnet-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1025-journal-de-bord-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1024-inventaire-de-delvan-sigorel

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Mountain At My Gates ▬ Delvan    Sam 15 Juil - 11:35


Ryden était étonné de voir que malgré son propre comportement, Delvan continuait de lui sourire, comme s'il ne remarquait rien. Non pas que l'humain voulait que sa méfiance soit perceptible, mais tout de même, il avait conscience que ses agissements ne passaient pas inaperçus. Il répondait avec des phrases très brèves, comme pour couper court à la conversation que tentait d'appliquer Delvan. Mais le brun aux cheveux longs ne semblait pas pour autant baisser les bras. « Je ne sais pas si je peux faire grand chose pour vous aider à vous sentir comme chez vous ici, mais si vous avez besoin de quoi que ce soit n’hésitez pas. » Est-ce que cette proposition était réelle ? Ryden ne savait pas quoi en penser. « Oh ! Et si vous le souhaitez, il y a des entraînements physiques réguliers ouverts à tous les adultes du village. C’est une occasion comme une autre de rencontrer du monde. » Sur le moment, Ryden fronça les sourcils, se demandant si Delvan le prenait pour une crevette qui avait besoin de se gonfler un peu les muscles. Puis, il se raisonna, se disant que ce ne devait pas être l'intention de l'instituteur, puisqu'il avait à peu près la même corpulence que lui. « Je vais y réfléchir. » Quelques secondes passèrent avant que Ryden ne comprenne qu'il devait tout de même se montrer poli. « Merci. » C'était déjà un bon début.

Aeryn, à quelques mètres, était toujours en compagnie d'Elisha, qui la remerciait pour la fleur. La petite fille entendait la voix de truffe qui faisait passer le message et afficha un sourire ravie en sachant que son petit geste était apprécié. « De rien ! » La petite fille continua de ramasser les fleurs étalées sur le sol lorsqu'elle entendit d'autres enfants s'élancer à la poursuite du guide de leur instituteur. La petite fille n'osa pas se mêler au jeu et marcha tranquillement vers son père, à qui elle tendit deux fleurs, puis deux autres à Delvan. Ryden récupéra les fleurs, mais fut un peu déconcerté de voir sa fille en offrir à l'instituteur, toujours à cause de sa crainte qu'elle le préfère à lui. « On ferait mieux de s’éloigner de quelques pas. » Le blond s'exécuta tout en observant les enfants qui avaient l'air de bien s'amuser ici. Aeryn osa enfin se joindre au reste du groupe alors que Delvan continua de discutait avec son père.

« Aeryn a appris quelques tables de multiplication aujourd’hui. Elle a vraiment une bonne mémoire, d’ailleurs ! Ceci dit, je ne sais pas trop quel genre de choses les enfants apprennent dans votre monde… Du coup si vous avez des attentes particulières, n’hésitez pas à m’en faire part. Je suis sûr que ça bénéficiera à tout le monde ! » Ryden n'était pas étonné d'entendre dire que sa fille avait une bonne mémoire. Elle était très vive pour son âge, très intelligente, parfois même plus que les adultes. Pour ce qui était de l'apprentissage dans son monde, Ryden se souvenait que beaucoup de matières pourraient intéresser Aeryn ici, mais que certaines seraient différentes de celles que lui avait connu. « Les tables de multiplications, c'est très bien, c'est ce que nous apprenons aussi. Ils apprennent aussi l'histoire, l'anglais, la science... » Mais pas la magie, ni les envoûtements et autres joyeusetés de ce genre. « Hm, je pense que je vais y aller. » Ryden ne savait pas quoi dire, mais on pouvait clairement comprendre qu'il avait besoin de parler et de se confier sur ses craintes. De plus, Aeryn s'amusait enfin avec les enfants et les guides et ne semblait pas vouloir partir de sitôt.
Revenir en haut Aller en bas

Delvan Sigorelavatar

Membre du forum
Natif de Kyngdon



Ϟ Inscription : 14/02/2017
Ϟ Messages : 113
Ϟ Points : 219
Ϟ Avatar : Willy Cartier
Ϟ Crédits : Paigie
Ϟ Autre(s) compte(s) : Adhara, Gabriel & Cosima
Ϟ Âge du perso : 24 ans
Ϟ Pouvoir : Tornades
Ϟ Guide : Elisha, un messager sagittaire
Ϟ Statut Social : Libre comme l'air /pan
Ϟ Métier(s)/autres : Garde-enfants et instituteur
Ϟ Lieu de résidence : Kyngdon



