AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Scénarios


News du forum

► Venez découvrir la news n°18 en cliquant ici.
► Pour voir la liste des sujets communs en cours, cliquez ici.

À savoir

► N'oubliez pas que vous pouvez utiliser vos points membres dans la boutique de jeu.



 

Partagez | 
 

 [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

The Game Masteravatar




Ϟ Inscription : 12/04/2015
Ϟ Messages : 1072
Ϟ Points : 44



MessageSujet: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Mar 30 Mai 2017 - 11:45




Événement n°04


« Qui a tué Mr. Eayres ? »


28 septembre 2017 ▬ Le corps d'un natif du Rowcastle a été retrouvé ce matin, aux alentours de neuf heures, sans vie. D'après les premières estimations du shérif, la victime aurait été tué la veille, dans la nuit. Qui a bien pu commettre ce meurtre ? Pour quel motif ? De nombreux indices se trouvent sur les lieux et vous allez devoir mener l'enquête pour éclaircir toute cette histoire. Le coupable est forcément caché quelque part, sous vos yeux, et il faudra être très minutieux pour mettre la main dessus.
Pour vous aider, le shérif a déjà rassemblé plusieurs potentiels suspects. Tous ont une histoire à raconter et beaucoup d'entre eux cachent un secret. Vous allez également devoir réunir toutes les preuves du meurtre, trouver des indices, lancer des théories, jusqu'à ce qu'un coupable soit désigné. Mais attention ! Il faudra être certain de désigner le bon suspect, car une erreur pourrait vous empêcher de coincer le véritable meurtrier. Prenez votre carnet de notes, vos outils d'enquêteur et bonne chance !





Introduction


Près des grands champs du Rowcastle, à 9h25 ▬ Une foule de villageois, issus de plusieurs villages, s'agglutine autour du lieu où s'est produit le meurtre, curieux de savoir ce qui s'est passé. Le shérif et ses agents empêchent quiconque d'approcher de trop près, car ils doivent encore analyser le corps et les indices qui se trouvent autour de lui. De votre position, vous pouvez remarquer que la victime, Lewis Eayres, est étendu, dos contre le sol, les bras écartés et les jambes pliées sur le côté. Vous apercevez également ce qui semble être une arme blanche et d'un nouvel angle, vous pouvez voir qu'il s'agit d'un poignard. Autour de vous, les murmures suggèrent de nombreuses théories. Vous avez peut-être déjà les vôtres ? Si vous êtes prêt à mener l'enquête, sachez que de nombreux témoins, possiblement suspects, ont d'ores et déjà été ajoutés à une liste que le shérif conserve sur lui. Cette liste, vous pouvez l'entrevoir alors que Declan se penche vers la foule pour poser des questions :

Mrs Noreen Eayres, femme de la victime.
Mr Horace Arnaldy, témoin.
Mr Dubhán Cornall, témoin.
Mr Caleb Hasell, témoin.
Mrs Paula Rowley, témoin.
Mrs Easter Uridge, témoin.
Mr Joseph Uridge, témoin.
Mrs Betsy Veschambes, témoin.

Après avoir soigneusement noté la liste des suspects, votre choix se porte sur l'un d'eux. Il s'agit de Noreen Eayres. Si vous êtes prêts, vous pouvez poster votre réponse rp à la suite de ce message, où votre personnage est impliqué dans la découverte du corps. Après quelques réponses, le maître du jeu interviendra pour vous présenter un autre suspect. Dans vos réponses, vous pouvez donner votre avis sur ce que votre personnage entend, sur ses théories et ses questionnements, mais aucun échange ne pourra se faire entre les PNJ et votre personnage pour permettre au jeu d'avancer.

Pour jouer, vous avez le choix d'évoluer seul ou à plusieurs dans le sujet commun. Si vous décidez de faire une équipe de deux ou plus, sachez que vous aurez 10 jours pour faire votre réponse. Dans le cas contraire, le jeu continuera d'avancer, mais vous serez susceptible de ne pas recevoir les indices envoyés par le maître du jeu, car ceux-ci sont débloqués grâce à votre évolution dans le sujet. Bon jeu à tous !


Premier suspect : Easter Uridge


aster Uridge fixe le corps sans vie de celui qui semblait être l'une de ses connaissances, d'après les murmures des personnes autour de vous. Son expression est figée. Elle répond aux questions du shérif sans trop ciller, sans quitter la victime des yeux. Lorsque son interrogatoire est terminé, Easter s'éloigne avec son guide, un chat blanc qui ne l'a pas quitté depuis son arrivée ici. Vous avez peut-être décidé d'interroger une personne à son sujet, ou alors celle-ci est venue vers vous pour vous faire part de quelques informations sans que vous n'ayez rien demandé. « J'ai vu cette femme se disputer avec la victime hier soir. Je ne sais pas vraiment ce qu'ils se disaient, mais Lewis était furieux. J'ai vu qu'il lui rendait quelque chose avant de s'éloigner et Easter a vite glissé ce quelque chose dans sa poche. » L'homme s'éloigne et vous pouvez voir que Easter s'est éloignée à plusieurs mètres de la victime pour ne plus avoir à croiser sa silhouette. Vous décidez donc d'aller l'interroger.

« Je ne pensais pas que quelqu'un aurait pu commettre un acte aussi horrible. Je suis sûre que ce n'est pas un meurtre causé par le loup-garou. Mais j'ignore qui aurait pu faire ça. » Vous pouvez lui demander ce qu'elle faisait au moment du meurtre. Elle se met à réfléchir puis vous répond. « J'étais dans le village, il me semble. Je discutais avec Noreen, la femme de Lewis, que j'ai rencontré sur le chemin. Ensuite, je suis rentrée chez moi. Mon époux est rentré quelques heures après et peut en témoigner. » Easter garde toujours un visage impassible ou froid. Elle semble avoir la tête pleine de pensées et regarde souvent le paysage autour d'elle ou le sol sous ses pieds. Vous pouvez désormais aller interroger un autre témoin pour obtenir de nouvelles informations. N'oubliez pas de tout noter dans votre carnet d'enquête personnel.







