AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

Partagez | 
 

 Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus #Wilda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Anya Blackavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 16/09/2015
Ϟ Messages : 362
Ϟ Points : 1288
Ϟ Avatar : Alycia debnam
Ϟ Crédits : lux reterna(avatar)/
Ϟ Autre(s) compte(s) : Athéna Logan
Ϟ Âge du perso : 23 ans
Ϟ Pouvoir : contrôle de la terre ( et du sable), du métal, Séisme
Ϟ Guide : un coyote nommé Echo
Ϟ Statut Social : Célibataire



MessageSujet: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus #Wilda   Sam 11 Mar - 11:50






formulaire d'intro


Type du sujet : [] Flash-Back [X] Présent
Date du rp : 11/03/2017
Matin, après-midi, soir : Matin
Météo (approximative) : Soleil mais l'air est frais.
Statut du sujet : [] libre [X] privé
Le maître du jeu peut débarquer à l'improviste : [X] oui [] non
Commentaire : Yeah ! Premier rp






Son corps bougeait de manière souple, suivant la cadence de sa monture, profitant de la vue et de la sensation que cela lui procurait. Anya se retourna pour voir ou elle se trouvait, encore un peu plus loin, il fallait avancer le plus possible. Certains auraient pu dire que c’était suspect, cependant pour le moment elle n’avait rien de faire de mal, mais la jeune femme avait tout de même une bonne raison pour s’éloigner autant que possible de toutes formes de vie.
Quelques kilomètres plus loin, elle décida que c’était parfait, la brune ne savait pas exactement à combien elle était encore de la frontière, mais sans doute pas beaucoup, depuis le temps qu’elle chevauchait. Tirant sur les rênes, elle fit se stopper l’animal, respirant un grand coup, Anya descendit dans un mouvement devenu presque habituellement maintenant.
Echo la regardait, comprenant pourquoi elle venait ici. C’était un entrainement un peu particulier, aujourd’hui la jeune femme allait essayer une combinaison de ces différents dons. Faisant sortit un pilier de la terre, elle y rattacha une corde qu’elle relia ensuite aux rênes donnait une certaine liberté à son cheval, s’éloignant ensuite.
Chaque pas faisait claquer contre sa cuisse l’épée attaché à son flan. La vision d’une personne venant de l’autre monde portant deux épées pouvait être quelque peu déstabilisante. Cependant Anya appliquait le vieux dicton « à Rome fait comme les romaines » certes elle continuait de garder sa batte de baseball, mais ce genre de jouait pouvait ce révéler très pratique. La jeune femme avait fait travailler son amie Lorcàn pour les deux armes qu’elle portait maintenant, l’une dans le dos et l’autre au niveau des hanches. La plus courte avait une lame plus épaisse et complétement noir, avec aucun ornement excepter les fils sur la garde. La seconde ressemblait plutôt à un sabre, une lame longue et effilé, beaucoup plus travaillé, celle-ci possédait même son fourreau. La jeune femme avait fournis les dessins détaillés des deux épées pour faciliter le travail du forgeron.
Anya retira le sabre et le déposa contre l’arbre à côté d’elle, puis en fit de même avec la sorte de baudrier qui tenait la seconde épée au niveau de son dos. Aujourd’hui elle s’entrainerait avec la petite. La sortant de sa protection avec un bruit sourd, ses yeux pâles fixèrent la lame sombre quelques instant, respirant doucement, elle les ferma. Durant deux semaines, la jeune femme avait pris tous les livres sur le maniement des armes qu’elle avait pu trouver. Sa technique n’était sans doute pas bonne mais peu importait.

’Ok allons-y !’’

S’étirant de tout son corps, elle se concentra, il allait falloir maîtriser la terre, ce qui en soit n’était plus un problème depuis un moment, mais aussi ses mouvements avec l’épée, plus le contrôle du métal, puisque la jeune femme avait amené deux plaques de métal souples avec elle, qui devrait lui servir de bouclier. Anya mettait la barre très haute, si cela décourageait certains cela la poussait de l’avant. D’abord, la terre et l’épée, elle viendrait ensuite ajouter le métal.
La terre vibra alors que des formes sortaient un peu partout, parfois humaines, parfois juste des formes géométriques. Soupirant une nouvelle fois un bon coup, elle s’élança, effectuait une sorte de dance. La terre la soulevait ou la projetant plus haut.
Concentration et coordination, avec son guide qui surveillait le tout.



Spoiler:
 

_________________

I won’t give up, no I won’t give in
I messed up tonight!I lost another fight !I still mess up but I’ll just start again! I keep falling down! I keep on hitting the ground! Nobody learns without getting it won
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wilda Woodcroftavatar

Modératrice
Natif du Rowcastle



Ϟ Inscription : 25/02/2017
Ϟ Messages : 47
Ϟ Points : 56
Ϟ Avatar : Dichen Lachman
Ϟ Crédits : avatar : littlelf | gifs : tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gweneth | Keenan | Cillian
Ϟ Âge du perso : 35 ans
Ϟ Pouvoir : Manipulation du feu
Ϟ Guide : Une hyène nommée Sinéad
Ϟ Statut Social : Paria de la famille Woodcroft, et célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Chef du Melwall, confectionne des armes et des tenues à ses heures perdues
Ϟ Lieu de résidence : L'île du Melwall



MessageSujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus #Wilda   Sam 11 Mar - 18:26


Rien n'avait changé autour d'elle, et pourtant tout était si différent. Un étrange paradoxe à voir et ressentir, mais Wilda se méfiait de la moindre feuille qui volait maintenant qu'elle avait passé les frontières. Grâce à son frère, elle avait pu retourner au Rowcastle et découvrir le Meiklam, deux villages que tout semblait opposer. Le Rowcastle était encore ancré dans les anciennes traditions, rempli d'habitants méfiants et fidèles aux règles, au conseil, à l'idiotie. Au contraire, le Meiklam incarnait la nouveauté, un avenir certes incertain mais surprenant, un esprit de rebellion. De plus, les nouveaux habitants s'y trouvaient en majorité et Wilda n'avait pas pu résister à s'y rendre. Son arrivée dans les deux villages avait été accueillie par des chuchotements, des personnes qui s'écartaient de son passage mais les regards posés sur elle étaient définitivement différents d'un village à un autre. Dans le Rowcastle, la méfiance régnait, après tout elle était une prisonnière et une traîtresse pour eux, mais elle était également le chef de l'île du Melwall, un endroit qui inspirait terreur et mépris pour ces anciens habitants. Dans le Meiklam, la curiosité l'emportait alors que les enfants admiraient sa tenue, les adultes la dévisageaient en se demandant si elle serait aussi agitée que Cillian Weathers ou aussi mystérieuse que son frère William. Elle s'était promis de ne pas s'attarder trop longtemps, le Melwall avait besoin d'elle mais elle ne pouvait pas résister à une promenade dans la forêt, non loin des frontières.