MessageSujet: Re: Mountain At My Gates ▬ Delvan    Dim 16 Juil - 18:50


« Merci. » Le sourire de l’instituteur s’élargit, encouragé qu’il était par ce remerciement à retardement. Il ne se faisait pas non plus d’illusion, Ryden ne se montrerait certainement pas du jour au lendemain aux entraînements, mais si jamais il finissait par y participer, ce serait une petite victoire personnelle. En attendant, c’était de la fille dont il devait s’occuper, pas du père. Aeryn s’approchait effectivement d’eux, doucement, des fleurs dans les mains, plutôt que de se mêler à la course effrénée qui occupait le reste des enfants. Le brun s’accroupit pour récupérer les deux petites fleurs. « Merci, Aeryn, elles sont très jolies. » Il conseilla ensuite à l’adulte de s’écarter un peu, surveillant du coin de l’oeil l’arrivée effrénée des autres enfants, tout en poursuivant la discussion. Il s’occupa les mains en nouant rapidement ses cheveux en une natte et coinça les deux fleurs dedans, de façon à ne pas les perdre ou les abîmer.

A vrai dire, il ne savait pas trop de quoi parler. Alors, revenir sur ce qu’ils avaient fait dans la journée et les progrès de la petite fille, c’était encore ce qu’il y avait de plus facile pour lui. C’était naturel, parler des enfants, un sujet sur lequel il pourrait s’attarder longtemps, au plus grand désespoir de certains de ses amis. Il n’y pouvait rien Delvan, sa vie tournait un peu autour d’eux. « Les tables de multiplications, c'est très bien, c'est ce que nous apprenons aussi. Ils apprennent aussi l'histoire, l'anglais, la science... » C’était la plus grande phrase que Ryden avait prononcé depuis qu’il était arrivé et Delvan estima donc avoir bien choisi son sujet, à son plus grand bonheur. D’autant plus qu’il pouvait ainsi s’imaginer un petit peu la vie de l’autre côté. « J’ai peur que les apprentissages soient plus pratiques, ici. On propose des cours sur la magie, bien sûr, mais aussi des bases de jardinage, botanique, bricolage, couture, ce genre de choses. » Mais les choses étaient apparemment trop belles pour durer ainsi. « Hm, je pense que je vais y aller. »

Delvan, il n’était pas de cet avis. Il ne pouvait pas faire grand chose pour l’en empêcher, bien entendu, mais il pouvait au moins essayer de le faire changer d’avis, surtout qu’Aeryn semblait bien s’amuser avec les autres enfants et Elisha. « C’est dommage, Aeryn a l’air de se faire des amis. » Il fit un peu la moue, jouant distraitement avec le bout de sa natte, tournant et retournant la mèche de cheveux entre ces doigts. « Et puis vous avez surement des questions, non ? Je veux dire... », il hésita un peu, pas sur de pouvoir se permettre ce genre d’observation, avant de continuer sur sa lancée, « ça doit être déstabilisant de se retrouver avec un enfant qui a ce genre de capacité quand on est un père célibataire. Surtout si la magie n’est pas courante dans votre monde. » Il espérait juste que sa grande bouche ne lui attirerait pas des ennuis.

_________________

There's a whole lot of heart in me, I feel it under my skin
© CODE BY FRANKENHOOK


Mes awards, merci à vous bande de fous ♡ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t1015-delvan-he-believes-we-re http://leatherland.forumactif.org/t1023-carnet-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1025-journal-de-bord-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1024-inventaire-de-delvan-sigorel

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Mountain At My Gates ▬ Delvan    Sam 29 Juil - 13:54


Ryden se comportait plus comme un enfant que la plupart des gamins qui l'entourait. Avoir peur de se faire voler son doudou contre la peur de voir sa fille préférer un autre, c'était un peu semblable, au final, surtout quand il n'y avait aucune raison que Aeryn oublie son papa. Ryden observa sa fille qui s'éloignait pour aller jouer avec les autres alors que Delvan s'écarta pour discuter plus au calme. Discuter, encore. Ryden voulait juste récupérer Aeryn et s'en aller, mais ce ne serait pas juste pour la petite qui s'amusait avec ses camarades. Non, la seule solution, c'était que Ryden se calme un peu et accepte de faire confiance en ce grand instituteur aux cheveux longs.