Dernière édition par The Game Master le Jeu 12 Juil 2018 - 10:51, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Jeu 1 Juin 2017 - 13:23


Adhara, elle n’était pas exactement au sommet de sa forme. Heureusement le bras passé autour de ses épaules l’aidait à s’ancrer dans le moment, à voir autre chose que ce corps froid, grotesquement étendu à la vue de tous les badauds du coin. Elle avait toujours été quelqu’un de très tactile. « Que veux-tu faire ? » Rentrer chez moi et en discuter avec les membres de ma famille ? Me blottir dans les bras de ma mère pendant que mon père me prépare des pancakes et que mes frères redoublent de ridicule pour me remonter le moral ? Non. Elle n’était plus une gamine et si elle voulait qu’ils arrêtent tous de la traiter comme telle, elle devait faire face à ce genre de choses sans revenir en courant vers eux, la queue entre les jambes. « Y a une personne dont le nom d'une femme rime avec Umbridge, ça ne peut qu'être une mauvaise chose. » Heureusement, Casey ne la traitait pas comme une enfant. Et étant donné qu’elles étaient deux à partager une curiosité débordante, la suite des choses était logique, presque naturelle. « Tu parles des Uridge ? » Elle aussi avait remarqué le nom, même si pour des raisons totalement différentes. « J’ai pas envie de croire que notre prof de sport soit mêlé à tout ça. » Evidemment, une adolescente comme Adhara avait trouvé un sens de normalité dans les courts de sport et elle ne voulait pas que ce petit oasis de paix se retrouve piétiné. Il y avait donc une solution évidente. « Qu’une seule façon d’en avoir le cœur net, hein ? »

Et ce fut ainsi que l’enquête débuta. La plupart des personnes ayant déjà vu le corps s’écartaient de la scène, mais s’attardait pour discuter en petit groupe ou juste pour voir ce qui allait maintenant se passer. Ady prit une longue inspiration avant de passer de groupe en groupe, demandant si quelqu’un avait vu Mrs Uridge, prétendant simplement avoir à lui parler. Heureusement, il ne lui fallut que quelques minutes pour trouver les renseignements qu’elle cherchait, et même un peu plus. Toute cette histoire de dispute ne sentait vraiment pas bon. « On tient peut être quelque chose », avoua-t-elle à contre cœur à son amie. Et comme leur suspecte n’était pas loin du tout, elles décidèrent donc d’entendre ce qu’elle avait à dire. Si la femme était agacée de subir leurs questions juste après avoir fini de répondre à celles du shérif, elle n’en montra rien. L’expression distante, inchangeante, elle ne semblait pas secouée par le drame qui s’était déroulé ici-même et se garda bien de mentionner qu’elle avait vu la victime le soir de sa mort. La question était la suivante : avait-elle été la dernière à le voir vivant ? Les disputes faisaient partie du quotidien, encore plus dans ses villages fermés sur eux-mêmes où tout le monde connaissait tout le monde. Est-ce que celle-ci avait mal tourné ? « Merci de votre patience. » C’est que la Finley savait se montrer polie et même faire preuve d’une certaine tendresse, comme le montrait son sourire compatissant. Tant que Mrs Uridge n’était pas condamnée pour meurtre, elle allait la traiter avec un minimum de respect. Même si elle leur mentait et que ses omissions étaient on ne peut plus suspectes. S’écartant de leur premier témoin, elle haussa un sourcil en direction de Casey. « Qu’est-ce qu’on fait ? On interroge la femme de la victime ou son mari à elle ? » Peu importait tout le bien qu’elle pensait de Mr Uridge, lui parler serait nécessaire à un moment où à un autre.
Revenir en haut Aller en bas

Casey S. Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1754
Ϟ Points : 3493
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira ▬ Kanoa
Ϟ Âge du perso : 22 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Sam 3 Juin 2017 - 14:06


C'était triste, quelque part, d'être arrivée au point où un acte aussi atroce n'était même pas surprenant. Ce qui l'était d'autant plus, était de se rappeler des promesses d'un lieu sûr et paisible de la part des messagers envoyés par le conseil pour les convaincre de venir s'installer ici, dans un monde nouveau et vendu comme utopique. Il aurait été sans doute plus agréable de savoir directement dans quoi ils mettaient les pieds, plutôt que les mensonges qu'on leur avait servis sur un plateau en argent. Ils auraient au moins fait leur choix en toute connaissance de cause, et ne repensaient pas à toutes ces promesses avec une certaine amertume et déception. D'un autre côté, la constatation que ce monde parallèle n'était pas si différent du leur était rassurant, de façon totalement tordue, certes, mais ça l'était.

Il ne fallait pas céder à la panique et à la peur, sinon quoi cela deviendrait très vite invivable et c'était souvent la porte ouverte à un grand n'importe quoi – souvent violent – et ils n'avaient pas besoin de ça maintenant. Ça n'empêcherait pas Casey d'aller se faufiler dans le lit de son grand frère, comme elle en avait l'habitude en étant encore qu'une enfant. Mais elle resterait toujours la petite sœur de Chad, même en prenant de l'âge, et si c'était en sa présence qu'elle se sentait plus rassurée, eh bien elle n'avait aucune honte à ne pas hésiter – ce sera peut-être un peu plus difficile lorsqu'il aura quelqu'un dans sa vie, mais ils n'en étaient pas encore là, pour l'instant. Voilà un sujet dont ils devraient un jour discuter.

Pour en revenir à la situation actuelle et au cadavre étendu sur le sol, Casey ne pouvait pas se permettre de défaillir. Surtout pas en la présence de tant d'inconnus, mais aussi à cause d'Adhara, sa cadette et qui avalait cette histoire avec un certain cynisme – elle ne pouvait pas lui en vouloir – mais dont la pâleur révélait à quel point elle était touchée (elle ne devait être guère mieux, mais elle avait le triste avantage d'être très pâle de nature, alors distinguée un cachet d'aspirine d'un autre n'était pas aisé). La rouquine soutenait du mieux qu'elle le pouvait la plus jeune et une chance qu'elles n'aient rien contre les contacts physiques, parce que, dans l'immédiat, elle doutait d'être capable de parler de la situation sans que ça ne sonne un peu faux.