Sinéad la suivait en silence, observant un monde qu'elle aurait préféré oublier. Elle ne se souvenait que trop bien du mal que ce monde avait infligé à sa sorcière, de la rage qui la consumait intérieurement dès qu'elle croisait certains regards, dès qu'elle entendait certains chuchotements, dès qu'elle pensait à lui. La hyène souhaitait plus que tout que Wilda puisse obtenir sa vengeance mais la sorcière semblait vouloir rester sereine ces derniers temps, et elle ne comptait pas troubler son calme. Wilda jouait pensivement avec son poignard en marchant, l'entraînement lui manquait et elle espérait que ses apprentis continuaient à manier les armes et s'entraîner avec leurs pouvoirs malgré leur absence. Elle avait très fière de ce qu'elle avait pu construire, et c'était quelque chose que le conseil ne pourrait jamais lui retirer. Alors que son emprise sur la garde de son poignard se faisait plus violente, un bruit attira toute son attention. Venait-il de la terre? Quelqu'un utilisait-il son pouvoir près d'elle? Wilda fit signe à Sinéad de la suivre et se pencha derrière un arbre, admirant alors une jeune femme en plein entraînement.

Elle avait rarement vu autant de grâce dans l'utilisation d'un pouvoir, et pourtant la grâce semblait dissimuler une colère et une détermination sans faille. Wilda croisa les bras, admirant chaque mouvement de la sorcière. Elle semblait doublement s'entraîner, maîtrisant la terre d'un côté et tenant son arme de l'autre. Wilda n'avait jamais essayé de lier ses deux capacités, la manipulation du feu et la maîtrise d'une arme. Se battre avec une arme était synonyme d'impulsivité, de violence, de douleur alors que se battre avec un pouvoir se rapprochait davantage de la stratégie, de la force intérieure, de l'esprit. Wilda s'approcha lentement et s'empara de l'une des armes qui était posée contre un arbre, pour mieux l'observer. Pas de doute, c'était une arme absolument magnifique, elle devait peut-être avoir une conversation avec le forgeron qui en était l'auteur. Elle posa enfin ses yeux sur la sorcière, à la fois intriguée et fascinée, mais aussi amusée. « D'habitude, les sorciers utilisent leurs pouvoirs comme s'il s'agissait d'objets à lancer, sans y mettre du coeur, de l'âme. Ils font partie de nous après tout, mais toi... tu as de la grâce et de l'intention, c'est une chose rare par ici. » Wilda fit lentement tourner la garde de l'une des épées entre ses doigts, alors qu'un léger sourire se dessinait sur son visage. « Pardonne-moi pour cette interruption, mes yeux ont été attirés par ces magnifiques armes... et je dois avouer que j'aurais aimé obtenir un pouvoir de terre. Elle nous entoure constamment, ce qui est très utile. » Elle reposa délicatement l'arme, elle en oublierait presque ses bonnes manières. « Wilda Woodcroft. Mais j'imagine que tu as déjà entendu parler de moi... peut-être as-tu déjà rencontré mon frère William? » Ce n'était guère poli d'interrompre quelqu'un en plein entraînement mais il s'agissait de la spécialité de Wilda, et si elle pouvait avoir des alliés au-delà de la frontière, raison de plus.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t1044-wilda-woodcroft-anger-is http://leatherland.forumactif.org/t1046-carnet-de-wilda-woodcroft http://leatherland.forumactif.org/t1047-journal-de-bord-de-wilda-woodcroft http://leatherland.forumactif.org/t1045-inventaire-de-wilda-woodcroft

Anya Blackavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 16/09/2015
Ϟ Messages : 362
Ϟ Points : 1288
Ϟ Avatar : Alycia debnam
Ϟ Crédits : lux reterna(avatar)/
Ϟ Autre(s) compte(s) : Athéna Logan
Ϟ Âge du perso : 23 ans
Ϟ Pouvoir : contrôle de la terre ( et du sable), du métal, Séisme
Ϟ Guide : un coyote nommé Echo
Ϟ Statut Social : Célibataire



MessageSujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus #Wilda   Dim 12 Mar - 11:31


Finalement ce n’était pas aussi simple qu’Anya l’aurait pensé, même si, sa maitrise de la terre était passée à un niveau supérieur depuis un moment, devoir penser à ses mouvements avec l’épée rendait les choses plus compliqués. Petit à petit, elle avait pris ses marques et tout était devenu plus fluide, plus souple. Certains aurait pu penser que faire ce genres de choses cachait un plan, mais en réalité, la jeune femme partit du point de vue que les moyens de défense et d’attaque ici était diffèrent de son monde de naissance. Elle s’adaptait simplement, parce que les plus forts survivent toujours, ceux qui s’adaptent le plus vite aussi. La jeune femme n’avait pas changé depuis son passage par la brèche, elle voulait avoir tous les outils en mains pour être sûr que quel que soit la situation elle pourrait s’en sortir. C’était sans doute pour cette raison, qu’Anya poussait toujours plus loin ses capacités, contrôler parfaitement ses dons, le maniement de l’épée. Avant les pleins contrôles sur tous les aspects de sa vie.
Son souffle était plus court, son cœur battait plus vite, son corps s’adaptait a la monter de niveau. Ses muscles commençaient à souffrir aussi, mais peu importait. Alors qu’elle donnait une impulsion pour se projeter en hauteur, la voix d’Echo résonna dans sa tête

*Anya ! Quelqu’un est là !*
*Echo c’est pas le moment !*

Parce que partir dans les airs étaient une chose, mais il fallait aussi retomber sans se briser quelque chose. Cependant la jeune femme faisait complétement confiance en son guide. Elle avait appris depuis un moment que son odorat et son oie faisait partit des plus développé du règne animale. Si le coyote lui disait qu’il y avait quelqu’un c’est qu’il y avait quelqu’un. Soudain l’impact au sol, prenant une grande inspiration, la brune sentit la terre devenir plus souple ses pieds, avalant l’onde de choc, évitant que ses os ne se brisent. Posant enfin les yeux sur l’intruse.

‘’D'habitude, les sorciers utilisent leurs pouvoirs comme s'il s'agissait d'objets à lancer, sans y mettre du coeur, de l'âme. Ils font partie de nous après tout, mais toi... tu as de la grâce et de l'intention, c'est une chose rare par ici.’’