Pour le moment, Ryden se contenta de répondre à l'une de ses questions, frôlant la remise de prix de la plus longue phrase qu'il n'avait jamais sorti au professeur depuis qu'ils s'étaient rencontrés. Il y avait un début à tout, n'est-ce pas ? « J’ai peur que les apprentissages soient plus pratiques, ici. On propose des cours sur la magie, bien sûr, mais aussi des bases de jardinage, botanique, bricolage, couture, ce genre de choses. » Bien évidemment, rien que Ryden ne pourrait comprendre pour aider sa fille à faire ses devoirs. L'humain soupira en grattant sa barbe de trois jours du bout des doigts, observant les enfants qui jouaient autour d'eux, d'un air un peu distrait. Il se contenta donc de lâcher quelques "hm" avant d'annoncer son départ prématuré, comme s'il se fichait royalement de ce que le professeur avait à dire. Pourtant, c'était très intéressant. Ryden aurait pu étendre le débat sur les cours, se montrer curieux sur ce que sa fille allait voir, apprendre...

«C’est dommage, Aeryn a l’air de se faire des amis. » Comment culpabiliser un homme en une leçon. Ryden se sentit extrêmement mal à l'aise de passer pour un abruti qui ne voulait pas que sa fille s'amuse. Il lança alors un regard à Delvan qui aurait pu le tuer sur place, mais l'instituteur continua d'enfoncer le couteau dans la plaie. « Et puis vous avez surement des questions, non ? Je veux dire... » La phrase en suspend ne laissait rien présager de bon à Ryden qui fronça les sourcils, attendant la suite avec impatience. «... ça doit être déstabilisant de se retrouver avec un enfant qui a ce genre de capacité quand on est un père célibataire. Surtout si la magie n’est pas courante dans votre monde.» Alors là, c'était le pompon. Ryden croisa les bras en fixant Delvan, pas sûr de comprendre le véritable sens de sa phrase. « Vous n'insinuez pas que je suis en incapacité de m'occuper de ma fille ? Parce que, oui, je suis un père célibataire, un être humain qui plus est. Oui c'est difficile, mais je pense que je peux apprendre à m'y habituer et à lui venir en aide si besoin. » Au moins, même si les intentions de Delvan n'étaient pas celles auxquelles Ryden pensait, l'instituteur pourrait mettre le doigt sur ce qui dérangeait vraiment le grand blond. Ryden avait besoin d'être rassuré, d'entendre qu'il était un bon père et surtout, qu'il était irremplaçable. Une visite chez le psychologue du village pourrait lui faire le plus grand bien.
Revenir en haut Aller en bas

Delvan Sigorelavatar

Membre du forum
Natif de Kyngdon



Ϟ Inscription : 14/02/2017
Ϟ Messages : 113
Ϟ Points : 219
Ϟ Avatar : Willy Cartier
Ϟ Crédits : Paigie
Ϟ Autre(s) compte(s) : Adhara, Gabriel & Cosima
Ϟ Âge du perso : 24 ans
Ϟ Pouvoir : Tornades
Ϟ Guide : Elisha, un messager sagittaire
Ϟ Statut Social : Libre comme l'air /pan
Ϟ Métier(s)/autres : Garde-enfants et instituteur
Ϟ Lieu de résidence : Kyngdon



MessageSujet: Re: Mountain At My Gates ▬ Delvan    Lun 31 Juil - 15:17


Delvan, il n’avait pas l’habitude de ne pas connaître les parents des enfants dont il prenait soin. C’était un petit village après tout, et les gens étaient toujours heureux de discuter de leurs gosses, de ce qu’ils apprenaient, de leurs progrès et leurs bêtises. Ce genre de discussion menait souvent à d’autres sujets et, petit à petit, Delvan avait une idée plus claire de qui il avait affaire, des problèmes et des petites joies des autres : il savait quoi dire, comment encourager et plaisanter avec les autres. Il n’y avait pas cette complicité entre lui et Ryden. Pire, même, il y avait cette hostilité sous-jacente qu’il ne savait pas reconnaître et encore moins s’expliquer. L’instituteur ne s’offensait pas de cette drôle de tension dans l’air, et c’est peut-être ça, ainsi que son manque de contact avec les gens venus de cet autre monde, qui le conduisit à la gaffe. Quoiqu’il en fut, le résultat restait : il avait vexé Ryden. « Vous n'insinuez pas que je suis en incapacité de m'occuper de ma fille ? Parce que, oui, je suis un père célibataire, un être humain qui plus est. Oui c'est difficile, mais je pense que je peux apprendre à m'y habituer et à lui venir en aide si besoin. »