Casey avait proposé les Uridge, plus par hasard que par réel intérêt, le fait que le nom ait une si forte connotation si forte qu'elle ne pouvait pas l'ignorer. Ce n'était qu'un bon prétexte, mais au moins la décision avait été prise. Au grand détriment de la plus sportive d'entre elles – et la plus jeune. Elle offrit un pauvre sourire à son amie, lorsque cette dernière mentionna leur professeur, ainsi qu'un haussement d'épaules. Que pouvait-elle ajouter de toute façon ? Toutes les personnes sur la liste étaient des suspects et peut-être même d'autres, encore inconnu au bataillon.

Les deux jeunes filles se rendirent compte auprès de Easter Uridge, qui s'était éloignée de la scène du crime accompagné d'un chat blanc – son guide sûrement. C'est Adhara qui trouva une piste quand une personne lui avoua avoir vu Mrs Uridge se disputer avec la victime la veille au soir, ce dernier, en colère visiblement il lui avait également donné quelque chose. «On tient peut-être quelque chose. » Fit la plus jeune le cœur n'y étant pas. Le duo ne mit pas longtemps avant de trouver la femme qu'elles souhaitaient interroger et cette dernière ne donnait pas l'impression d'être plus que toucher par le meurtre d'une de ses connaissances. Elle ne mentionna même pas leur rencontre, et encore moins l'objet qui lui avait filé. Aveux cachés ? Simple oubli suite au choc de la perte d'un ami ? Oublie délibéré peut-être ? Tant de possibilité mais trop peu de temps pour approfondir le sujet. Son manque d'émotion pouvait peut-être s'expliquer par un très grand contrôle de soi et elle attendait éventuellement d'être entre les murs sécurisés de sa demeure. Casey suivit le mouvement d'Adhara « Et merci de votre temps. » Le tout accompagné d'un sourire désolé et sûrement crispé, mais les circonstances étant ce qu'elles étaient, on n'allait pas lui jeter la pierre non plus.

Elles s'éloignèrent donc Mrs Uridge, et la plus jeune prit la parole «Qu’est-ce qu’on fait ? On interroge la femme de la victime ou son mari à elle ? » Casey adressa un sourire désolé à son amie « Autant en finir avec le couple et on file questionner cette Noreen après. » Au moins, elles seraient fixées de cette façon, sur le sort de leur professeur, et elles partirent donc à la recherche de Mr Uridge.

_________________


In my heart there's always a song !
© CODE BY LÚTHIÈN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

The Game Masteravatar




Ϟ Inscription : 12/04/2015
Ϟ Messages : 1072
Ϟ Points : 44



MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Mer 7 Juin 2017 - 10:05


Vous cherchez Joseph Uridge, qui était présent au moment où le corps a été découvert et qui a été interrogé par le shérif alors que vous étiez en train de questionner votre précédant suspect. Vous passez entre plusieurs personnes, entre plusieurs témoins, et vos regards se croisent parfois. Chacun d'eux cache un secret, mais un seul est coupable du meurtre. Et une personne manque désormais à l'appel. Vous ne pourrez pas obtenir toutes les informations dont vous avez besoin si l'un de vos suspects a quitté la scène de crime. Vous demandez donc à plusieurs personnes si elles n'ont pas vu Joseph Uridge s'éloigner, et si oui, à quel endroit. Un petit garçon pointe alors son doigt vers un chemin, en disant que celui que vous recherchez est parti par là. Vous suivez donc les indications de l'enfant, ce qui vous mène à retourner au cœur du village.

Joseph est en train de marcher et passe près des commerces en regardant de chaque côtés. Vous avez l'impression qu'il écoute les murmures des conversations au sujet du meurtre, ou alors, peut-être cherche-t-il quelqu'un ? Vous ne tardez pas à l'interpeller et vous parvenez à attirer son attention après quelques secondes, comme s'il ne vous avait pas entendu la première fois. Curieux(ses), vous lui demandez si tout va bien, pour tenter d'en savoir plus sur sa réaction et surtout pour comprendre pourquoi il a quitté les lieux. « Mon ami a été tué, à votre avis, vous pensez que tout pourrait bien aller ? » Sa voix est enrouée et il renifle souvent. Peut-être s'empêche-t-il de pleurer. Quoi qu'il en soit, vous lui demandez si vous pouvez lui poser quelques questions. Il hausse les épaules, mais ne dit pas non. Vous lui demandez alors quelques détails sur ce dont il aurait pu être témoin, avant ou après le meurtre, sans oublier de lui demander où il était lorsque ça s'est passé. « J'étais ici, dans le village. Justement, je le cherchais. Mais... il était introuvable... jusqu'à.... » Il ne termine pas sa phrase, mais vous devinez bien qu'il parle de la découverte du corps. « Lewis avait quelques problèmes. Je n'ai jamais su avec qui. Il ne parlait pas beaucoup... mais je sais qu'il disait que tout allait s'arranger. Il commençait à être heureux... » Joseph s'excuse, car il n'a plus le temps de répondre aux questions. Il s'éloigne rapidement et vous décidez de retourner sur les lieux du crime. Mais avant que vous ne partiez, une jeune femme vous interpelle. « Vous enquêtez sur le meurtre, c'est bien ça ? Je ne sais pas si ça peut vous aider, mais j'ai vu monsieur Uridge se rendre là où le corps a été retrouvé, hier. Je ne m'en suis pas préoccupé plus, j'avais des clients à servir, mais je l'ai revu un peu plus tard errer dans le village. » Maintenant, il vous faut interroger un troisième suspect et vous ne tardez pas à retourner au point de départ avec vos nouvelles informations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org

Casey S. Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1754
Ϟ Points : 3493
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira ▬ Kanoa
Ϟ Âge du perso : 22 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Mer 7 Juin 2017 - 13:15


La recherche de l'époux de Mrs Uridge se déroula avec plus de difficulté que prévue, puisque ce dernier avait en fait quitté la scène du crime – un fait dont on ne peut pas vraiment lui en vouloir, si on y réfléchit bien. Leur petit groupe n'avait cessé de demander à différentes personnes où il se trouvait, pendant une quinzaine de minutes, avant que ce soit un petit garçon qui leur montre finalement la direction où Joseph Uridge, professeur de sport à l'académie, s'était déplacé, jusqu'au centre même du village.