Elle nota que son interlocutrice avait son sabre dans la main, ses muscles se tendirent un peu, toute personne qu’elle ne connaissait pas vraiment était considéré comme un ennemie potentiel dans son esprit.

‘’Pardonne-moi pour cette interruption, mes yeux ont été attirés par ces magnifiques armes... et je dois avouer que j'aurais aimé obtenir un pouvoir de terre. Elle nous entoure constamment, ce qui est très utile.’’

Alors qu’elle reposait l’arme contre l’arbre, Anya tendit la main, et le sabre vient se loger dans a main. Exactement comme si un fil avait été attaché à l’arme et que la demoiselle avait tiré dessus pour la ramener à elle. Oui ça avait vraiment des avantages de maitriser aussi le métal. Un frisson passa le long de son dos quand elle pensa à l’étendu qu’aurait pu prendre ses pouvoir si elle avait été dans l’autre monde.

‘’Merci. Hum, oui elles sont particulièrement belles, faites sur mesures.’’ Anya ne put s’empêcher de sourire, une petite pointe de fierté dans la voix ‘’ C’est à double tranchant d’être lié à la terre.’’

Oui un double tranchant, on ne pouvait jamais vraiment se couper de son don, faire une pause, respirer et prendre du recul. Parfois cela donnait l’impression à la jeune femme que c’était comme un bruit blanc de fond, ont fini par s’y habitué mais parfois on aimerait que ça se taise.

’Wilda Woodcroft. Mais j'imagine que tu as déjà entendu parler de moi... peut-être as-tu déjà rencontré mon frère William?’’

Hochant doucement la tête, la demoiselle regardait l’intruse plus en détail, bien sûr qu’elle avait déjà entendu parler d’elle, qui n’était pas au courant. Cependant elle prit le temps de la détailler même si ce n’était pas poli. Quelque chose se dégageait de cette femme, elle n’arrivait pas à mettre exactement le doigt dessus. Se rapprochait, Echo à ses côté, la demoiselle attacha son sabre a son flanc droit, puis ramassa le baudrier qu’elle mit en place avant de ranger l’épée la plus courte dans son dos, en prenant garde de pousser ses cheveux au passage.

‘’Effectivement, oui je connais ton frère. Anya Black ‘’

Ce n’était pas un mensonge, la jeune femme connaissait vraiment William, il lui avait même donné en surnom, le prénom du méchant du Roi Lion, Scar. Dans un mouvement souple, elle lui tendit la main, geste civilisé, oui entre autre. Depuis le temps, Anya avait appris que la manière dont les gens vous serrent la main peut vous en apprendre beaucoup sur la personne. De plus une petite part d’elle-même était curieuse de connaitre Wilda. Il aurait fallu être sourd pour ne pas entendre tout ce qui se disait, mais elle faisait partit de ses gens qui veulent se faire leur propre opinion. Jetant un rapide coup d’œil au guide de son interlocutrice, une hyène, elle trouvait sa plutôt cool.

_________________

I won’t give up, no I won’t give in
I messed up tonight!I lost another fight !I still mess up but I’ll just start again! I keep falling down! I keep on hitting the ground! Nobody learns without getting it won
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wilda Woodcroftavatar

Modératrice
Natif du Rowcastle



Ϟ Inscription : 25/02/2017
Ϟ Messages : 47
Ϟ Points : 56
Ϟ Avatar : Dichen Lachman
Ϟ Crédits : avatar : littlelf | gifs : tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gweneth | Keenan | Cillian
Ϟ Âge du perso : 35 ans
Ϟ Pouvoir : Manipulation du feu
Ϟ Guide : Une hyène nommée Sinéad
Ϟ Statut Social : Paria de la famille Woodcroft, et célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Chef du Melwall, confectionne des armes et des tenues à ses heures perdues
Ϟ Lieu de résidence : L'île du Melwall



MessageSujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus #Wilda   Lun 20 Mar - 15:36


L'épée se réfugia directement dans la main ferme de la jeune femme. Wilda haussa les sourcils, de plus en plus impressionnée. Elle maîtrisait la terre et le métal? Un cas particulier, qu'elle se devait de surveiller de près. La sorcière aurait aimé pouvoir manipuler la terre à sa guise, cela aurait davantage aidé la population sur l'île du Melwall, elle pourrait pu contrôler les plantations et faire en sorte que la terre reste leur alliée à toute occasion. A la place de la terre, l'élément qui l'avait choisie était le feu, elle pouvait le manipuler et non le créer, ce qui était parfois un véritable inconvénient. Elle ne pouvait pas l'utiliser à sa guise, s'entraîner dans de bonnes conditions mais elle était proche de son but. Une fois qu'elle pourrait également le créer, elle serait probablement encore plus redoutable mais ce n'était pas le moment de rêvasser et de penser à l'avenir. Le présent était beaucoup plus important, et se perdre dans ses propres pensées était très impoli devant une autre personne. Wilda observa à nouveau la jeune femme qui rangeait ses armes pour les garder à proximité. Elle lui rappelait une jeune Wilda Woodcroft, solitaire, s'entraînant dans son coin. Wilda avait rapidement réalisé qu'elle pouvait aider beaucoup de personnes avec de l'entraînement, peut-être pourrait-elle aider la jeune femme également.

Cette dernière se présenta alors sous le nom d'Anya Black. Ah, Anya. William lui avait raconté ses péripéties dans les villages, et lui avait fait un compte-rendu détaillé concernant chaque personne qu'il avait rencontrée. Anya en faisait partie. Wilda laissa ses lèvres s'étirer pour adresser un sourire à Anya avant de lui serrer la main, toujours aussi intriguée. « Enchantée, Anya. Mon frère m'a effectivement parlé de toi, je suis contente qu'il ait pu se lier avec quelques personnes ici. Au moins, cela prouve que les mentalités évoluent... ou alors cela vient de l'autre monde? Vous étiez plus ouverts là-bas qu'ici, je présume? » Wilda plissa les yeux, elle n'avait pas encore adressé la parole à une personne venant de l'autre monde, elle pouvait enfin obtenir plus de réponses à ses diverses questions. « Pardonne ma curiosité mais... la magie n'existait pas dans cet autre monde, n'est-ce pas? Comment pouvait-on vivre en sentant un don extraordinaire grandir en soi sans pouvoir faire quelque chose à ce sujet? Cela devait être terriblement frustrant, j'imagine... et solitaire. »

Wilda avait toujours vécu en la présence de magie, cela avait toujours fait partie de sa vie. Elle avait maudit son don plus d'une fois mais la magie lui avait également apporté Sinéad alors elle refusait de se plaindre. Elle jeta un coup d'oeil à la hyène qui observait Anya et son guide, sans bouger, sans cligner des yeux. Elle pouvait se montrer encore plus intimidante que la sorcière, parfois. « Tu t'entraînes seule? Je pensais que l'institut servait à ça, à moins que tu fasses de ces personnes qui refusent d'attendre après quelqu'un pour pouvoir aller de l'avant. J'approuve totalement cette pensée, soit dit en passant. » Raison de plus pour surveiller Anya et tenter de l'entraîner. Et puis, se faire quelques amis ne lui ferait pas de mal. Au-delà des frontières, elle était Wilda Woodcroft, leader et protectrice. Ici, elle redevenait simplement Wilda, une sorcière native de ces lieux.