Delvan cligna des yeux, plusieurs fois, un peu étourdi par ce revirement de situation qui lui échappait. Il mit quelques secondes à assimiler ce que l’homme lui disait avant de grimacer, choqué que ses paroles aient pu ainsi être interprétées. Il était surement maladroit, mais il n’avait jamais eu l’intention d’insinuer toutes ces choses là. « Non, il y a eu un malentendu je vous assure ! Je ne me permettrai jamais... » Il parlait vite, il utilisait les mauvais mots, alors il s’interrompit le temps de prendre une inspiration et de repartir sur de bonnes bases, plus calme. « Je ne crois pas qu’être un parent célibataire soit une mauvaise chose, pas plus que de ne pas avoir de pouvoirs. Notre monde a beau avoir été fondé par des sorciers, tout le monde ne manipule pas la magie, ici aussi. » Ça n’empêchait personne de bien vivre, de ce qu’il en savait. Quant au fait d’élever un enfant seul, il n’avait lui-même jamais connu son père et considérait que sa mère avait fait du bon boulot seule, alors il n’avait vraiment rien à redire. « A vrai dire, je trouve même que vous êtes un père formidable. Vous avez laissé votre vie derrière vous et vous vous êtes lancé dans l’inconnu tout ça pour faire en sorte que votre fille puisse grandir plus librement, non ? C’est impressionnant, peu de gens sont près à sacrifier autant. » Ce qui ne faisait pas de ces gens en question de mauvais parents, mais c’était incroyable de constater la dévotion dont cet homme faisait preuve, surtout pour Delvan qui n’imaginait pas sa vie en dehors de son petit village.

Finalement, il laissa échapper un soupir. « Ecoutez, je n’ai pas d’enfants, je n’ai de leçon à donner à personne. Mon rôle c’est juste de les occuper la journée et de leur apprendre deux ou trois trucs pour que vous puissiez travailler l’esprit tranquille, ou vous reposer. » Et ça, c’était facile, vraiment. En revanche être tout le temps responsable d’un de ses garnements, passer sa vie à s’inquiéter de faire les bons choix, de l’élever correctement et de lui apporter suffisamment d’amour et d’attention sans les pourrir, c’était un tout autre challenge. « Ce que je voulais dire », parce qu’il fallait bien y arriver, « c’est que je peux vous aider un peu si vous avez des questions sur le village, la magie, ou tout simplement ce qu’Aeryn apprend en ce moment. Je n’ose pas imaginer à quel point je serais perdu dans votre monde, avec tous ces objets et ces technologies dont les enfants parlent, alors je peux au moins essayer de vous rendre la vie plus facile ici. »

_________________

There's a whole lot of heart in me, I feel it under my skin
© CODE BY FRANKENHOOK


Mes awards, merci à vous bande de fous ♡ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t1015-delvan-he-believes-we-re http://leatherland.forumactif.org/t1023-carnet-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1025-journal-de-bord-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1024-inventaire-de-delvan-sigorel

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: Mountain At My Gates ▬ Delvan    Sam 26 Aoû - 11:30


S'ils avaient été dans un dessin animé, Ryden aurait certainement eu de la fumée qui lui serait sortie par les oreilles et son visage aurait viré au rouge. Son manque d'expérience en tant que père le rendait un peu trop méfiant de tout et n'importe quoi. Il était irritable et percevait chaque mot de façon négative. Le pauvre Delvan n'avait rien demandé à personne. Il était un instituteur respectable, avec une très bonne méthode d'éducation et apparemment un grand sens de l'écoute, ce qui était une très bonne chose pour Aeryn. Elle avait besoin de s'entourer de personnes de confiance, autant pour elle que pour rassurer son père, qui était encore bien perdu dans ce nouveau monde et cette nouvelle vie. Mais il était trop tard. Ryden s'était défendu, sans raison, sur une phrase qui avait mal été interprétée.