L'avantage de vouloir question cet homme était que Casey – tout comme Adhara – savait à quoi il ressemblait, donc ça les aidait grandement, donc quand, la rouquine remarqua la silhouette de leur professeur, qui semblait agitée à regarder de droite à gauche tout en marchant. Alors qu'elles arrivèrent à son niveau « Professeur ? » fronçant les sourcils, elle réitéra et cette fois-ci son attention était enfin sur elles. « Professeur Uridge, est-ce-que vous, hm, allez bien ? » fit-elle doucement, avec une note d'hésitation dans la voix. « Mon ami a été tué, à votre avis, vous pensez que tout pourrait bien aller ? » Casey grimaça, c'est logique, mine de rien, et elle comprenait parfaitement, mais elle ne pouvait pas se permettre de perdre de vue son objectif. Analysant le comportement de l'homme, la rouquine remarqua l'authentique tristesse qui émanait de lui. Il avait l'air de prendre sur lui pour ne pas fondre en larmes – peine immense ou trop grosse culpabilité ? Casey ne pouvait pas laisser passer toutes les possibles hypothèses.

Il était temps de rentrer dans le vif du sujet « Est ce que vous pensez que vous pourriez nous dire ce que vous auriez pu voir ? Ou ce que vous faisiez la veille ? » La rouquine prenait garde d'avoir toujours un ton plus ou moins doux. Uridge leur répondit « J'étais ici, dans le village. Justement, je le cherchais. Mais... il était introuvable... jusqu'à... » Casey hocha la tête, elle comprenait « Lewis avait quelques problèmes. Je n'ai jamais su avec qui. Il ne parlait pas beaucoup... mais je sais qu'il disait que tout allait s'arranger. Il commençait à être heureux... » Puis rapidement, il s'excusa et parti, clamant qu'il n'avait plus le temps de répondre. Pourquoi les suspects n'étaient jamais bavards ? C'est dans ces moments-là qu'elle souhaitait tellement avoir les mêmes capacités que Sherlock Holmes. « Je suppose qu'on peut retourner là-bas ? » Lança-t-elle à Adhara, alors qu'elle repensait en même temps aux paroles du professeur.

Avant même qu'elles ne prennent la route, une femme s'approcha pour leur parler « Vous enquêtez sur le meurtre, c'est bien ça ? Je ne sais pas si ça peut vous aider, mais j'ai vu monsieur Uridge se rendre là où le corps a été retrouvé, hier. Je ne m'en suis pas préoccupé plus, j'avais des clients à servir, mais je l'ai revu un peu plus tard errer dans le village. » Casey remercia la femme de son intervention et se tourna vers Adhara « Ça ne l'enlève pas vraiment des suspects, j'suis désolée. » C'est qu'elle savait que la plus jeune appréciait leur professeur. Fronçant les sourcils, elle ajouta « Je comprends la frustration des enquêteurs ceci dit. Ce manque de précision est irritant. » Elle croisa les bras, l'air boudeur, puis reprit « J'imagine qu'on tente de voir avec la femme de Mr Eayres maintenant, où tu penses à quelqu'un d'autre ? » Il fallait tout de même qu'elles soient d'accord l'une avec l'autre.

Toute cette histoire prenait une tournure bien plus compliquée que ce qu'elle avait d'abord pensé. À chaque fois qu'elles semblaient innocenter un témoin, il fallait que quelqu'un d'autre ramène sa fraise et fasse tout foirer.

_________________


In my heart there's always a song !
© CODE BY LÚTHIÈN

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Mar 13 Juin 2017 - 13:54


L’adolescente n’était pas la compagne la plus bavarde sur le chemin du village. Malgré tous ses efforts pour s’investir dans l’enquête, l’image du corps lui revenait régulièrement et elle ne pouvait empêcher ses pensées de prendre une tournure un brin sordide. Qu’est-ce qu’elle ferait si quelque chose comme ça arrivait à un membre de sa famille ? Ou à Mary-Lou ? Ou bien même à Casey, ou à n’importe lequel des amis qu’elle s’était fait ici ? Entre le désastre qu’était le loup-garou et maintenant ce meurtre, le Leatherland n’avait définitivement plus rien de sûr à ses yeux. Adhara ! Et comme d’habitude depuis qu’elle avait débarqué sur cette terre, c’était la voix d’Allister qui la sortait de ses idées noires. Elle ne mit pas longtemps à repérer la loutre qui s’élançait vers elles, parcourant le chemin qui les séparait en soulevant la poussière. Elle s’accroupit et il n’hésita pas une seule seconde avant de se lancer dans ses bras et de se lover contre sa poitrine. Qu’est-ce qu’il s’est passé ? Tu vas bien ? Tu es toute pâle ! Adhara, tu trembles ? Il s’agitait, pressant son museau un peu partout contre sa peau, comme pour l’inspecter et s’assurer qu’elle n’avait rien. Je vais mieux maintenant. Il s’immobilisa, surpris de cette remarque sentimentaliste. Elle n’aimait pas trop la mièvrerie, sa sorcière. Il se laissa câliner un instant avant de grimper sur ses épaules, pour s’enrouler autour de son cou. Adhara se redressa avec un sourire d’excuse pour Casey et elle se remit en marche, expliquant sa matinée à son guide. Tu veux rentrer à la maison ? C’était doux, comme question, sans jugement ni mauvaise intention. Non. Je veux tirer cette affaire au clair. Il hocha doucement de la tête contre sa joue. Puis, enfin, comme se rappelant qu'ils n'étaient pas seul, il tordit le cou, cherchant l'autre guide du regard. Bonjour, Cain. Pas d'autre commentaire. Une simple salutation de la loutre gentleman, et la compréhension mutuelle qu'ils se devaient de soutenir leurs sorcières.