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t1044-wilda-woodcroft-anger-is http://leatherland.forumactif.org/t1046-carnet-de-wilda-woodcroft http://leatherland.forumactif.org/t1047-journal-de-bord-de-wilda-woodcroft http://leatherland.forumactif.org/t1045-inventaire-de-wilda-woodcroft

Anya Blackavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 16/09/2015
Ϟ Messages : 362
Ϟ Points : 1288
Ϟ Avatar : Alycia debnam
Ϟ Crédits : lux reterna(avatar)/
Ϟ Autre(s) compte(s) : Athéna Logan
Ϟ Âge du perso : 23 ans
Ϟ Pouvoir : contrôle de la terre ( et du sable), du métal, Séisme
Ϟ Guide : un coyote nommé Echo
Ϟ Statut Social : Célibataire



MessageSujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus #Wilda   Jeu 23 Mar - 14:38


Les yeux encore sur le guide de la jeune femme, Anya détaillas les moindres traits de la hyène, depuis qu’elle était arrivée ici, elle avait pris l’habitude de dessiner tous les guides et les gens qu’elle avait pu rencontrer, croiser ou bien même observer. Cela donnait un mélange plutôt impressionnant, parfois cocasse.
Portant de nouveau son regarde sur Wilda, cherchant toujours à mettre un mot sur ce qui se dégageait d’elle, ce n’était pas chose facile, cependant c’était comme si une alarme sonnait dans sa tête. Quelque chose que la brune n’avait jamais ressenti, ses poils sur ses bras se dressèrent.
Alors que son interlocutrice lui serra la main, elle put voir un sourire s’étirer sur son visage, ne trouvait cependant pas d’écho sur le sien.

‘’Enchantée, Anya. Mon frère m'a effectivement parlé de toi, je suis contente qu'il ait pu se lier avec quelques personnes ici. Au moins, cela prouve que les mentalités évoluent... ou alors cela vient de l'autre monde? Vous étiez plus ouverts là-bas qu'ici, je présume?’’ Une pause ‘’ Pardonne ma curiosité mais... la magie n'existait pas dans cet autre monde, n'est-ce pas? Comment pouvait-on vivre en sentant un don extraordinaire grandir en soi sans pouvoir faire quelque chose à ce sujet? Cela devait être terriblement frustrant, j'imagine... et solitaire.’’

Hochant doucement, Anya retira sa main, ne prolongeant pas le contact physique plus longtemps, une nouvelle alarme sonna dans sa tête, se contact n’avait pas laissé cette sensation bizarre qu’elle avait avec les autres personnes. Peu importait, chassant cette pensée au fond de son crâne, elle répondit.

’Il n’y as pas de commune mesure, les mentalités moyenâgeuses d’ici n’ont rien à voir avec ce qu’il y a dans l’autre monde.’’

Bien sûr dans son monde, toutes les personnes n’étaient pas aussi ouvertes d’esprit qu’elle, mais petit à petit les mentalités évoluaient, alors qu’ici toute une partie de la population était comme resté bloqué dans un état d’esprit rétrograde.

‘’Techniquement elle existe puisque je suis là, mais elle n’est pas aussi présente et libre qu’ici. Comment, et bien on muselle ça tout au fond de soi, on le fait taire, on agit normalement et continue d’avancer la tête droite.’

D’accord la réponse d’Anya devait faire quelque froide et orgueilleuse, mais pour elle c’était la vérité c’était comme ça qu’elle avait toujours agis dans l’autre monde. Se taire, enfermer sa dans une toute petite boite tout au fond elle, cacher tout ce qui pourrait être étrange et continuer d’avancer, se fondre dans la masse. Frustrant oui un peu parfois, solitaire pas vraiment, enfin la brune ne l’avait jamais ressenti comme ça, peut-être parce qu’elle avait eu la chance d’avoir son frère avec elle, lui aussi aillant des capacités particulières.
En soit être venue ici, pouvoir se servir de son don était quelque chose d’agréable, même si l’autre monde de vie lui allait aussi très bien. Parfois elle aurait aimé être normal, sans ces foutu dons. Malheureusement pour la jeune femme ils étaient là, il fallait faire avec, alors autant les maîtrisé à fond. Le plus ironique dans tout ça, c’était qu’il y avait tant de livre, de film sur ce genre de chose et pourtant les gens auraient flippés s’ils avaient sus que c’était quelque part réel.
Rapidement, elle remarqua le regard de l’autre guide, observant Echo furtivement, la jeune femme se rendit compte qu’il rendait exactement le même style de regarde. Durant quelques instants elle crut même desceller un peu de jalouse, le coyote serait-il jaloux de la hyène. D’accord, c’était vraiment étrange comme pensée. La voix de Wilda la coupa dans le flux d’images bizarres qui surgissaient dans sa tête.

‘’Tu t'entraînes seule? Je pensais que l'institut servait à ça, à moins que tu fasses de ces personnes qui refusent d'attendre après quelqu'un pour pouvoir aller de l'avant. J'approuve totalement cette pensée, soit dit en passant.’’

Anya ne put s’empêcher de rigoler doucement, un sourire malicieux sur ses lèvres

’Oui. Entre autre effectivement, je dirais que je refuse d’être tributaire de quelqu’un, de n’avoir que les miettes d’un enseignent qui permet de brider une personne, sans doute par peur de se voir dépasser, mais aussi de me voir imposer une façon de faire et de voir. Etre conforme aux bonnes mœurs si tu voies ce que je veux dire. J’ai envie faire mes propres erreurs, de suivre ma propre voie. J’ai aussi sans doute un petit problème avec l’autorité, particulièrement quand elle vient de personne qui se pensent supérieur à vous, du genre des professeurs !’’

Sans s’en rendre compte, la jeune femme c’était redressée, se tenant bien droite, sa main sur la garde de son sabre, une lueur brillante dans le regarde. Son orgueil et sa fierté ferait sans doute sa perte un jour. Il y eu un petit silence avant qu’Anya ne rajoute

‘’J’oublierais presque mes bonne manière, Wilda je te présente Echo .’’