« Non, il y a eu un malentendu je vous assure ! Je ne me permettrai jamais... » Delvan marqua une pause et Ryden haussa les sourcils, interrogateur. Si ce n'était pas un malentendu, pourquoi ce genre de phrase ? « Je ne crois pas qu’être un parent célibataire soit une mauvaise chose, pas plus que de ne pas avoir de pouvoirs. Notre monde a beau avoir été fondé par des sorciers, tout le monde ne manipule pas la magie, ici aussi. » Ryden se calma un peu. Sa mâchoire, serrée, commençait peu à peu à se détendre. « A vrai dire, je trouve même que vous êtes un père formidable. Vous avez laissé votre vie derrière vous et vous vous êtes lancé dans l’inconnu tout ça pour faire en sorte que votre fille puisse grandir plus librement, non ? C’est impressionnant, peu de gens sont près à sacrifier autant. » Après ces paroles, l'humain hésita à prendre une nouvelle fois ces paroles pour ce qu'elles n'étaient pas. Est-ce qu'il était sincère ou essayait-il de l'endormir ? Ryden devait apprendre à croire aux gens. Mais surtout, à croire en lui. Son manque de confiance envers lui-même n'aidait en rien dans cette situation. Alors, il accepta le fait que ces paroles étaient de véritables compliments. Et il en fut même assez étonné. Delvan aurait pu l'envoyer paître après ses accusations.

«Ecoutez, je n’ai pas d’enfants, je n’ai de leçon à donner à personne. Mon rôle c’est juste de les occuper la journée et de leur apprendre deux ou trois trucs pour que vous puissiez travailler l’esprit tranquille, ou vous reposer. Ce que je voulais dire, c’est que je peux vous aider un peu si vous avez des questions sur le village, la magie, ou tout simplement ce qu’Aeryn apprend en ce moment. Je n’ose pas imaginer à quel point je serais perdu dans votre monde, avec tous ces objets et ces technologies dont les enfants parlent, alors je peux au moins essayer de vous rendre la vie plus facile ici.» Après toutes ces explications de la part de l'instituteur, Ryden se sentit assez mal. Il n'était pas stupide, malgré les apparences avec son comportement actuel. Il savait reconnaître lorsque quelqu'un était réellement sincère, à un moment donné, même s'il s'était posé la question quelques minutes plus tôt. Il avait été flic, ce n'était pas pour rien. Dans un soupir, Ryden décida de s'excuser. « Je suis désolé. » Il avait besoin de s’asseoir. Il trouva un tas de grosses pierres capables de le supporter et se posa dessus en passant ses mains sur son visage, visiblement las de tout ce qui pesait sur ses épaules.

« J'ai l'impression que quoi que je fasse, Aeryn me trouvera toujours différent et me considérera comme un étranger. Je ne la connais que depuis quelques mois... et elle semble beaucoup plus proche de vous que de moi. Elle voit des gens comme elle et j'ai peur qu'elle se tournera plus facilement vers eux que vers un humain, vous voyez ? » Il soupira une nouvelle fois, agacé par son propre comportement et ses doutes. « Je trouve que ce que vous faites est très bien, en réalité. Mais... j'avoue être... jaloux. » Il l'avait avoué, c'était déjà ça de fait, même s'il l'avait fait en étant plus honteux qu'autre chose. « Vous pouvez vraiment m'aider... ? »
Revenir en haut Aller en bas

Delvan Sigorelavatar

Membre du forum
Natif de Kyngdon



Ϟ Inscription : 14/02/2017
Ϟ Messages : 113
Ϟ Points : 219
Ϟ Avatar : Willy Cartier
Ϟ Crédits : Paigie
Ϟ Autre(s) compte(s) : Adhara, Gabriel & Cosima
Ϟ Âge du perso : 24 ans
Ϟ Pouvoir : Tornades
Ϟ Guide : Elisha, un messager sagittaire
Ϟ Statut Social : Libre comme l'air /pan
Ϟ Métier(s)/autres : Garde-enfants et instituteur
Ϟ Lieu de résidence : Kyngdon



MessageSujet: Re: Mountain At My Gates ▬ Delvan    Lun 4 Sep - 13:59


Apparemment, Delvan avait réussi à faire comprendre son point de vue à l’autre adulte. Ce n’était pas un petit miracle, compte tenu de la spontanéité de son speech : il avait parfois l’impression de ne pas être bon avec les mots, comme s’ils s’écoulaient de sa bouche sans qu’ils puissent vraiment les contrôler. Delvan, quand il stressait, il déversait ses pensées mais elles se retrouvaient toujours transformées en phrases caduques, trahies par un vocabulaire qui n’arrivait jamais vraiment à leur rendre justice. Il était plein de bons sentiments qu’il ne savait comment exprimer. Ça expliquait sûrement pourquoi il agaçait autant. Pourtant, cette fois, il était heureux de constater que ses paroles avaient été efficaces. « Je suis désolé. » Il regarda Ryden s’asseoir sur un tas de roche, soudain las et loin de sa colère initiale, mais ne dit rien, conscient que son aîné avait d’autres choses à vocaliser.