Interroger leur prof de sport ne fut pas une épreuve facile pour la jeune fille : elle n’aimait pas le voir si agité, si proche des larmes, pas plus qu’elle n’aimait lui demander de se justifier, ni le fait que les éléments qu’il offrait ne leur permettait d’aller nulle part. Est-ce qu’elles devaient comprendre que Mrs. Uridge représentait les fameux problèmes de la victime ? Est-ce que le fait qu’il commençait seulement à être heureux annonçait plutôt des soucis dans son mariage ? Et plus important, si Mr. Uridge était au village en train de chercher son ami, comment avait-il pu ne pas voir sa femme en compagnie de Mrs. Eayres ? Les villages étaient grands, certes, mais quand on cherchait quelqu’un, en faire le tour n’était pas bien compliqué. Plus que tout, Adhara s’en voulait de penser ainsi, de douter des paroles d’un homme qu’elle appréciait et de le soupçonner d’un crime qui avait tout l’air de le chambouler. Elle se contenta donc de laisser Casey mener la discussion et d’offrir ses condoléances avant que le professeur ne s’éloigne à la hâte. « Je suppose qu'on peut retourner là-bas ? » De toute évidence, elles n’avaient en tout cas plus rien à faire en restant ici. Adhara hocha donc la tête. « En espérant que tous les autres témoins sont sur place, oui. » Plus le temps passait et plus elles risquaient d’avoir du mal à mettre la main sur ceux qu’elles voudraient interroger.

Elles allaient donc rebrousser chemin quand elles se firent interpeller. « Vous enquêtez sur le meurtre, c'est bien ça ? Je ne sais pas si ça peut vous aider, mais j'ai vu monsieur Uridge se rendre là où le corps a été retrouvé, hier. Je ne m'en suis pas préoccupé plus, j'avais des clients à servir, mais je l'ai revu un peu plus tard errer dans le village. » Ce qui était clair, c’est que émotionnellement ça n’aidait pas du tout la plus jeune. C’était une chose que son prof ait un comportement un peu suspect, comportement qu’elle pouvait mettre sous le compte du choc, c’en était une autre de le placer sur le lieu du crime. Tout comme Casey, elle remercia tout de même la femme : l’information était plus qu’utile pour leur enquête. « Ça ne l'enlève pas vraiment des suspects, j'suis désolée. Je comprends la frustration des enquêteurs ceci dit. Ce manque de précision est irritant. » Ady eut un petit rire dérisoire. Elles n’avançaient pas vraiment, mais c’était toujours le cas quand on récoltait les premières pièces du puzzle. Elles devaient simplement continuer jusqu’à temps d’en avoir assez pour les imbriquer de façon à révéler l’image qui n’attendait qu’à être révélée. « On vient tout juste de commencer. Je suppose que le métier perdrait en intérêt si les gens s’incriminaient tous seuls rien qu’en parlant. » Allister choisit ce moment pour descendre de ses épaules, sentant surement que le plus dûr était passé pour sa sorcière. Voilà une attitude plus productive. En tout cas, il préférait un peu d’amertume mais une nouvelle détermination à sa tristesse résignée de plus tôt.

« J'imagine qu'on tente de voir avec la femme de Mr Eayres maintenant, où tu penses à quelqu'un d'autre ? » Ce nouvel interrogatoire ne leur avait pas permi d’innocenter Mr. Uridge, mais il n’avait pas non plus produit de nouvelles pistes. Il était donc logique de se tourner vers leur option précédente. « Non, pour l’instant on n’ira pas plus loin avant de lui avoir parlé. J’aimerai qu’elle confirme avoir été au village avec Mrs. Uridge et peut-être même nous donner l’heure à laquelle elles se sont quitté, qu’on puisse établir une chronologie. Et qui sait ? Peut-être était-elle aussi au courant des soucis de son mari ? » Elle n’y croyait pas trop, mais l’espoir faisait vivre. A vrai dire, peu importait ce que Mrs. Eayres aurait à dire, ça se révélerait sans doute très intéressant.
Revenir en haut Aller en bas

The Game Masteravatar




Ϟ Inscription : 12/04/2015
Ϟ Messages : 1072
Ϟ Points : 44



MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Mer 21 Juin 2017 - 12:00


Noreen était la personne la plus proche de la victime. Lewis n'avait pas d'enfant, aucun parent proche. Alors, bien évidemment, elle attire l'attention toute particulière des enquêteurs et du shérif car elle est la seule à pouvoir donner des éléments importants que d'autres pourraient ignorer sur son époux. Du moins, en toute logique. Noreen, connaissait-elle réellement son mari ? Partageait-elle ses secrets ? Lui parlait-il de ses possibles problèmes qui auraient pu l'envoyer vers ce funeste destin ?

Lorsque Noreen s'éloigne des enquêteurs, c'est à votre tour de jouer. La jeune femme essaye de ne pas pleurer, mais n'y parvient pas vraiment. Ses yeux rougis sont noyés de larmes et vous pouvez la voir les essuyer à plusieurs reprise avec son mouchoir en coton. Lorsque vous approchez enfin, elle vous offre un triste sourire. Elle est prête à répondre à vos questions, puisqu'elle en a pris l'habitude depuis quelques minutes. « Lewis était un homme très énigmatique, vous savez. Je n'étais malheureusement pas sa confidente. Il avait l'habitude de se confier à d'autres personnes, comme Madame Veschambes... Je suis vraiment désolée de ne pas pouvoir vous apporter plus d'éléments. J'aimais mon mari, plus que tout. Mais, comme beaucoup de couples, nous avions quelques difficultés et... » Noreen s'interrompe pour pleurer. Elle luttait tellement contre les larmes que celles-ci ne lui laisse pas le loisir de pouvoir parler plus. Après quelques minutes, elle essaye de reprendre contenance, mais sa voix est très faible, tremblante. « Easter Uridge pourra vous confirmer ma présence dans le village aux alentours de l'heure du meurtre. Nous discutions justement de mon époux... et... maintenant il est mort... » Elle ne parvient pas à vous en dire plus et s'éloigne pour pleurer.