Dit-elle en en montrant de sa main le coyote, assis sur son arrière train, droit comme un i, le regard fix. Après tout son guide était pour elle comme une personne et ce n’était pas poli de ne pas le présenter. D’un autre côté cela augmentait le temps qu’elle passait en contact avec l’autre femme, lui donnait plus d’occasion de l’observer, de se faire un avis.

_________________

I won’t give up, no I won’t give in
I messed up tonight!I lost another fight !I still mess up but I’ll just start again! I keep falling down! I keep on hitting the ground! Nobody learns without getting it won
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wilda Woodcroftavatar

Modératrice
Natif du Rowcastle



Ϟ Inscription : 25/02/2017
Ϟ Messages : 47
Ϟ Points : 56
Ϟ Avatar : Dichen Lachman
Ϟ Crédits : avatar : littlelf | gifs : tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gweneth | Keenan | Cillian
Ϟ Âge du perso : 35 ans
Ϟ Pouvoir : Manipulation du feu
Ϟ Guide : Une hyène nommée Sinéad
Ϟ Statut Social : Paria de la famille Woodcroft, et célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Chef du Melwall, confectionne des armes et des tenues à ses heures perdues
Ϟ Lieu de résidence : L'île du Melwall



MessageSujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus #Wilda   Mar 4 Avr - 15:14


Plus Wilda observait Anya et l'écoutait parler, plus elle se revoyait jeune, sur l'île du Melwall. Il lui avait fallu du temps pour pleinement accepter ses nouvelles responsabilités en tant que protectrice de l'île et avant d'être la figure d'autorité des lieux, elle avait passé beaucoup de temps seule, s'entraînant avec son épée et son don, avec pour compagnie son guide. Wilda aimait toujours prendre du temps pour elle, respirer un bon coup, visiter les environs, réfléchir. Un moment de solitude était trop peu apprécié la plupart du temps, tout le monde en avait cruellement besoin alors elle ne pouvait que comprendre Anya en la voyant s'entraîner seule, supportant la seule présence de son guide. Wilda sentit de la froideur émaner de la jeune femme, encore un autre point commun mais elle se demandait pourquoi elle agissait ainsi. Se méfiait-elle de la sorcière? Attendait-elle d'avoir une bonne raison de lui faire confiance? Wilda n'accordait pas sa confiance facilement non plus, la confiance se méritait, se gagnait, se construisait. Si elle était donnée trop facilement, elle pouvait être brisée tout aussi rapidement. Au moins, les mentalités de l'autre monde étaient beaucoup plus évoluées, ce qui donnait de l'espoir à Wilda. Si les nouveaux arrivants pouvaient faire changer cette mentalité dans le Leatherland, les choses iraient beaucoup mieux et le conseil perdrait définitivement le contrôle de la situation.

Wilda continua son observation tout en écoutant Anya. Il y avait quelque chose de fascinant chez la jeune femme, tel un diamant brut qui ne demandait qu'à être forgé. Pourquoi voulait-elle la prendre sous son aile? Ce n'était pas parce qu'elle lui rappelait une jeune Woodcroft solitaire qu'elle devait se permettre de lui accorder un temps précieux et pourtant... la sorcière ne regrettait pas sa venue dans les villages voisins. Elle avait appris beaucoup de choses, surtout une : des personnes avaient besoin d'elle, ils avaient besoin de ses conseils, de son aide, de ses connaissances au combat. Wilda avait apporté de l'aide au people du Melwall et celui du Kyngdon. Si elle pouvait aider les habitants du Rowcastle et du Meiklam, pourquoi refuser cette occasion en or? « Tu sais, j'avais clairement un problème avec l'autorité, mais j'ai dû prendre des responsabilités sur l'île. Je déteste dicter à qui que ce soit quoi faire, comment agir mais je tente d'utiliser ça de façon intelligente. J'entraîne des enfants au-delà des frontières, je veux qu'ils soient capables de pouvoir se défendre. Concernant les dons, personne n'a la technique parfaite. Il faut s'adapter à chacun et aussi à leurs propres réflexes et instincts. S'entraîner seule est une bonne décision, à mon avis. Faire ses propres erreurs est tellement plus enrichissant que de devoir subir celles des autres. »

Anya lui présenta alors son guide nommé Echo, un coyote qui avait directement attiré l'attention de la sorcière. Cette dernière le salua d'un signe de tête respectueux avant de se tourner à son tour vers son propre guide. « Je suis honorée de te rencontrer, Echo. Je vous présente Sinéad, elle a l'air d'humeur maussade mais on s'y habitue bien vite. » Sinéad sembla observer la sorcière avec surprise avant de poser son regard sur Anya et Echo, baissant lentement la tête comme pour les saluer, avant de se déplacer lentement près d'eux, voulant se dégourdir les pattes. « Dis-moi, puisque tu es une nouvelle habitante, j'imagine que tu habites dans le Meiklam, n'est-ce pas? Que peut-on y faire d'intéressant? Je ne veux surtout pas que mon voyage ici soit strictement sérieux, et mon frère m'a dit que je pouvais découvrir beaucoup de choses par ici... »

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t1044-wilda-woodcroft-anger-is http://leatherland.forumactif.org/t1046-carnet-de-wilda-woodcroft http://leatherland.forumactif.org/t1047-journal-de-bord-de-wilda-woodcroft http://leatherland.forumactif.org/t1045-inventaire-de-wilda-woodcroft

Anya Blackavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 16/09/2015
Ϟ Messages : 362
Ϟ Points : 1288
Ϟ Avatar : Alycia debnam
Ϟ Crédits : lux reterna(avatar)/
Ϟ Autre(s) compte(s) : Athéna Logan
Ϟ Âge du perso : 23 ans
Ϟ Pouvoir : contrôle de la terre ( et du sable), du métal, Séisme
Ϟ Guide : un coyote nommé Echo
Ϟ Statut Social : Célibataire



MessageSujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus #Wilda   Jeu 6 Avr - 16:31


Une période d’observation, il y avait toujours ce moment un peu étrange, ou deux personnes essaient de se jauger, de voir tout ce qui peux être vue, de découvrir ce qui se cache sous un masque, une façon de parler ou de bouger. Anya ne tenait donc pas rigueur a Wilda de l’observer ainsi, après tout elle avait fait la même chose. Cependant la jeune femme était toujours sur ces gardes, elle ne la connaissait pas du tout, ça pouvait très bien être une menace potentiel, qui disait la jeune femme qu’elle n’avait pas se décider à l’attaquer ou quelque chose dans ce gout-là. Quelque chose la dérangeait encore dans cette rencontre impromptus, malheureusement les mots semblaient la fur aujourd’hui.