« J'ai l'impression que quoi que je fasse, Aeryn me trouvera toujours différent et me considérera comme un étranger. Je ne la connais que depuis quelques mois... et elle semble beaucoup plus proche de vous que de moi. Elle voit des gens comme elle et j'ai peur qu'elle se tournera plus facilement vers eux que vers un humain, vous voyez ? » Il ne voyait pas en fait. Aeryn avait parfois parlé de son papa, comme tous les enfants de son âge le font de temps en temps, mais rien n’avait jamais indiqué qu’elle le connaissait depuis si peu de temps. Ce n’était du coup pas étonnant que le pauvre homme doute de la solidité de leur relation. Doute que le passage dans ce monde étrange, avec des gens aux pouvoirs tout aussi étranges et des événements pas vraiment rassurants, n’avait sûrement pas arrangé, au contraire. « Je trouve que ce que vous faites est très bien, en réalité. Mais... j'avoue être... jaloux. » Ça, ça eut le mérite d’arracher un petit rire surpris à Delvan. Ce n’était pas souvent que quelqu’un le jalousait lui, l’éternel gamin, le maladroit irrattrapable.

« Vous pouvez vraiment m'aider... ? » Il avait de nouveau son sourire insouciant aux lèvres, content d’avoir réussi à désamorcer la tension entre lui et Ryden. « Je peux essayer ! » Et comme il savait que ce n’était pas une réponse très rassurante pour l’homme à ses côtés, il se dépêcha d’étayer. « Je ne sais pas grand chose de votre monde, donc j’ai du mal à comprendre la façon dont vous voyez la magie... » Pour ces nouveaux venus, ça avait vraiment l’air d’être extraordinaire, une porte tout droit ouverte vers un quelconque univers de fiction. « Pour nous, c’est quelque chose de naturel. Comme nos ancêtres ont fondé les villages pour échapper à la persécution et que la majorité des gens ont un don, j’imagine que c’est assez central dans notre culture. Ceci dit, ce n’est pas si différent du reste : il y a des gens doués pour les maths, d’autre pour le sport, et certains pour la magie. » Et chacun choisissait de s’investir dans un domaine de prédilection. Si les enfants du Kyngdon étaient encouragés à explorer leurs pouvoirs, c’était avant tout pour se défendre au mieux de leur capacité, pas parce que leur niveau de dextérité en la matière leur assurait un quelconque prestige. « Et il y a beaucoup de parents qui ne partagent pas les mêmes dons que leurs enfants. Ça ne les empêche pas d’avoir une très bonne relation avec eux. Alors à votre place je ne m’inquiéterai pas autant. Vous vous êtes assurés qu’Aeryn pourrait être entourée de personnes capables de l’aider avec sa magie, mais vous aussi vous pouvez apprendre à l’épauler dans ce domaine. Et vous avez pleins d’autres choses à lui apprendre et à partager avec elle de votre côté, j’en suis sûr. »

Et Delvan, même s’il pouvait être sérieux et responsable quand il parlait de ses enfants, il était lui-même un gosse, comme l’étincelle de curiosité qui brillait dans ses yeux pouvait en témoigner. « Elle a dit que vous aviez une… moto ? » Il n’était même pas vraiment sûr du mot, mais il était excité à l’idée de l’engin. « Enfin, un moyen de locomotion encore plus rapide qu’un cheval ? Ça fonctionne aussi dans notre monde ? » Il avait aussi appris que beaucoup des merveilles technologiques des nouveaux venus étaient totalement inutiles ici et ça le désolait de ne pas pouvoir admirer leur fonctionnement.

_________________

There's a whole lot of heart in me, I feel it under my skin
© CODE BY FRANKENHOOK


Mes awards, merci à vous bande de fous ♡ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t1015-delvan-he-believes-we-re http://leatherland.forumactif.org/t1023-carnet-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1025-journal-de-bord-de-delvan-sigorel http://leatherland.forumactif.org/t1024-inventaire-de-delvan-sigorel

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Mountain At My Gates ▬ Delvan    


Revenir en haut Aller en bas
 

Mountain At My Gates ▬ Delvan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Leatherland :: Hors Jeu :: ARCHIVES DU FORUM :: SUJETS RP-