Lorsque vous vous éloignez pour choisir une nouvelle personne à interroger, vous pouvez entendre une discussion entre deux villageois. Ils parlent de la femme de la victime. « Elle n'arrivait plus à dormir, la pauvre femme. Elle était obligée de prendre des potions du sommeil, plus qu'il n'en fallait. » L'autre personne ajoute. « Oui, je l'ai souvent vu acheter des potions à Paula Rowley, alors qu'elle aurait très bien pu suivre une thérapie avec le docteur Veschambes. » Les deux villageois se taisent lorsque la femme de la victime, Noreen, se rapproche pour répondre aux questions de nouveaux enquêteurs. Maintenant, qui allez-vous interroger ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org

Invitéavatar

Invité




MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Dim 2 Juil 2017 - 21:25


Maintenant qu’elles avaient décidé de quel témoins elles interrogeraient, il ne restait plus qu’à retourner près des champs, là où le corps avait été découvert. Allister suivait de sa démarche chaloupée, aussi proche de sa sorcière qu’il pouvait l’être sans se faire marcher dessus. Bizarrement, ça rappelait à Adhara ses premières semaines dans ce monde. A l’époque elle était révoltée contre tout en général et sa famille en particulier, mais elle n’aurait jamais imaginé tous les dangers qui se cachaient dans ces villages aux mauvaises allures de reconstitution historique. Pourtant, maintenant comme avant, elle pouvait compter sur son guide. Et c’était étrange ça aussi, cette impression de le connaître depuis toujours, de n’avoir jamais vécu sans lui à ses côtés et sa voix dans sa tête, alors qu’ils ne se connaissaient que depuis deux petites années. Beaucoup de choses avaient changé, et elle avec. Il n’empêchait que sorcière ou pas, adolescente ou pas, elle n’était pas ravie de remettre les pieds sur la scène presque certaine du crime. Seulement, dans des villages aussi fermés sur eux-mêmes, elle n’aurait pas le choix, alors autant le faire maintenant qu’elle s’était lancé dans l’enquête que de l’éviter plus longtemps.

Heureusement pour elle et Casey, quand elles arrivèrent sur les lieux, Noreen Eayres était encore en train de parler au shérif. Adhara s’arrêta donc à une distance raisonnable de l’enquête officielle et dirigea un petit sourire vers sa compagne. « Au moins, on n’aura pas à crapahuter dans tous les sens. » C’est qu’elle avait eu peur que les témoins ne s’éloignent tous, un peu comme leur professeur de sport qui était retourné au village. Elle n’avait pas que ça à faire, de chasser après eux. Il faudrait mettre tes parents au courant. Elle n’y avait pas pensé, à ses parents et la possible inquiétude qu’ils auraient en ne la voyant pas revenir aussi rapidement que d’ordinaire. D’un autre côté, elle voulait enquêter en paix. Si tu veux aller leur dire que j’ai croisé Casey, libre à toi. Moi je reste ici. Et comme elle savait qu’il allait le faire, Allister renifla. Il avait beau être un peu trop sage à son goût, il avait lui aussi cette curiosité dévorante, en plus du besoin de garder un oeil sur elle quand il savait qu’elle n’allait pas bien. Il ne l’abandonnerait pas ; c’était la fin de cette discussion.

Et comme les choses étaient bien faites dans les moments les plus anodins, c’était aussi la fin de l’interrogatoire du shérif. Un peu embarrassée de ne pas laisser le temps à la femme de la victime de souffler un peu, ou même de pleurer tranquillement son mari disparu, Adhara traîna des pieds. Heureusement, la femme lui offrit un maigre sourire malgré ses larmes. « Bonjour, désolée de vous demander ça, mais vous pourriez nous parler de votre mari ? » Elle voyait mal que rajouter pour être plus délicate, mais ce fut assez pour lancer Noreen. Il y avait une sincérité déconcertante dans les larmes et le discours haché de la récente veuve, une sorte de pudeur honnête qui laissait la jeune Finley avec une envie de la prendre dans ses bras et de la protéger jusqu’à ce que sa vie reprenne un chemin plus joyeux. Elle avait vraiment le coeur tendre aujourd’hui. « Et... maintenant il est mort... » Le coeur serré, les lèvres nouées autour de paroles maladroites, l’adolescente réussit tout de même à présenter ses condoléances et remercier l’autre sorcière pour ces quelques mots. Elle attendit de se retrouver seule avec Casey pour laisser échapper un long soupir avant de se reprendre. « Au moins on sait que Mrs. Uridge était bien avec elle au village. » Ce qui soulevait une nouvelle question. « Même si je me demande bien ce qu’elles se disaient exactement sur la victime... Peut-être était-elle inquiète de sa relation privilégiée avec cette Veshcambes ? »

Elle s’était remise à marcher sans but, tournant en rond en délogeant des petits cailloux pendant que les rouages de son cerveau s’actionnaient. C’est ainsi que, perdue dans la contemplation des éléments dont elle disposait, elle surprit la conversation entre deux autres badauds. « Elle n'arrivait plus à dormir, la pauvre femme. Elle était obligée de prendre des potions du sommeil, plus qu'il n'en fallait. » L'autre personne ajouta. « Oui, je l'ai souvent vu acheter des potions à Paula Rowley, alors qu'elle aurait très bien pu suivre une thérapie avec le docteur Veschambes. » Mais pourquoi ? Pourquoi cette insomnie ? Pourquoi le retour de la confidente de son mari dans les ragots du coin ? Pourquoi cette Paula Rowley dont elle ignorait tout, sinon qu’elle figurait aussi sur la liste des témoins ? Ce casse-tête n’était décidément pas facile à démêler et il faudrait surement du temps aux deux enquêtrices en herbe pour avoir un semblant d’idée, sans parler de possibles preuves. Frustrée, elle ne se donna même pas la tête de commenter, sachant pertinemment que Casey avait tout aussi bien entendu qu’elle. « Veschambes ou Rowley ? » Plus d’informations sur la victime ou sur les insomnies de sa femme ?
Revenir en haut Aller en bas