‘’Tu sais, j'avais clairement un problème avec l'autorité, mais j'ai dû prendre des responsabilités sur l'île. Je déteste dicter à qui que ce soit quoi faire, comment agir mais je tente d'utiliser ça de façon intelligente. J'entraîne des enfants au-delà des frontières, je veux qu'ils soient capables de pouvoir se défendre. Concernant les dons, personne n'a la technique parfaite. Il faut s'adapter à chacun et aussi à leurs propres réflexes et instincts. S'entraîner seule est une bonne décision, à mon avis. Faire ses propres erreurs est tellement plus enrichissant que de devoir subir celles des autres.’’

Soudain les mots semblèrent frapper Anya en pleins visage, guerrière, contrôle, puissance, leader. Tous ces termes pouvaient définir ce sentiment qui l’avait perturbé quelques minutes plus tôt. Enfin elle mettait le doigt dessus. Petit à petit ce que venait de dire Wilda fit son chemin jusque dans son esprit, entrainer des enfants, était-elle en train de constituer une arme de parfait petits soldats. L’idée n’était pas aussi folle que ça après tout. Dans son monde, c’était monnaie courante, utiliser des enfants, ceux-ci se battaient pour les convictions de leurs parents, parce que c’était ce qu’on leur avait appris, parce que c’était devenus leur réalité. Dans un geste souple elle hocha la tête, la fin de ses propos était en totale accord avec les siens.

’Malheureusement il n’y a qu’un pas entre un leader éclairé et un tyran et la ligne est très mince...’’

L’Histoire n’avait fait que prouver ces dires et plus d’une fois. Le monde avait vu se succéder à la tête des différents pays, des tyrans, des dictateurs, des psychopathes, des hommes et des femmes près à imposer leur vision du monde par la force, la barbarie. Malheureusement les gens d’ici n’avaient pas ce pan de mémoire vécus par le monde.
Puis assez naturellement, la jeune femme avait présenté son guide. Elle avait vu son interlocutrice incliner respectueusement la tête en guise de salut, avant de regarder son propre guide.

‘’Je suis honorée de te rencontrer, Echo. Je vous présente Sinéad, elle a l'air d'humeur maussade mais on s'y habitue bien vite.’’

Le coyote répondit alors à sa sorcière qu’il l’aimait bien, ce qui la fit intérieurement sourire, bien sur flatter son égo fonctionnait toujours plus ou moins. Regardant de nouveau la ’hyène, Anya ne trouvait pas que le mot maussade semblait le plus approprié mais après tout ce n’était pas son guide. Elle ne put seulement noter que parfois il semblait y avoir un accord entre la sorcière et son guide, une sorte de ressemblance et parfois ils étaient complétement au antipode l’un de l’autre.
L’animal semblé incliner la tête, comme l’avait fait Wilda pour saluer Echo. Dans un mouvement miroir, le coyote et la jeune femme s’inclinèrent doucement.

‘’Honorée de te rencontrer Sinéad.’’

Alors que le guide avançait vers eux, Echo ce mit tout de suite debout, pas trop vite pour ne pas paraitre agressif, mais juste assez pour faire comprendre qu’il y avait une limite à ne pas dépasser. Une image passa dans la tête de la brune, celle des animaux sauvages qui tournent autour de leur proie avant de se décider à les attaquer.

‘’ Dis-moi, puisque tu es une nouvelle habitante, j'imagine que tu habites dans le Meiklam, n'est-ce pas? Que peut-on y faire d'intéressant? Je ne veux surtout pas que mon voyage ici soit strictement sérieux, et mon frère m'a dit que je pouvais découvrir beaucoup de choses par ici...’’

‘’En l’occurrence, j’y vie et j’y travaille. Tout dépend de ce que tu veux faire surtout. Tu peux prendre un café en lisant un livre, prendre un verre, manger, découvrir la culture de mon monde en quelque sorte. Tout un tas de choses relativement banals de mon point de vue, mais qui peuvent être jugé intéressante pour d’autre. ’’

Oups Wilda avait misé sur le mauvais cheval si elle voulait connaitre les divertissements de cet endroit. Anya n’était pas la personne la plus sociable au monde, bien sûr elle faisait des sorties de temps en temps, mais ce n’était pas ce qu’elle aimait le plus. Préférant son atelier et son chez soit tranquille a l’extérieur, même si elle appréciait parfois se caser dans un coin, un peu en retrait et regarder le monde s’activer autour d’elle.

_________________

I won’t give up, no I won’t give in
I messed up tonight!I lost another fight !I still mess up but I’ll just start again! I keep falling down! I keep on hitting the ground! Nobody learns without getting it won
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wilda Woodcroftavatar

Modératrice
Natif du Rowcastle



Ϟ Inscription : 25/02/2017
Ϟ Messages : 47
Ϟ Points : 56
Ϟ Avatar : Dichen Lachman
Ϟ Crédits : avatar : littlelf | gifs : tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gweneth | Keenan | Cillian
Ϟ Âge du perso : 35 ans
Ϟ Pouvoir : Manipulation du feu
Ϟ Guide : Une hyène nommée Sinéad
Ϟ Statut Social : Paria de la famille Woodcroft, et célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Chef du Melwall, confectionne des armes et des tenues à ses heures perdues
Ϟ Lieu de résidence : L'île du Melwall



MessageSujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus #Wilda   Mar 25 Avr - 23:06


Cette fameuse ligne qui se trouvait entre un leader éclairé et un tyran effrayait Wilda plus qu'elle ne voudrait l'avouer. Elle avait toujours fait en sorte de rester un leader éclairé, un chef respecté et respectueux, une gardienne protectrice et à l'écoute. Elle ne voulait pas ressembler au conseil, ils n'étaient certes pas des tyrans mais ils trouvaient toujours un moyen de se débarrasser de tout ce qui les dérangeait, les remettait en question, n'allait pas dans leur sens. Wilda n'était pas un tyran, elle avait instauré des règles au Melwall mais il n'y avait aucune obligation, aucune entrave à la liberté et aucun secret susceptible de mettre les habitants en danger ou de les mener à une possible révolte. Wilda espérait que personne au Melwall ne la voyait comme un tyran, et elle espérait n'avoir jamais traversé cette fine ligne si facile à oublier, si facile à traverser, si facile à effacer. Un leader éclairé était véritablement ce dont le Leatherland avait besoin, et ni la maire élue ni le conseil ne semblaient être à la hauteur des espérances. Wilda n'avait pas l'arrogance de penser qu'elle était ce fameux leader éclairé et tant espéré, bien au contraire. Elle ne désirait pas avoir toutes ces responsabilités, porter le monde entier du Leatherland sur ses épaules et prendre des décisions qu'elle pourrait facilement regretter. Elle se préoccupait de l'avenir du Melwall et de ses habitants, ainsi que de son frère et de ses alliés, et si elle pouvait tenter de changer les choses, elle le ferait. Cependant, ce n'était pas encore le moment de provoquer un changement trop soudain, elle devait suivre le cours des choses et attendre, patiente, cachée, observatrice.