Casey S. Bloodworthavatar

Modératrice
Nouvel habitant

Cainounet

Ϟ Inscription : 18/09/2015
Ϟ Messages : 1754
Ϟ Points : 3493
Ϟ Avatar : Ebba Zingmark
Ϟ Crédits : Ceux qui prennent les photos - Bibi - Tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Cahira ▬ Kanoa
Ϟ Âge du perso : 22 ans (ils grandissent si vite /pan)
Ϟ Pouvoir : Capacité : manipulation du sable (et terre) Evolution : Tempête de Sable, puis Contrôle & Empathie sur la végétation
Ϟ Guide : Un gros chaton aux larges pattes et dents pointues du nom de Cain - marécage
Ϟ Statut Social : Célibataire, mais plus tard un petit crush sur le Sinistros (a)
Ϟ Métier(s)/autres : Etudiante, travaillant également au café, Cookie & Coffee de son frère et sa mère + Au resto Finley
Ϟ Lieu de résidence : Au Meiklam, dans son propre chez elle, mais pas trop loin du frère



MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Dim 9 Juil 2017 - 16:52


Il n'était pas surprenant que les filles doivent finalement retrouver la femme de la victime. Il fallait donc retourner sur les lieux du crime, près des champs, puisqu'elles auraient plus de chances de la retrouver là-bas.
Souvent, interroger les personnes les plus proches de la victime était suffisants à percer bon nombre de secret sur les personnes ciblées. Malheureusement, il fallait d'abord trouver toutes les personnes qui correspondaient et ensuite déceler le vrai du faux dans leur propos. Puis parfois, il fallait aussi pousser jusqu'aux proches des proches. Un véritable puzzle à reconstituer en somme.
La femme, d'ailleurs, était une source inestimable d'information, surtout quand elle voulait bien parler. Ça n'arrivait que trop rarement ceci dit. Il ne restait plus qu'à voir si cette dernière aurait des indices primordiaux à leur confier. Cain à ses côtés, la rouquine prenait garde à rester méthodique, tout en se détachant de la situation. La réalité de la situation la frapperait tôt ou tard, mais le mieux sera une fois entre les murs de son appartement. Le caracal était inquiet, sa sorcière était certes forte, mais elle ne restait pas moins très jeune et naïve sur bien des sujets, et il ne pouvait s'empêcher d'en vouloir férocement à la personne responsable de toute cette agitation qui faisait disparaître, à la suite des autres troubles dans ce monde, la nature innocente de sa fausse rouquine. Il était d'ailleurs plus compliqué que prévu pour la jeune femme de retourner sur la scène du crime, elle serrait les mâchoires et elle ne pouvait pas se permettre de défaillir maintenant, alors qu'Adhara était avec elle. La responsabilité de l'aînée, même si elles n'étaient pas sœurs, était bien quelque chose en laquelle elle croyait, alors il fallait qu'elle soit forte. On verrait le reste plus tard.

«Au moins, on n'aura pas à crapahuter dans tous les sens. » fit remarquer la plus jeune alors que, finalement, Casey posait son regard sur la femme que les enquêteurs étaient en train d'interroger. Ça devait être terrible, mine de rien, de ne pas pouvoir faire son deuil en paix et être constamment dérangée. La culpabilité commençait à envahir son esprit, à raison d'ailleurs, mais elle se ressaisit en se disant que le mari avait été tué et qu'il fallait trouver le coupable coûte que coûte. Elle adressa un sourire à son amie « J'ai bien peur que ce soit une rareté, si l'enquête se prolonge. » fit-elle remarqua en grimaçant un brin.
Les filles et leurs guides n'eurent pas à attendre trop longtemps pour que, finalement, les enquêteurs finissent de faire leur travail sur la femme de la victime, il était temps de laisser la place aux fouineurs. Alors que la plus jeune saluait madame Eayres, la rouquine se contenta de lui adressait un pauvre sourire tout en hochant la tête. La pauvre femme n'avait pas besoin d'entendre dire la même chose toute les dix minutes. Cette dernière faisait vraiment peine à voir, avec ses yeux rougis retenant les larmes à grandes peines. Elle ne les insulte pas, se contentant simplement de leur offrir ce qui ressemble à un sourire « Lewis était un homme très énigmatique, vous savez. Je n'étais malheureusement pas sa confidente. Il avait l'habitude de se confier à d'autres personnes, comme Madame Veschambes... Je suis vraiment désolée de ne pas pouvoir vous apporter plus d'éléments. J'aimais mon mari, plus que tout. Mais, comme beaucoup de couples, nous avions quelques difficultés et... » Une partie du discours était intrigante et donnait le nom d'une prochaine personne à interroger, la suite en revanche, pouvait juste être ce qu'elle pensait que les personnes l'interrogeant voulaient entendre. Casey posa sa main sur l'épaule de femme éplorée, dans un geste de soutien et compassion. Elle ne pouvait pas faire grand-chose d'autre de toute façon. « Easter Uridge pourra vous confirmer ma présence dans le village aux alentours de l'heure du meurtre. Nous discutions justement de mon époux... et... maintenant il est mort... » La rouquine grimaça lorsque Mme Eayres termina sa phrase. Au moins, elle faisait face à la réalité. Mais ça ne leur disait pas de quoi elle discutait avec leur premier témoin interrogé. Avant que la dame s'éloigne d'elles, Casey parvient à la remercier de son temps et présente également ses condoléances.

Il était temps de faire le tri dans ce qu'elles venaient d'apprendre et c'est Adhara qui commença «Au moins on sait que Mrs. Uridge était bien avec elle au village. » Mais ça ne disait de quoi elles parlaient, ni ce qu'était l'objet échangé. La plus jeune la devança avant même qu'elle ait le temps d'ouvrir la bouche «Même si je me demande bien ce qu’elles se disaient exactement sur la victime... Peut-être était-elle inquiète de sa relation privilégiée avec cette Veshcambes ? » La rouquine hocha la tête « C'est exactement ce que j'avais en tête. » Elle fronça les sourcils « Mais chronologiquement, je me demande du coup à quel moment le mari est rentré, si c'était avant ou après le meurtre ? » Son esprit fonctionnant à toute allure, elle essayait tant bien que mal de faire les connexions entre chaque personne.
Elles étaient assez à l'écart pour pouvoir discuter sans risque d'être surprise, mais pour le coup, c'est elles qui surprirent une conversation entre deux commères « Elle n'arrivait plus à dormir, la pauvre femme. Elle était obligée de prendre des potions du sommeil, plus qu'il n'en fallait. » Elle tendit l'oreille, prête à écouter la suite «Oui, je l'ai souvent vu acheter des potions à Paula Rowley, alors qu'elle aurait très bien pu suivre une thérapie avec le docteur Veschambes. » Voilà qui était fort mystérieux, on leur tendait deux suspects sur un plateau d'argent. Quelles étaient les raisons, – ou la raison ? – des insomnies de Mrs Eayres ? Les potions de cette Paula Rowley étaient-elles fiables ? Pourquoi se tourner vers elle si, justement, Veschambes qui était, selon la femme de la victime, la confidente de son mari ? Craignait-elle de justement, découvrir une relation extra-conjugale ? Avait-elle découvert quelque chose qui la faisait fuir cette femme ?

«Veschambes ou Rowley ? » Les deux demoiselles étaient sur la même longueur d'onde. Voilà qui était une bonne chose. *Cain, t'as tout suivi, qu'en penses-tu ?* Elle trouvait le félin trop silencieux, ce n'était pas à son habitude d'observer les choses sans faire de commentaire à tout va. Une partie d'elle lui était reconnaissante, tandis que l'autre aimerait beaucoup qu'il soit plus présent dans sa tête. Il avait cette présence réconfortant qu'elle appréciait à chaque moment, surtout lors de tel moment.
Le félin, d'ailleurs, avait suivi le fil de pensés de sa sorcière, tout comme les avancées de l'enquête, et même s'il ne fit aucune remarque sur ce qu'avait pensé sa rouquine, il se dit qu'il essaiera d'être plus présent, tout en modérant ses propos. On ne pouvait pas lui demander de faire mieux. *Je pense que cette Veschambes serait une bonne idée, comme ça, on peut savoir ce qui se tramait entre elle et la victime puis après on peut voir avec l'autre, Rowley là.* Ça faisait sens. Elle passa sa main sur le crâne doux du caracal, le remerciant simplement de cette façon, puis s'adressa enfin à Adhara « Cain propose le docteur, comme ça on en apprend éventuellement plus sur leur relation, puis on voit après pour Rowley. » Et c'est ainsi que le petit se mit en marche à la recherche de Betsy Veschambes.

_________________


In my heart there's always a song !
© CODE BY LÚTHIÈN



Dernière édition par Casey S. Bloodworth le Jeu 28 Déc 2017 - 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t41-casey-s-bloodworth-c-mon-l http://leatherland.forumactif.org/t1405-carnet-de-casey-s-bloodworth http://leatherland.forumactif.org/t1010-journal-de-bord-de-casey-bloodworth#9619 http://leatherland.forumactif.org/t296-inventaire-de-casey-s-bloodworth

The Game Masteravatar




Ϟ Inscription : 12/04/2015
Ϟ Messages : 1072
Ϟ Points : 44



MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   Dim 9 Juil 2017 - 17:03


Betsy est membre du conseil. Elle s'est rendue sur les lieux pour constater les faits après avoir appris qu'un meurtre avait été commis. Troublée, Mrs Veschambes n'a pas pu s'empêcher de pleurer en voyant le corps sans vie de Lewis Eayres, un homme qu'elle connaissait bien. En effet, Lewis était un ami. Ils étaient souvent vus ensemble et avaient de grandes conversations dans les lieux publics. Une femme vous en apprend un peu plus sur Betsy en voyant que vous semblez vous intéresser à elle. « Betsy voyait souvent Lewis ces derniers temps. Plus qu'à l'ordinaire depuis quelques jours. Je pense qu'elle laisse son travail empiéter sur sa vie personnelle, parce qu'elle semblait toujours être en consultation avec lui. Au cas où vous l'ignorerez, elle est conseillère de vie et hypnothérapeute. Elle aide les gens qui ont des soucis, les écoute. Je suis allée la voir pour me débarrasser de ma mauvaise habitude avec le tabac et ça a fonctionné. Vous devriez aller la voir si vous avez un soucis ! » La femme s'éloigne pour vous laisser aller interroger Betsy, qui essuie quelques larmes sur ses joues.

« Je n'ai pas vu Lewis hier. Il semblait très occupé ces derniers temps. Je me demande bien qui a pu commettre cet horrible meurtre. S'il y a bien une personne qui ne méritait pas de mourir, c'était bien lui. » Betsy s'excuse pour se moucher, de nouveau envahie par un flot de larmes. « Je ne peux même pas vous aider au sujet du meurtrier. J'étais dans le restaurant des Finley avec mon époux. Nous avions réservé une table pour fêter notre anniversaire de rencontre et nous sommes rentrés tard. Nous n'avons rien vu, ni rien entendu. Je suis désolée... » Vous laissez Betsy, qui ne semble pas se remettre de cette histoire. Vous devez désormais interroger un autre témoin et n'oubliez pas de noter les informations que vous jugerez importantes dans votre carnet d'enquêteur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: [CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this   


Revenir en haut Aller en bas
 

[CLUEDO n°01] L'équipe Can't touch this

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Leatherland :: Le Leatherland :: LE ROWCASTLE :: RESTE DU VILLAGE :: LES GRANDS CHAMPS-