Anya semblait être aussi discrète et observatrice qu'elle, ce qui était une très bonne chose. Wilda n'était pas du genre à annoncer directement ses intentions et ses pensées, elle préférait observer les comportements et dénouer le fonctionnement d'un esprit avant de se lancer, de convaincre, d'agir. Dans le cas d'Anya, elle semblait être aussi solitaire que méfiante, observant en s'entraînant, agissant pour son propre compte. Personne ne pourrait lui reprocher d'agir comme ça, bien au contraire, Wilda avait fait de même durant de longues années avant d'apporter un semblant de sagesse à la jeune génération. Visiblement, Anya ne voulait pas tellement se mêler aux autres et faire comme les autres, se divertir, se détendre. Wilda appréciait toujours un bon moment de détente, boire un verre avec son frère, discuter avec des habitants, s'amuser et oublier pour quelques instants que le danger et le mystère les entouraient constamment. Néanmoins, elle se reconnaissait beaucoup en Anya, non seulement pour leur discrétion et leur sens de l'observation mais également parce qu'elles appréciaient la solitude à sa juste valeur.

« Relativement banal, hm? Qu'est-ce qui n'est pas banal à tes yeux, dans ce cas? Hormis t'entraîner, bien entendu. » Wilda avait des choses à faire, des villages à parcourir, des personnes à qui parler mais pour le moment, elle voulait encore passer du temps avec Anya, apprendre à la connaître, en découvrir un peu plus au sujet de la jeune femme qui l'intriguait et la fascinait. « Tu as de la famille, au moins? Une famille au sang magique? Personnellement, j'ignore ce que je ferais sans mon frère, il est mon roc dans ce monde. Sans lui, sans son soutien, je ne serais pas dans la même situation... je ne penserais pas de la même façon... j'aurais laissé la colère m'envahir entièrement sans la contrôler, sans la compter, sans l'utiliser d'une manière efficace. » Wilda réalisa qu'elle devait être un peu trop bavarde aux yeux d'Anya, et surtout elle se confiait sans réaliser, sans méfiance, sans réfléchir. Cela ne lui était pas arrivé depuis bien trop longtemps. « Excuse-moi, je dois sûrement t'ennuyer et tu dois avoir envie de retourner à ton entraînement... »

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t1044-wilda-woodcroft-anger-is http://leatherland.forumactif.org/t1046-carnet-de-wilda-woodcroft http://leatherland.forumactif.org/t1047-journal-de-bord-de-wilda-woodcroft http://leatherland.forumactif.org/t1045-inventaire-de-wilda-woodcroft

Anya Blackavatar

Membre du forum
Nouvel habitant



Ϟ Inscription : 16/09/2015
Ϟ Messages : 362
Ϟ Points : 1288
Ϟ Avatar : Alycia debnam
Ϟ Crédits : lux reterna(avatar)/
Ϟ Autre(s) compte(s) : Athéna Logan
Ϟ Âge du perso : 23 ans
Ϟ Pouvoir : contrôle de la terre ( et du sable), du métal, Séisme
Ϟ Guide : un coyote nommé Echo
Ϟ Statut Social : Célibataire



MessageSujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus #Wilda   Sam 29 Avr - 15:10


Observant encore Wilda, Anya se demanda ce qu’avait pu être sa vie, bien sûr elle avait entendu tout un tas de choses. Des rumeurs pour la plus part, cependant la jeune femme savaient que la plus part des dires n’étaient pas vrais, parfois créés par la personne elle-même pour se défendre. Parfois à cause de mauvaises langues. Pourtant elle était très bien placée pour savoir qu’on peut cacher tout un tas de choses, enterrer son ancienne vie dans une toute petite boite pour que personne ne voie ou ne sache jamais ce qui si est passé. Qu’on peut laisser son visage ne rien montre alors qu’à l’intérieur fait une tempête fait rage. Qu’on peut cacher sa peur par de la colère, derrière du sarcasme.
Dire qu’Anya n’était pas sociable était une sorte d’euphémisme, ça ne datait pas d’aujourd’hui. Préférant ses œuvres d’arts et ses livres au humains, ceux-ci ne faisait pas semblant d’être vos amis avant de vous poignarder dans le dos. Ceux-ci ne cherchaient pas les moindres failles chez vous pour vous faire tomber. Peut-être était-ce naturelle, ou alors cela lui venait de ce qu’elle avait vécue au part avant, mais dans la mesure de nécessaire, la jeune femme se tenait à l’écart des gens la plus part du temps.

’Relativement banal, hm? Qu'est-ce qui n'est pas banal à tes yeux, dans ce cas? Hormis t'entraîner, bien entendu.’’

Le brune ne pus retenir un petit sourire, levant les paumes de mains en haussant les épaules, alors qu’elle allait répondre, Wilda reprit la parole

‘’Tu as de la famille, au moins? Une famille au sang magique? Personnellement, j'ignore ce que je ferais sans mon frère, il est mon roc dans ce monde. Sans lui, sans son soutien, je ne serais pas dans la même situation... je ne penserais pas de la même façon... j'aurais laissé la colère m'envahir entièrement sans la contrôler, sans la compter, sans l'utiliser d'une manière efficace.’’

Soudain, la jeune femme eue l’impression que son interlocutrice pouvait s’inquiéter pour elle, s’intéresser à elle. Puis un long frisson passa le long de son dos. Le temps sembla se stopper pendant quelques petits seconds. C’était comme ce regardé dans un miroir, ce qui était assez déroutant pour tout dire. Comme si la vie d’Anya et de Wilda avait été parallèle, tout dans les mots de cette femme lui rappelait ce qu’elle-même vivait. C’était aussi un peu déroutant pour être honnête. Deux êtres qui n’avaient pas grandis au même endroit et qui pourtant avait eu des vies similaires, la vie les avait brisées pour ensuite les transformer en quelque chose d’autre, peut être mieux, peut être pire. La jeune femme voulait répondre mais sa bouche était sèche, ouvrant la bouche pour répondre elle ne trouva pas les mots correcte.

‘’Excuse-moi, je dois sûrement t'ennuyer et tu dois avoir envie de retourner à ton entraînement...’’

Un sourire apparus alors sur visage d’Anya

‘’Non ! ‘’ Sa réponse avait peut-être était un peu prompte, posant sa voix elle reprit ‘’Non en fait, c’est hum, plutôt agréable de parler avec toi. Pour te répondre, je n’ai que mon petit frère. Je dois dire que je comprends, je ne sais pas ce que je serai devenue sans lui, c’est un peu mon garde-fou, le gardien de quelque chose qui me dépasse. S’il n’avait pas été là, ça fait bien longtemps que ma propre colère m’aurait complétement consumée.’’

C’était un peu la première fois pour la brune, qu’elle parlait de ce genre de chose avec quelqu’un et de surcroit quelqu’un qu’elle ne connaissait pas vraiment. Pourtant ça lui avait semblé naturel, mettre de mots sur tout ça le rendait encore plus réelle. Visiblement, Wilda avait eu aussi la chance d’avoir un frère, comme si le ciel les avaient envoyés pour les sauvées d’elles-mêmes. Il semblait à Anya qu’un étau venait de se desserrer un peu autour de sa poitrine.

‘’Ca ce n’est pas banal, nos expériences de vie, cette conversation, mais tout est question de point de vue. L’Art pour moi n’est pas banal, mais comme je disais c’est toujours une histoire de vue.’’

_________________

I won’t give up, no I won’t give in
I messed up tonight!I lost another fight !I still mess up but I’ll just start again! I keep falling down! I keep on hitting the ground! Nobody learns without getting it won
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Wilda Woodcroftavatar

Modératrice
Natif du Rowcastle



Ϟ Inscription : 25/02/2017
Ϟ Messages : 47
Ϟ Points : 56
Ϟ Avatar : Dichen Lachman
Ϟ Crédits : avatar : littlelf | gifs : tumblr
Ϟ Autre(s) compte(s) : Gweneth | Keenan | Cillian
Ϟ Âge du perso : 35 ans
Ϟ Pouvoir : Manipulation du feu
Ϟ Guide : Une hyène nommée Sinéad
Ϟ Statut Social : Paria de la famille Woodcroft, et célibataire
Ϟ Métier(s)/autres : Chef du Melwall, confectionne des armes et des tenues à ses heures perdues
Ϟ Lieu de résidence : L'île du Melwall



MessageSujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus #Wilda   Lun 14 Aoû - 1:49


Non! Cette réponse était définitivement sortie du coeur, surprenant Wilda. Elle n'avait pas l'habitude qu'une personne extérieure à son entourage habituel veuille passer du temps avec elle, apprendre à la connaître, trouve leur conversation agréable. Elle pouvait intimider, impressionner, éloigner, terrifier, dégoûter mais peu de choses positives en ressortaient. Pourtant, cette rencontre purement liée au hasard était entièrement bénéfique, autant pour Wilda que pour Anya. Marcher dans la forêt avait toujours un bon côté, après tout, et il n'y avait pas que des animaux sauvages dans les environs, contrairement aux dires de certains dans le village. Qu'est-ce qu'ils pouvaient être stupides. Wilda reporta son attention sur la jeune femme, surprise par leurs nombreux points communs. Leurs petits frères respectifs les retenaient, les calmaient, les apprivoisaient d'une certaine façon. La colère les guettait, attendait le moindre signe de faiblesse pour s'emparer d'elles, et pourtant leurs petits frères agissaient comme des gardiens, des anges gardiens, des ombres qui effrayaient cette obscurité adverse. Wilda avait tout sacrifié pour son frère, elle avait versé du sang et des larmes, elle avait passé des nuits sans sommeil, des jours sans repos mais elle ne regrettait aucun instant, aucune difficulté, aucune décision. Il en valait la peine, et c'était tout ce qui lui suffisait pour avancer et l'aimer.

Wilda adressa un sourire à Anya en l'entendant évoquer l'art. Oui, l'art n'était définitivement pas banal mais ce détail avait particulièrement attiré son attention. Anya était-elle une artiste en particulier? Il y avait tant de choses à découvrir à son propos et plus elles parlaient, plus Wilda en apprenait. De son côté, Sinéad s'était endormie et respirait doucement, attendant que sa sorcière ait fini sa petite discussion pour se dégourdir à nouveau les jambes. Elle ne perdait jamais une occasion de se reposer, de toute façon, toutes les excuses étaient bonnes à prendre. Elle avait bien raison, Wilda donnerait tout pour se reposer sans penser à quoi que ce soit, sans réfléchir à son propre mouvement, sans se soucier des autres et de ce qui l'entourait. Malheureusement, ce n'était pas sa vie et elle devait se faire une raison.

« Tu as parfaitement raison, l'art n'est certainement pas banal et c'est ce qui en fait sa beauté. Personnellement, je confectionne des armes et des tenues, j'ignore si on peut appeler ça de l'art mais je suis fière de ce que je fais, c'est mieux que rien, n'est-ce pas? » Wilda voulait satisfaire sa curiosité et elle poursuivit sur sa lancée, bien décidée à en découvrir plus. « Dis-moi, tu évoques l'art, es-tu une artiste toi-même? Que fais-tu? » Wilda se retrouvait tellement en Anya, cela pouvait être effrayant de se croire devant un miroir mais dans son cas, c'était plutôt rassurant, d'une étrange façon. Elle l'observa avec attention, examinant chaque geste, tout en souriant. Elles étaient comme deux animaux en train de s'apprivoiser, et d'accepter la présence de l'autre, tout en gardant une certaine barrière autour d'elles. « Tu sais, tu trouverais facilement ta place au Kyngdon. L'art y a toute sa place et j'organise des entraînements pour tout âge, tu es la bienvenue, Anya. » La sorcière regarda autour d'elle d'un air maussade, avant de poursuivre. « Même si je comprends pourquoi tu veux rester ici... malgré tout ce qui s'est passé, ce village reste ma maison. J'aimerais simplement me sentir à nouveau chez moi ici. »

_________________




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leatherland.forumactif.org/t1044-wilda-woodcroft-anger-is http://leatherland.forumactif.org/t1046-carnet-de-wilda-woodcroft http://leatherland.forumactif.org/t1047-journal-de-bord-de-wilda-woodcroft http://leatherland.forumactif.org/t1045-inventaire-de-wilda-woodcroft

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus #Wilda   


Revenir en haut Aller en bas
 

Nos mentors sont les pommes dont nous sommes le jus #Wilda

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Leatherland :: Le Leatherland :: LES LIMITES DES VILLAGES-